VOTE | 68 fans

24 heures chrono
#301 : 13h00 – 14h00

Cela fait déjà trois ans que le Président Palmer a été victime d’une tentative d’assassinat. Il est actuellement en campagne pour tenter d'être réélu, aidé par son frère Wayne, et il va devoir s’opposer à son principal rival lors d’un débat ayant lieu à Los Angeles.
De son coté, depuis un an, Jack Bauer travaille sur le terrain dans le but d’attraper Ramon Salazar. Il mise tout sur cette interpellation car ce dernier a des informations qui pourraient s’avérer importante pour Jack afin de démanteler des cellules terroristes.
Kim, quant à elle, travaille à la CAT en compagnie de Tony Almeida et de sa femme Michelle.
La journée bascule quand un corps est déposé aux Services de Santé, ravagé par un virus mortel.

Popularité


4.5 - 2 votes

Titre VO
1:00 p.m. – 2:00 p.m.

Titre VF
13h00 – 14h00

Première diffusion
28.10.2003

Première diffusion en France
25.09.2004

Vidéos

 24 Season 3 Recap Promo

24 Season 3 Recap Promo

  

 24 Season 3 Promo: Terror is Contagious

24 Season 3 Promo: Terror is Contagious

  

 24 Season 3 Promo: Hold Your Breath

24 Season 3 Promo: Hold Your Breath

  

Plus de détails

Ecrit par : Joel Surnow & Michael Loceff
Réalisé par : Jon Cassar

Distribution

• Kiefer Sutherland : Jack Bauer
• Elisha Cuthbert : Kim Bauer
• Carlos Bernard : Tony Almeida
• Reiko Aylesworth : Michelle Dessler
• James Badge Dale : Chase Edmunds
• Dennis Haysbert : President David Palmer

• Christina Chang : Dr. Sunny Macer
• Wendy Crewson : Dr. Anne Packard
• Joaquim de Almeida : Ramon Salazar
• Vanessa Ferlito : Claudia Hernandez
• Vincent Laresca : Hector Salazar
• Riley Smith : Kyle Singer
• DB Woodside : Wayne Palmer
• Jesse Borrego : Gael Ortega
• Geoff Pierson : Senator John Keeler
• Carlos Gomez : Luis Annicon
• Glenn Morshower : Aaron Pierce
• Lucinda Jenney : Helen Singer
• Agnes Bruckner : Linda
• Zachary Quinto : Adam Kaufman
• Mary Lynn Rajskub : Chloe O'Brian
• Kett Turton : Tim
• JF Pryor : Zach Parker
• Josh Cruze : Oriol
• Lauren Storm : Jenna
• Norm Compton : Ed

13h00 Un fourgon roule dans les rues de Los Angeles. A l’intérieur, des hommes préparent une petite bombe. Le véhicule s’arrête devant le centre national des Services de Santé. Des hommes munis de gants déposent un cadavre sur le sol et fixent la bombe sur la porte du bâtiment. Le van redémarre et ils font exploser l’engin à distance. Un garde de sécurité du centre arrive devant la porte et découvre le corps décomposé.

13h02 Jack entre dans une prison fédérale à Downey. Il est accompagné par son jeune partenaire, l’agent de terrain Chase Edmunds. Ils arrivent devant une salle d’interrogatoire dans laquelle le prisonnier Ramon Salazar est assis. Le procureur Luis Annicon informe Jack que Salazar est sur le point de donner tous les noms des groupes terroristes avec lesquels il a travaillé, en échange d’une réduction de peine. Jack est inquiet et craint que ce marché ne mène à rien. Il a passé plus d’un an infiltré dans le réseau de drogue de Salazar pour découvrir les terroristes auxquels il est associé. Mais Annicon insiste pour ne pas modifier l’accord initial. Salazar appelle Jack, certain qu’il se trouve de l’autre côté du miroir de sa salle d’interrogatoire. Il lui dit qu’il est désolé des choses qu’il a dues faire pour l’arrêter, des choses horribles qu’il ne souhaiterait même pas à son pire ennemi. L’avocat de Salazar lui tend un stylo pour signer l’accord. Ramon le prend et le lui plante dans le cou. Alors que les gardes le maîtrisent et le reconduisent à sa cellule, il dit à Jack que tout est de sa faute, ainsi que ce qui va se passer prochainement. Chase saute à la gorge de Salazar mais Jack les sépare.

13h08 Une équipe de décontamination met sous serre le corps déposé devant le centre des Services de Santé. Le Dr Sunny Macer est informée que son nom était inscrit sur un mot attaché à la poitrine du cadavre. Elle pense reconnaître le virus qui a infecté le corps : il appartient à la famille de bactéries qu’elle est en train d’étudier avec son équipe. Elle décide d’en informer le directeur de la CAT, Tony Almeida.  

13h09 A la Cellule, un analyste, Adam Kaufman, se plaint à Tony d’un de ses collègues. Tony lui demande de se calmer. Michelle, la femme de Tony, l’informe que le Dr Macer est en ligne et demande à lui parler. Michelle est stressée au sujet d’une offre d’emploi qui lui permettrait de suivre Tony pour sa promotion. Tony prend l’appel : le Dr Macer l’informe qu’un corps porteur d’un virus pneumopathique de type 3a été déposé devant les Services de Santé. Il s’agit probablement d’un message : quelqu’un a le virus et projette de s’en servir sur la population. Tony lui demande d’envoyer à la Cellule un échantillon de sang pour procéder à l’identification. Il demande ensuite à Michelle de déclencher un protocole de niveau 1.

13h12 Jack, Chase et Annicon analysent l’enregistrement de la salle d’interrogation. Jack se demande pourquoi Salazar a choisi aujourd’hui pour tuer son avocat. Il téléphone à Tony pour savoir si quelque chose d’inhabituel se passe de son côté. Tony lui parle de la possible menace biologique suite à la découverte d’un corps infecté aux Services de Santé. Tony se demande si tout cela est connecté à Salazar.

13h14 La limousine de Palmer arrive à l’Université du Sud de la Californie (USC) au milieu d’une foule de reporters et de partisans. C’est la première fois que le Président revient à Los Angeles depuis l’attentat qu’il a subi il y a trois ans. Palmer est accompagné de Wayne, son frère et chef d’équipe. Tous deux entrent dans l’auditorium pour préparer le débat qui doit avoir lieu avec son adversaire de campagne : le sénateur John Keeler. Wayne remarque que son frère a du mal à respirer. Palmer lui assure qu’il va très bien et qu’il attendra que son médecin personnel arrive.

13h16 Alors que Jack et Chase quittent la prison, Annicon vient à leur rencontre. Jack sait que Salazar ne parlera plus après ce qu’ils l’ont vu faire. Il a choisi ce jour pour une raison et il a besoin de rentrer à la Cellule pour la découvrir. Dans la voiture, Chase demande à Jack comment il va. Jack feint de ne pas comprendre, mais Chase insiste. Ils échangent un regard mais sont interrompus par la sonnerie de son portable. C’est Kate Warner. Il est visiblement mal à l’aise lorsqu’elle lui dit avoir retrouvé sa veste. Ils ne se sont pas parlés depuis un moment. Kate lui avoue qu’il lui manque. Jack s’excuse maladroitement et raccroche. Chase lui demande des nouvelles de la jeune femme, mais Jack ne lui répond pas. Il semble mal en point et lui demande de l’eau.

13h18 Michelle écoute l’appel que Tony reçoit d’un certain Larry Hertzog de Langley. Bien qu’il n’ait pas de poste pour Michelle, il a besoin de la réponse de Tony avant la fin de la journée pour l’offre qu’il lui a faite. Michelle encourage Tony à accepter car cette offre est une formidable opportunité pour sa carrière. Elle le suivra même si elle n’a pas de poste. Mais Tony n’est pas intéressé si sa femme ne peut pas travailler. Michelle descend parler à Kimberly, qui travaille désormais en tant qu’analyste à la CAT. Elle lui demande de faire une recherche d’aptitudes de cellules terroristes au niveau mondial. Kim se met à la tâche avec assurance et compétence.

13h21 Au ranch des Salazar à Las Nieves au nord du Mexique, Hector, le frère de Ramon, regarde l’entraînement d’un cheval. Il embrasse sa petite amie Claudia alors que son portable sonne. Un technicien du nom de Gaël surveille, grâce à de multiples moniteurs, les abords des Services de Santé. Il informe Hector qu’ils ont reçu le corps. Hector lui ordonne d’attendre 10 minutes pour pénétrer le système et passer l’appel.

13h23 Michelle donne à Adam les données recueillies sur le corps et lui demande de lancer une analyse d’identification. Elle demande à Kim de l’y aider malgré le refus d’Adam. Ce dernier ne veut pas lui envoyer les données à analyser même si sa supérieure vient de le lui ordonner. Il est agacé car elle a eu sa place grâce à son père. Kim ne relève pas. Au lieu de ça, elle bloque son ordinateur à partir de son poste. Adam se retrouve inactif mais Kim répond que ça ne peut être de sa faute puisqu’elle est incompétente et qu’elle a eu ce poste grâce à son père. Adam lui demande de le déverrouiller mais Kim requiert d’abord les données à analyser pour Michelle. Adam s’exécute.

13h25 Jack et Chase arrivent à la CAT. Jack monte à l’étage, dans les locaux chargés des opérations de terrain. Chloé O’Brian, sa coordinatrice, l’informe qu’elle a mis à jour toutes les données envoyées par les Services de Santé ainsi que les données sur Salazar. Mais elle n’a pas pu avoir les codes des fichiers car Adam refuse de les lui donner. Agité et transpirant, Jack lui ordonne de se débrouiller pour les récupérer. Elle sort et ferme la porte du bureau de Jack. Les mains tremblantes, Jack déserre sa cravate et se plie de douleur. Michelle l’appelle pour l’informer que la conférence téléphonique avec les Services de Santé va commencer. Vu son état d’anxiété, il lui répond qu’il ne descendra pas y assister au milieu des autres agents et lui demande de le connecter depuis son bureau.

13h27 Kim entre dans le local technique pour actualiser un serveur. Chase arrive derrière elle et l’embrasse tendrement dans le cou. Kim sourit. Elle s’enquiert de l’état de son père ainsi que du dossier Salazar. Chase lui répond que son père va bien et elle pense donc qu’il est désormais temps de dire à son père qu’ils sont ensemble. Mais Chase n’est pas d’accord. Il hésite puis décide de le lui dire lui-même. Ils s’échangent un baiser puis se séparent alors que d’autres personnes entrent dans le local.

13h29 Le Dr Macer briefe Tony et Michelle sur les résultats des tests pratiqués sur le cadavre. Jack écoute la téléconférence depuis son bureau. Le virus a été modifié pour tuer plus rapidement. Elle pense que si une seule personne était infectée dans un lieu précis, des milliers de personnes seraient contaminées en moins de deux jours. Plus d’un million de personnes mourraient en moins d’une semaine. Les Services de Santé n’ont aucune idée de qui a le virus ou de la forme qu’il peut avoir.

13h30 Un adolescent du nom de Kyle cache un sac de drogue dans sa chambre à Canoga Park.

13h31 Palmer est questionné au cours d’une répétition du débat à venir. Il discute de sa santé, expliquant qu’il s’exerce chaque matin avant d’entamer une journée de 16 heures de travail. Wayne lui demande d’éviter de répondre en se mettant sur la défensive et lui conseille de répondre en disant que son Administration a arrêté les personnes derrière son attentat. Le Président prend une pause alors que son médecin personnel, Anne Packard, arrive. Cette dernière lui mesure sa pression sanguine, découvrant sur son bras les séquelles laissées par l’attentat qu’il a subi il y a maintenant 3 ans. Sa pression est normale mais elle lui recommande de faire un check-up complet dès son retour à Washington. Wayne écarte Anne pour informer le Président de la découverte d’un corps infecté par un virus contagieux ici à Los Angeles. La CAT enquête pour savoir s’il s’agit d’un acte criminel.

13h33 Jack s’impatiente en questionnant Chloé sur les transcriptions des entretiens avec Salazar. Il lui hurle dessus bien qu’elle ait suivi les procédures en vigueur. Chase remarque le comportement violent de Jack et le confronte à ce sujet. Il le pense mal en point et, à ses remarques Jack s’emporte. Il finit par appeler Chloé pour lui présenter ses excuses. Chase s’apprête alors à lui parler de sa relation avec Kim mais ils sont interrompus par le téléphone : c’est Tony. Il a de nouvelles informations sur Salazar. Chase propose de parler à Jack plus tard.

13h38 Chase apprend à Kim qu’il n’a pas encore été en mesure de dire la vérité à Jack à leur sujet. Il se rend en salle de crise avec Tony et Jack. Tony lance l’enregistrement d’un appel anonyme reçu par le FBI. L’appelant assure être en possession d’une souche de virus pneumopathique de type 3. Il demande au nom de son groupe la libération de Ramon Salazar sous 6 heures. Si le gouvernement n’accède pas à cette requête, ils relâcheront le virus sur la population. Comme Jack a passé toute l’année dernière à traquer Salazar, il pense qu’Hector, le frère de Ramon, est probablement derrière tout ça. Les Salazar ont des propriétés au Mexique et en Amérique du Sud mais enregistrées au nom de fausses sociétés. Ainsi le gouvernement mexicain ne peut les localiser. Jack sait pertinemment qu’ils ne réussiront plus à faire parler Ramon. Michelle interrompt leur briefing car elle a trouvé l’identité du corps infecté. Il s’agit de David Goss, un petit dealer évoluant dans l’est de Los Angeles, qui a déjà été indic. Jack leur demande de trouver avec qui Goss était en affaire ces derniers temps, et qui était son fournisseur. Chase et lui vont essayer de creuser du côté d’Hector.

13h40 Au ranch des Salazar, Hector arrive en voiture devant un groupe de ses employés qui viennent de creuser une large fosse. Le contremaître, qui n’est autre que le père de Claudia, aide un camion à manœuvrer. A l’arrière de ce camion sont amassés des dizaines de cadavres. Claudia assiste à la scène, choquée. Les hommes mettent le feu aux corps puis recouvrent la fosse.

13h43 Annicon se rend dans la cellule de Ramon pour savoir pourquoi il a tué Shaye. Ramon lui répond qu’il ne tenait pas à ce que son avocat parle. Il essaie de pousser Annicon à le passer à tabac. Mais ce dernier ne rentre pas dans son jeu et s’en va.

13h44 De retour chez eux, Claudia laisse éclater sa colère. Hector lui avait promis que son père ne serait pas mêlé à ses affaires douteuses. Il n’a pas tenu parole et elle en est profondément blessée. Hector se sent coupable et essaie de se rattraper, mais ça ne fonctionne pas. Hector téléphone à Gaël et lui demande s’il a passé l’appel au FBI. Gaël confirme et ajoute qu’il garde un œil sur leur homme.

13h46 Gaël regarde sur son moniteur Kyle au bord d’une piscine. Le jeune homme avoue à son ami Tim qu’il a été payé pour ramener de Tijuana un sac de cocaïne. Il ne va pas la vendre, son job consistant juste à passer la frontière. Il essaie de gagner de l’argent car sa mère est toujours sous dialyse et son père au chômage. Il propose à Tim de le payer s’il l’accompagne à son rendez-vous.

13h48 Palmer entre dans la salle de QG improvisé sur le campus de l’USC. Wayne l’informe de la demande de libération de Ramon Salazar. Pour le moment, ils n’ont pas de raison d’annuler le débat. La question est plutôt de savoir si le Président doit ou non quitter Los Angeles. L’agent Pierce des Services Secrets arrive et dit à Palmer qu’Anne veut le voir. Palmer la rejoint dans un bureau adjacent où le Dr lui donne des pilules sensées accroître son énergie. Elle remarque son inquiétude. Sans rien lui révéler, Palmer lui dit qu’aujourd’hui est un autre de ces jours. Il l’embrasse tendrement sur la bouche et retourne dans l’autre pièce.13h52 Jack essaie à bout de patience d’afficher une carte sur son écran. Chase lui montre d’où provient son erreur.  Frustré, Jack retourne dans son bureau mais Chase le suit. Il lui qu’il l’admire et prendrait volontiers une balle pour lui. Mais il sait ce qui est lui ait arrivé lorsqu’il était sous couverture chez les Salazar. Jack lui demande de s’occuper de ses affaires. Mais Chase lui conseille de ne pas chercher à faire comme si tout allait bien car aujourd’hui risque d’être une rude journée. Il lui demande de se ressaisir puis sort de son bureau. Secoué, Jack clique sur une télécommande et les vitres de son bureau se teintent pour lui donner un peu d’intimité. Il ouvre son armoire et attrape une trousse médicale. Il en sort un élastique et se le serre autour du bras. Il prépare ensuite une seringue et la remplit d’héroïne. Alors qu’il s’apprête à se l’injecter, la voix de Kim retentit sur l’interphone. Elle lui demande si elle peut monter discuter avec lui. Mais il lui répond qu’il est trop occupé et sa fille lui propose de la rappeler dès qu’il aura quelques minutes. Le fait d’avoir entendu la voix de sa fille l’empêche de s’ingérer l’héroïne. Il jette la seringue à travers la pièce dans un accès de colère…. Il est alors 14 heures.

 

Ces évènements se déroulent entre 13h et 14h.

Ils sont rapportés en temps réel.

 

Un fourgon noir roule en direction de l'institut sanitaire national, y dépose un corps avant de faire sauter la porte et de s'enfuir.

 

DANS UNE PRISON

 

Un gardien: Donnez-leurs les badges. C'est bon vous pouvez y aller.

Chase: Ça va Jack?

Jack: Ça ira mieux quand cet accord sera signé.

Chase: Je ne parlais pas de ça.

Luis, procureur: Bon on est tous là.

Jack: C'est quoi les modifications dont on doit parler?

Luis: Ne vous inquiétez pas, l'accord tient toujours. Il va nous donner les groupes terroristes pour lesquels il travaille. Il veut juste obtenir une détention de niveau 2 plutôt que la sécurité maximale.

Jack: Vous allez lui donner ce qu'il demande?

Luis: Oui

Un avocat: Mon client veut purger sa peine en Floride.

Luis: Il va dans le Minnesota, c'est l'accord

Chase: Envoyez-le en Floride ça ne change rien.

Luis: Je vous laisse faire votre boulot, laissez-moi faire le mien.

Jack: On ne veut pas que cette histoire tourne mal à cause d'un détail. Salazar est imprévisible, on ne peut pas anticiper ses réactions. Et pour être franc, l'enjeu est trop important.

Luis: Écoutez Jack, tous les deux vous avez passez 1 an aux trousses de Salazar, et je respecte ce travail mais il y a un règlement que je dois suivre...

Jack: Luis, venez par là une seconde. (A Luis): Le mettre en prison c'est pas le plus important. S'il ne parle pas c'est comme si on n'avait rien fait. Je n'ai pas perdu un an de ma vie pour arrêter un petit dealer de drogue. Salazar travaille avec des terroristes dans le monde entier. Faire tomber ces groupes est notre seul objectif, c'est clair?

Jack: Oui c'est clair mais si vous donner à Salazar tout ce qu'il demande, il en voudra toujours plus. Voilà l'accord, il va falloir qu'il l'accepte.

Jack: Il vaudrait mieux que ça marche.

Ramon Salazar: Dooglas, c'est ma vie que vous tenez entre vos mains.

L'avocat: Vous n'avez plus qu'à signer.

Ramon: Tu es là Jack?

L'avocat: Oubliez Bauer

Ramon: Que j'oublie celui qui m'a envoyé ici? Alors qu'il disait que c'était mon ami. C'est pour toi que je m'inquiète Jack. Ce que tu as dû faire pour m'amener ici, je ne le souhaite pas à mon pire ennemi. Autant le dire, tu ne seras plus jamais le même, et moi non plus. Et bah voilà, on est dans la même galère. Je suis sur le point de donner des noms, c'est un grand moment pour toi et moi. Et ça me fait plaisir, parce que tous les deux, maintenant nous sommes liés. Quoi que... peut être qu'on l'a toujours été.

L'avocat: J'ai noté les modifications

Ramon: Je n'ai pas besoin de les lire, il me faut plutôt un stylo. A moins que vous ne vouliez que je signe avec mon propre sang. Ah ah ah. C'est drôle ça... avec mon propre sang. Où est-ce que je signe Dooglas?

L'avocat: Ici

Ramon: Beau boulot vous êtes un bon avocat. Vous êtes une valeur sure, comme on dit aux États-Unis. Mais ils vont vous cuisiner et je ne crois pas que vous soyez du genre à fermer votre gueule.

L'avocat: Qu'est-ce que ça veut dire?

Jack: Putain de merde

Salazar plante le stylo dans le cou de son avocat.

Jack: Ouvrez la porte, Ouvrez la porte. Dépêchez-vous.

Un gardien: « Appelez le médecin, vite »

Ramon: C'est ta faute Jack, c'est toi qui est responsable de ce qui va suivre

Chase: Ça veut dire quoi, hein, c'est une menace, c'est une menace?

Jack: Chase...

Chase: Espèce de fumier

Jack: Va prendre l'air!!!

Ramon: T'as entendu, t'as entendu, t'es responsable de ce qui va suivre, t'es responsable.

 

A L'INSTITUT NATIONAL SANITAIRE

 

Un chercheur: Docteur Macer, on a isolé le corps comme vous l'avez demandé.

Sunny: Il paraît qu'il y a mon nom dessus?

Un chercheur: Oui, inscrit sur son torse.

Sunny: Pratiquez tous les examens pour en être sûr mais je pense qu'il s'agit d'un virus pneumopathique de type 3.

Un chercheur: De type 3? Il appartient à la famille de virus que votre équipe étudie?

Sunny: Oui je crois que c'est pour ça qu'on me l'a adressé. La cellule anti-terroriste a été contactée?

Un chercheur: Non on vous attendais.

Sunny: Commencez les examens, je vais appeler le directeur, Tony Almeida.

Un chercheur: Très bien.

 

A LA CAT

 

Tony: Eh, le président est arrivé à la fac?

Michelle: Il y est presque. On envoie quelque uns de nos hommes. Les services secrets sont déjà en place. Ils attendent que tu donnes les instructions.

Adam: Là, ça suffit, j'en peux plus.

Tony: C'est quoi le problème Adam?

Adam: Chloé O'Brian ne touche plus ma base de données. Si elle veut des renseignements elle demande à Jack ou à vous, et ensuite vous m'en parlez.

Tony: Elle a abîmé quelque chose?

Adam: C'est pas la question. Tu sais si mon service est opérationnel, c'est grâce aux procédures que j'ai mis en place.

Tony: Elle a abîmé quelque chose?

Adam: Non rien mais...

Tony: Alors laisse tomber. Tu vois, Jack a son service, moi j'ai le mien mais on est sous le même toi, tu piges? Bon alors tu te calme, ou alors tu va tous nous rendre fous.

Michelle (au téléphone): Oui ne quittez pas. (à Tony): Sunny Macer des services de santé pour toi. Oh, tu as eu des nouvelles d'Erzog?

Tony: Non pas encore. Détends-toi Michelle, tu vas l'avoir ce poste.

Michelle: Si tu vas à Langlee, j'espère que tu n'iras pas sans moi.

Tony: Oui Sunny, qu'est-ce qui se passe?

Sunny: Et bien cette fois-ci j'aurais vraiment préféré me tromper.

Tony: De quoi parlez-vous?

Sunny: Du virus Cordilla, un virus pneumopathique de type 3. Vous vous rappelez le mois dernier à la conférence, j'avais dit qu'il était possible qu'une souche traîne quelque part?

Tony: Oui

Sunny: On y est. On nous a déposé un cadavre infecté par ce virus. Et ces types ne plaisantent pas. Ils ont fait exploser la porte pour attirer notre attention. C'est à l'évidence un message.

Tony: Un message? Quelqu'un détient le virus et veut le propager?

Sunny: Oui exactement.

Tony: Il faut lancer un avis de quarantaine?

Sunny: Non une fois que l'hôte est mort, il n'est plus contagieux.

Tony: Rendez-moi service, appelez toutes les antennes sanitaires pour savoir s'il y a d'autres cas.

Sunny: D'accord. Et pour l'identification du cadavre?

Tony: Envoyez-moi ce que vous avez, on s'en occupe.

Sunny: Je vous l'envoie.

Tony: Très bien, merci Sunny.

Michelle: Qu'est-ce qu'il y a?

Tony: Il faut lancer un protocole de niveau 1.

 

A LA PRISON

 

(Jack et Luis visionnent des images)

« Et je ne crois pas que vous soyez du genre à fermer votre gueule. Qu'est-ce que ça veut dire? »

Jack: Si Salazar avait voulu tuer Chay, il en avait l'occasion depuis 3 mois. Pourquoi aujourd'hui?

Luis: Ils concluaient l'accord.

Jack: Peut-être mais il y a une autre raison.

« C'est ta faute Jack, tu es responsable de ce qui va suivre. »

Luis: Qu'est-ce qui doit suivre?

(Jack appelle Tony)

Une femme: Cellule anti-terroriste?

Jack: Ici Bauer, passez-moi Almeida.

Une femme: Ne quittez pas

Tony: Oui Jack?

Jack: Il se passe quelque chose de ton côté?

Tony: On démarre un protocole de niveau 1, possibilité de menace biologique.

Jack: Raconte-moi

Tony: Un cadavre infecté par le virus Cordilla a été déposé au service de santé. On pense qu'il s'agit d'un avertissement. Aucune revendication pour le moment. Jack?

Jack: Oui

Tony: Tu penses que c'est relié à Salazar?

Jack: J'en sais rien...j'en sais rien...peut-être. Bon on en reparle.

Tony: Oui

Jack (à un gardien): J'ai besoin des copies de ces 4 images.

Un gardien: Oui tout de suite.

 

01:14:03

01:14:08

 

A L'UNIVERSITE DE CALIFORNIE DU SUD

 

Wayne: Mr le président

David: Wayne. On est prêt pour la répétition?

Wayne: -Oui presque. L'équipe de préparation n'a pas été à la hauteur, alors on va attendre quelques minutes.

David: Ce n'est pas grave.

Wayne: Si, si c'est grave David, j'ai renvoyé Judith c'est de sa faute.

David: Elle a pourtant fait du bon travail pour nous

Wayne: Écoute. Le débat de ce soir est crucial. Elle aurait dû tout assurer point par point, c'est pas ce qu'elle a fait.

Une journaliste: Monsieur le président, comment vous sentez-vous pour le débat avec le sénateur Killer?

David: Confiant, prêt à y aller.

Une journaliste: Mr, c'est la 1ère fois que vous revenez à Los Angeles après l'attentat que vous avez subit. Ça n'est pas trop difficile de revenir?

David: Pas du tout. Los Angeles est une ville magnifique. Si les évènements me l'avaient permis, je serai revenu plus tôt. Mais l'important c'est que je sois là de nouveau pour parler de l'avenir.

Wayne: Bien, merci. Ce sera tout pour l'instant. Nous ferons une conférence de presse cet après-midi. Vous serez prévenus. (A David): David il faut qu'on parle des chiffres du budget. Killer va les évoquer ce soir, j'en suis sûr, et je ne suis pas vraiment... David? Tu te sens bien?

David: Oui ça va.

Wayne: Je peux appeler le médecin si tu veux.

David: Non ça va. J'attend Anne.

 

A LA SORTIE DE LA PRISON

 

Luis: Où allez-vous? Faut qu'on parle.

Jack: Pas maintenant

Luis: Quand alors?

Jack: Appelez moi, je dois aller à la cellule anti-terroriste

Luis: Pourquoi?

Jack: Si Salazar a tué Chay c'est qu'il y a une raison. Pourquoi il l'a fait aujourd'hui c'est ce qu'on doit savoir.

Luis: Très bien. On y retourne en ensemble et on met la pression à Salazar.

Jack: Vous croyez qu'il va nous parler après ce qu'on vient de le voir faire. Aucune chance. (A Chase): Viens, on y va.

Luis: Jack...

Jack: Appelez-moi

 

DANS LA VOITURE

 

Chase: Qu'est-ce qu'Almeida a dit à propos de ce cadavre? Jack?

Jack: Quoi?

Chase: J'ai posé une question. Qu'est-ce que Tony a dit?

Jack: Que le corps avait été balancé aux services de santé. Ils essaient de l'identifier.

Chase: Vous ne m'avez jamais répondu... sur votre état.

Jack: De quoi tu parles?

Chase: Vous le savez très bien.

(Jack reçoit un appel)

Jack: Oui, Bauer?

Chloé: C'est Chloé. Kate Warner est en ligne, je vous la passe?

Jack: Oui passez-la moi.

Kate: Jack?

Jack: Oui Kate

Kate: Je voulais juste te dire que j'avais retrouvé la veste en cuir que tu avais perdu

Jack: Ah, ah bon, d'accord

Kate: Et, qu'est-ce que tu veux...? Je te la rapporte ou je te l'envoie?

Jack: Non, non, t'embête pas j'enverrai quelqu'un pour la prendre.

Kate: Tu es sûr?

Jack: Oui

Kate: Bon très bien.

Jack: Kate... comment ça va?

Kate: C'est un peu dure... tu me manques

Jack: Pardon, je suis désolé.

Kate: Ce n'est pas grave

Jack: Prend soin de toi

Kate: Au revoir

Chase: Elle va bien

Jack: Ouais ça va

Chase: Vous êtes toujours en contact

Jack: Non, pas vraiment

Chase: Ça me regarde pas, pardon

Jack: C'est pas ce que je voulais dire. Elle doit me rendre un ou deux trucs, c'est tout. Passe-moi l'eau.

 

A LA CAT

 

Tony: Appelle Sunny, elle se renseigne auprès des autres antennes sur d'autres cas éventuels. Si oui, il faut savoir où. Ensuite trouve toutes les agences régionales qui ont des aptitudes en bio-terrorisme et tu les mets dans la mémoire cash à accès immédiat.

Michelle: OK

(Le téléphone sonne)

Chloé: Tony, Larry Erzog du siège de la CIA ligne 2.

Tony: Bonjour Larry

Erzog: Bonjour, ça prend pas mal de temps mais je suppose que vous attendez. Je suis désolé mais il n'y a pas d'argent. Tony j'ai besoin de votre réponse pour ce soir. Dites à Michelle que je suis désolé.

Tony: Je lui dis

Michelle: Il a parlé de moi?

Tony: Oui... il n'a pas de poste pour toi. Ils n'ont pas de budget jusqu'aux élections

Michelle: Oh, je vois

Tony: En plus, Larry a besoin de ma réponse avant ce soir. Ils sont pressés de pourvoir le poste

Michelle: Tu peux pas laisser passer cette chance, c'est une promotion importante. Rappelle-le et dis oui.

Tony: Est-ce que ma femme me suivra, même sans travailler?

Michelle: Je te suivrais n'importe où, à condition de ne pas faire la cuisine.

Tony: Chérie, si tu promet de ne pas faire la cuisine, je t'emmènerais avec moi partout où j'irais. Mais s'il n'y a pas de poste pour toi, je n'ai pas envie d'y aller.

(Le téléphone sonne)

Chloé: Tony, la sûreté territoriale, ligne 1

Michelle: On en reparle tout à l'heure

Tony: Almeida

Kim: J'y suis presque, il faut que je mette à jour les données.

Michelle: Hey, Kim

Kim: Oui Michelle?

Michelle: Tu as déjà fait une recherche d'aptitude?

Kim: Il y a deux semaines pour Tony.

Michelle: Les agences de l'Europe de l'Est

Kim: Oui

Michelle: Bon, là c'est différent, c'est au niveau mondial. Voilà mon code d'accès.

Kim: Je m'y mets tout de suite.

Michelle: Merci

Kim: Adam, le fichier liaison est chiffré en conformité DES?

Adam: Non, il est à double clé

Kim: Sur quel volume est le filtre?

Adam: Cherche étude 7.

Kim: Merci

Adam: De rien, je t'en prie

 

LAS NIEVES, NORD DU MEXIQUE

 

Hector Salazar parle à un de ses hommes à propos d'un cheval

Hector: Il est agité

Un de ses hommes: Oui, il n'est peut être pas prêt

Hector: Si il est prêt. Ça se voit dans ses yeux.

Hector: Il me fait penser à toi

Claudia, sa femme: Tu veux dire que tu m'as dompté?

Hector: Non mon ange, c'est toi qui m'a dompté.

(Hector et un homme au téléphone)

L'homme: Ils ont le corps.

Hector: Ils savent ce que ça veut dire?

L'homme: Je crois que oui.

Hector: Attends dix minutes qu'ils pénètrent le système, puis passe ton coup de fil.

 

A LA CAT

 

Michelle (au téléphone): Oui, ça va arriver

Un agent: Oui je te l'envoie

Michelle: Merci Chris.

Un agent: De rien

Michelle: Adam, je t'envoie ça dans ton système

Adam: De quoi

Michelle: Ça vient d'un corps qui a été déposé aux services de santé. On fait une recherche d'identité. (A Kim): Kim, tu en es où sur les recherches d'aptitude?

Kim: C'est en cours, il y en a pour 1/4h.

Michelle: Donc tu es libre?

Kim: Oui, tu veux quoi?

Michelle: Adam s'occupe d'une identification, faites-le ensemble. (A Adam) : Passe-lui le fichier ADN.

Adam: J'ai pas besoin de son aide

Michelle: Si tu en as besoin, c'est urgent.

Kim: Je suis prête, c'est bon, envoie les fichiers...C'est bon tu peux m'envoyer les fichiers.

Adam: Non

Kim: Michelle vient de te dire...

Adam: J'ai pas besoin qu'on fasse le boulot pour moi.

Kim: C'est quoi ton problème?

Adam: Mon problème c'est qu'ici tout le monde a mérité son poste, toi c'est grâce à ton père.

Kim bloque le système d'Adam.

Adam: C'est quoi ce truc. Tracy ton système est verrouillé?

Tracy: Non pas du tout

Adam: Merci, OK

Kim: Tu sais, t'as peut-être oublié l'autorisation du groupe, et quelqu'un qui connaît l'arborescence a changé le nom du propriétaire. Mais ça peut pas être moi puisque je suis incompétente et si j'ai eu ce boulot c'est grâce à mon père.

Adam: Change le nom du propriétaire

Kim: Envoie les données...Fais gaffe Michelle attend

Adam: Bon, je te les envoie, déverrouille mon système.

Kim: Pas de problème

Chase (A Jack): Je vous rejoint dans une minute

Jack: OK (A Chloé): Chloé, donnez-moi ce que vous avez. On est synchrone avec les services du bas?

Chloé: Tout ce que les services de santé ont envoyé est sur le volume 1. J'ai repris toutes les informations sur Salazar que vous vouliez.

Jack: Où sont les codes des fichiers?

Chloé: Je n'ai pas pu les avoir.

Jack: Pourquoi?

Chloé: Il faut que vous le disiez à Tony, pour que Tony le dise à Adam pour que Adam puisse me les donner.

Jack: C'est une plaisanterie?

Chloé: Non, Adam fait une fixation pour ce genre de choses et il déteste les femmes.

Jack: Chloé, trouvez-les moi s'il vous plaît...et fermez la porte.

Le téléphone sonne dans le bureau de Jack.

Jack: Ouais

Michelle: Jack, c'est Michelle. La téléconférence avec les services de santé va commencer. Vous devriez descendre.

Jack: Euh, non, je vais rester ici. Vous pouvez me connecter?

Michelle: D'accord

Jack: Merci

 

01:26:50

01:26:58

 

Kim et Chase sont dans la salle de contrôle.

Kim: Oh, tu m'as fait peur

Chase: Qu'est-ce que tu fais ici?

Kim: J'actualise un disque dur. Qu'est-ce qui se passe avec Salazar? Tu y étais quand c'est arrivé?

Chase: Ouais. C'était complètement dingue.

Kim: Et mon père comment ça va?

Chase: Ça va

Kim: Bon, parce qu'aujourd'hui j'avais l'intention de lui parler.

Chase: Ah...aujourd'hui c'est peut être pas le bon jour.

Kim: Oh, Chase, c'est jamais le bon jour. On avait décidé de lui parler si on restait 2 mois ensemble et ça va faire bientôt 3. Pourquoi on lui dis pas, ça sera fait?

Chase: D'accord, mais c'est moi, OK?

Kim: T'en es sûr?

Chase: Absolument

Kim: Vraiment?

Chase: Vraiment

Quelqu'un entre dans la salle.

Chase: Oh, bon, euh, voilà, ne mets pas le disque dur là-dedans. Il faut que tu regardes sous...

Kim: F6 c'est ça?

Chase: Voilà, merci.

En visioconférence.

Sunny: Nous venons de recevoir plus de résultats. Mais ce ne sont pas de bons résultats. Il s'agit d'une souche très agressive. Le virus a été manipulé pour tuer plus rapidement.

Tony: Que voulez-vous dire?

Sunny: On n'a pas de certitudes mais en se fondant sur l'autopsie, si on considère que l'infection commence à l'heure H, il y a une période d'incubation non contagieuse de 14h. A H+14 la maladie se déclare, à H+20 l'hôte perd tous ses moyens, à H+24 l'hôte est mort.

Tony: Quelles sont les conséquences épidémiologiques?

Sunny: Il suffit que le virus attaque à un seul endroit pour que 200 cas apparaissent en une journée. En 2 jours nous compterions par milliers, mais à partir de là il faudrait parler de pourcentage de population. En une semaine, 9% du compté de Los Angeles seront contaminés.

Tony: 9%? Ça fait plus d'un million de personnes.

Sunny: Et tous ces gens mourront de l'infection en 24h.

Tony: Maintenant dites-moi, si quelqu'un voulait que ce virus s'étende à toute la population, comment ferait-il?

Sunny: Je n'ai pas de réponse à cette question. Ça peut arriver de n'importe où. Nous ne savons pas qui a la souche, nous ne savons pas comment ils veulent la propager ni sous quelle forme elle se trouve.

 

DANS UNE MAISON: UNE MERE ET SON FILS

 

Mère: Kyle?

Kyle: Qu'est-ce qu'il y a maman?

Mère: Tim m'a dit de te prévenir qu'il est à la piscine.

Kyle: Bon super

Mère: Tu peux me conduire chez le médecin cet après-midi?

Kyle: Papa qu'est-ce qu'il fait?

Mère: Il a un entretien d'embauche, croisons les doigts

Kyle: Ouais, croisons les doigts. Et tante Norma, elle peut pas?

Mère: Qu'est-ce que t'as de si important que tu ne puisses pas?

Kyle: Mais c'est pas ça, j'ai plein de trucs à faire aujourd'hui maman, excuse-moi.

Mère: Bon, j'appelle Norma

Kyle:Vas-y, je t'aime

 

A l'UNIVERSITE DE CALIFORNIE

 

Chuck, conseiller présidentiel: Monsieur le président, la nation a été choquée par l'attentat dont vous avez été victime et ses vœux exaucés quand on appris que vous étiez hors de danger. Cela étant dit, de nombreux américains ont exprimé leur inquiétude quand à votre état de santé et à votre capacité physique pour effectuer un deuxième mandat. Quelle serait votre réponse face à cette inquiétude?

David: Je me lève tous les matins à 5h. Je passe 1h dans ma salle de sport en préparant mes rendez-vous du matin et je suis prêt pour une journée de 16h...

Wayne: Arrêtez. Mettez la bande sur pause s'il vous plaît, prête à repasser. Excusez-moi Chuck, non attendez. Tu te mets sur la défensive en répondant de cette manière.

David: Je ne savais pas qu'énoncer les faits signifiait se mettre sur la défensive.

Wayne: S'ils veulent évoquer la tentative d'assassinat, qu'ils le fassent, très bien, alors rapelle-leur que c'est ton gouvernement qui non seulement a arrêter l'auteur de cet attentat mais que tu as aussi mis son organisation et des hommes de main hors d'état de nuire. Tout ça alors que tu étais, paraît-il, en état de faiblesse. Et que Killer n'a pas la chance d'avoir 1/10ème de ton énergie. Voilà la bonne réponse. Merci Monsieur le président. Allez-y Chuck.

David: Et maman disait que c'était le timide de la famille. Ah, voilà mon médecin.

Anne: Monsieur le Président

David: Comment ça va?

Anne: Bonjour je vais bien. (A Wayne): Comment va-t-il?

Wayne: Il a l'air un peu fatigué.

David: Je ne suis pas fatigué, c'est le décalage horaire.

Anne: Ça se passe bien ici?

David: Pour l'instant c'est moi qui gagne.

Anne: 13/8

Wayne: Bien. Ici Wayne

Anne: Tu es fatigué?

David: Je vais bien.

Anne: Tu sais on n'a pas fait de bilan depuis longtemps et je crois que...

David: Non, non, non, non, pas d'examen. Quand on cherche quelque chose, on finit forcément par le trouver. Je vais bien Anne.

Anne: D'accord. Mais en rentrant à Washington, tu feras un bilan complet. Ordre du médecin.

David: Oui madame

Wayne: Anne, je peux lui parler seul une minute?

Anne: Je vous le laisse.

David: Qu'est-ce qu'il y a?

Wayne: Je viens de recevoir un coup de fil inquiétant des services de santé. Ils ont trouvé un cadavre, ici à Los Angeles, qui était contaminé par un virus mortel et extrêmement contagieux. Ce qui est inquiétant c'est qu'il n'est pas arrivé là par hasard.

David: Qu'est-ce que tu veux dire?

Wayne: Que la cellule anti-terroriste envisage la probabilité qu'il s'agisse d'un acte criminel.

David: D'un acte criminel? A partir de ce seul cadavre?

Wayne: On ne m'a donné aucun détail mais ce sont les circonstances de la découverte du corps qui leur fait penser ça.

David: Tiens moi informé

Wayne: Ouais. Chuck, on peut aller à la question 7, sûreté territoriale.

Chuck: Oui Monsieur.

 

A LA CAT

 

Jack: Chloé?

Chloé: Oui?

Jack: Le relevé de la conversation de Salazar et du procureur?

Chloé: Je l'ai envoyé dans le répertoire, sur votre serveur.

Jack: C'est pas vrai!! Je ne le voulais pas dans le répertoire, il fallait les stockés avec les fichiers du dossier Salazar.

Chloé: Je le fais tout de suite.

Jack: Chloé, si vous n'arrivez pas ç faire les choses correctement du premier coup, dites-le je trouverais quelqu'un qui saura.

Chloé: J'ai fait ce qu'il fallait faire. Si vous le vouliez avec les autres fichiers vous n'aviez qu'à le dire. Ce n'est pas la procédure habituelle c'est pour ça que je ne l'ai pas fait comme ça...

Jack: Faites-le comme ça à partir de maintenant.

Chloé: Je ne lis pas dans les pensées. Il va falloir m'expliquer clairement sinon ça ne marchera pas entre nous.

Jack: Merde Chloé, maintenant fautes-le.

Chloé: Bon

Chase entre dans le bureau et ferme la porte.

Chase: Hey, Jack?

Jack: Quoi?

Chase: Qu'est-ce qui s'est passé?

Jack: Trouves-moi une remplaçante pour Chloé

Chase: La remplacer? C'est notre meilleur analyste.

Jack: Non pas du tout, elle est lente.

Chase: Elle n'est pas lente. Elle est peut-être un peu...bizarre mais elle connaît son travail. Vous avez une salle tête.

Jack: Qu'est-ce que tu viens de dire?

Chase: On a activé un protocole, je veux savoir si vous êtes paré ou pas

Jack: J'aime bien travailler avec toi, t'es sympa mais ne rentre jamais plus dans ce bureau pour me parler comme ça. Est-ce que tu m'as bien compris?

Chase: Vous avez les nerfs à vif, vous êtes sur le point de virer Chloé sans raison, c'est tout ce que j'ai dit.

Jack: Chloé

Chloé: Oui

Jack: Je m'excuse de vous avoir engueulé, j'ai eu une matinée difficile

Chloé: Merci

Jack: De rien. (A Chase): C'est mieux?

Chase: Écoutez, il y a autre chose dont je veux vous parler.

Jack: Ici Bauer

Tony: Jack, on a du nouveau sur Salazar.

Jack: Très bien on descend. (A Chase): Il y a du nouveau sur Salazar. De quoi tu voulais me parler?

Chase: Rien, ça attendra.

Jack: Bon

 

Michelle: Donc de façon a éviter toute possibilité de piratage on vérifie les dates à partir de maintenant. Séparez vos historiques en intervalles de 8h. Mettez des codes d'accès différents pour chaque intervalle. En cas de fuite ça ne se répercutera pas.

Kim (A Chase): Tu lui a parlé

Chase: Non y'a trop de choses qui se passent. J'vais le faire, j'te le promet.

Tony: Il y a eu un coup de fil anonyme au FBI il y a 10 minutes environ. Ils vont nous transférer l'appel tout de suite.

Jack: Tu l'as entendu?

Tony: Ouais

Adam: Ça y est il arrive.

Tony: Mets le son

« A l'heure qu'il est vous avez reçu votre colis et vous savez que nous possédons un immunovirus pneumopathique de type 3. Écoutez attentivement ces instructions, notre demande est très simple. Nous exigeons la libération de Ramon Salazar dans les 6 prochaines heures. Si vous refusez, le virus se propagera dans toute la population. Comme vos experts vous le dirons, vous n'aurez pas le temps d'arrêter l'épidémie. Les détails concernant la libération de Ramon vont suivre. »

Adam: C'est tout.

Jack: On sait d'où ce coup de fil a été passé?

Adam: Non pas encore, le signal satellite est brouillé. On essaie de le localiser.

Tony: Jack, tu connais Salazar mieux que tout le monde ici. A qui tu crois qu'on a affaire?

Jack: Sans aucun doute à son frère. Hector était son bras droit. Il s'est caché à la seconde où Ramon a été arrêté. Par ailleurs, je sais très bien que les Salazar possèdent plusieurs propriétés en Amérique du Sud et au Mexique enregistrées par des sociétés prette-nom. Aujourd'hui malheureusement, le gouvernement mexicain dit qu'il n'arrive pas à les localiser. Alors on a intérêt à ratisser large pour retrouver l'origine de ce coup de fil.

Tony: Très bien on s'y met.

Jack: OK, où on est de l'identification du cadavre?

Tony: Michelle étudie l'ADN.

Jack: Les empreintes digitales, la dentition?

Adam: Pas de dents ni d'empreintes.

Jack: Il nous faut cette identification. C'est la seule piste qu'on a sur cette opération.

Tony: On peut interroger Salazar.

Jack: On va perdre notre temps. Cet homme n'a aucune faiblesse. Il ne réagit pas aux interrogatoires physiques et aucun être humain n'a grâce à ses yeux, y compris ses propres enfants.

Michelle: Tony, on a identifié Mr X.

Tony: Fais voir ce que tu as.

Michelle: C'est le corps de David Goss, un petit dealer de Los Angeles et indic. Il était tellement peu fiable que même la brigade des stups l'avait laissé tombé il y a 1an.

Jack: Est-ce qu'on connaît son adresse?

Michelle: On cherche.

Jack: Bon, il faut savoir qui a contaminé Goss. Commencez par établir la liste de tous ceux qui ont été en contact avec lui cette semaine.

Tony: On rassemble tous les éléments qu'on peut obtenir.

Jack: Oui mais n'oubliez pas l'autre bout de la chaîne. Allez dans le réseau de Salazar, vous trouverez peut-être quelqu'un qui fournissait Salazar. Beau boulot. (A Chase): Chase, viens avec moi, on va chercher du côté d'Hector.

 

 

AU MEXIQUE

 

Hector: Qu'est-ce que c'est?

Le père de Claudia: Ceux que nous n'avons pas utilisé.

Hector: Et cela ne va pas affecté ma terre?

Le père de Claudia: Non, la terre ira bien

Claudia: Pourquoi tu demandes à mon père de faire ce travail pour toi? C'est pas son boulot.

Hector: Aujourd'hui si

 

A LA PRISON

 

Luis: Pourquoi vous avez tué Chay? Regardez où vous êtes. Vous êtes dans une prison américaine où vous allez croupir jusqu'à ce que vous soyez exécuté. Si vous voulez améliorer votre sort, vous feriez bien de me parler.

Ramon: De quoi vous voulez que parle?

Luis: Pourquoi avoir tué votre avocat?

Ramon: Pour qu'il ferme sa gueule

Luis: Qu'est-ce qu'il ne devait pas dire?

Ramon: Je voulais qu'il se taise. Ça vous démange, hein, de savoir ce que je mijote. Allez-y, Luis, je suis attaché. Deux malabars qui rêvent de me réduire en bouilli. Vas-y Luis, passe-moi à tabac. T'es pas rôle

 

01:44:40

01:44:47

AU MEXIQUE

 

Hector: Où tu vas? Claudia? Claudia? Claudia??? Qu'est-ce que tu as?

Claudia: Mon père est le contre maître du ranch. Tu m'avais promis qu'il ne serait pas concerné par tes autres activités.

Hector: Je paie ton père 3 fois plus que la normale. Il peut faire un ou deux extras pour moi...

Claudia: Non, non, non, je t'avais dis en acceptant de vivre ici que je ne voulais pas que lui ou mon petit frère ne soient mouillés dans tes affaires illégales. T'as pas tenu ta parole Hector. Ca me fait mal, je t'assure.

Hector: Je suis désolé, je vais arranger ça.

Claudia: C'est-à-dire?

Hector: Je vais lui donner du temps libre. Je vais le payer un mois de plus.

Claudia: C'est ta solution à tous les problèmes, hein, payer.

Hector: Claudia, Claudia, Claudia!!!

 

L'homme d'Hector: Ouais

Hector: Tu as passé le coup de fil au FBI?

L'homme d'Hector: Ouais c'est fait

Hector: Il en est où notre petit gars?

L'homme d'Hector: Je l'observe.

Hector: Garde-le à l'œil.

L'homme d'Hector: Compte sur moi.

 

CHEZ UN AMI DE KYLE

 

Un ami de Kyle: Alors vas-y raconte. C'était comment. Tu t'es bien envoyé en l'air à Tirwana?

Kyle: C'est pas ce que j'ai fait.

Un ami de Kyle: Tu te fous de moi?

Kyle: J'ai pas été là-bas pour ça.

Un ami de Kyle: Tu as dis...

Kyle: Ouais, ça va, je sais ce que j'ai dit. En fait j'ai rien voulu te dire au cas où ça se passerait mal.

Un ami de Kyle: C'est quoi ton secret?

Kyle: Tu te rappelle Zach Parker au lycée?

Un ami de Kyle: Bien sûr. Il s'est pas fait coffré l'année dernière pour deal de coke?

Kyle: Si, si, bref. Il m'a branché avec un mec là-bas

Un ami de Kyle: Quoi, il t'as branché avec un mec que tu connais même pas?

Kyle: Si je le connais

Un ami de Kyle: Dans quel trafic tu t'es mis? Tu vends de la cam?

Kyle: Non, non, pas exactement. Je vends rien.

Un ami de Kyle: Alors exactement qu'est-ce que tu fais?

Kyle: Ce type m'a payé 5000 dollars pour passer de la coke à la frontière hier soir. Aujourd'hui je dépose le colis et je reprend 5000.

Un ami de Kyle: Je crois que tu débloques.

Kyle: Je le fais qu'une seule fois. C'est de passer la frontière le plus dur. Et ça c'est déjà fait.

Un ami de Kyle: Pourquoi tu joue à ça?

Kyle: Ma mère est sous dialyse, mon père est au chômage, on va bientôt se faire virer de notre appartement minable, ça te vas comme raison?

Un ami de Kyle: T'es complètement malade.

Kyle: Je vais déposer ma livraison tout à l'heure et je me disais que peut-être, que toi et moi on pourrait...

Un ami de Kyle: Laisse tomber c'est hors de question.

Kyle: Tu resteras dans la voiture. Je rentre, je dépose le paquet et je ressort. C'est tout, c'est finit, c'est quand même pas sorcier.

Un ami de Kyle: Je veux pas faire ça.

Kyle: Tu peux y réfléchir?

 

A LA MAISON BLANCHE

 

« Monsieur le président »

David: Continuez. Quand est-ce que le FBI a reçu cet appel?

Wayne: Il y a à peu près 20 minutes.

David: Et on ne sait pas de qui il s'agit?

Wayne: Non, la voix était complètement brouillée. Tout ce qu'on sait c'est ce qu'il a dit. Il veut Salazar sinon il propage le virus.

David: Qu'est-ce que tu en penses? Est-ce qu'on annule le débat?

Wayne: Le ministère de la défense, le pentagone et la cellule anti-terroriste n'ont pas élevé le niveau d'alerte mais ils se concertent pour savoir si oui ou non nous devons quitter Los Angeles.

Aaron, un agent de sécurité: Monsieur

David: Oui Aaron

Aaron: Le docteur Packard est ici. Elle souhaite vous voir.

David: Dites-lui que je suis occupé.

Aaron: Oui Monsieur le Président

David: Aaron attendez, je vais lui parler.

Wayne: Tu tiens à la voir tout de suite?

David: Oui j'y tient.

David s'isole dans une pièce voisine.

David: Oui Anne?

Anne: Je voudrais que tu prenne ça. Une le matin et une le soir avant de dormir. Ça donne du tonus.

David: Je t'ai dit que ça allait.

Anne: Oui c'est vrai tu me l'as dit, mais tu fais confiance à ton médecin.

David: Oui bien sûr.

Anne: Qu'est-ce qui se passe? Tu as l'air contrarié?

David: Non, mais ça va être encore une dure journée.

Anne: C'est-à-dire?

David: J'y vais on m'attend.

Anne: Vas-y.

David: A tout à l'heure.

 

A LA CAT

 

Jack: Qu'est-ce qui se passe avec le système?

Chase: Quoi?

Jack: La grille n'apparaît pas.

Chase: Il faut faire contrôle S pour sortir. Voilà, vous êtes en navigation.

Jack: Merci. Bon envoie moi ça dans min bureau.

Chloé (A Chase): C'est quoi son problème aujourd'hui?

Chase: C'est rien

Jack: Ça ne fonctionne pas non plus, ça passe de décembre à février!!

Chase: Qu'est-ce que vous essayez de faire?

Jack: Ce que tu devrais essayer de faire toi aussi, résoudre ce problème.

Chase: C'est pas de ça que je vous parle. Écoutez Jack, je peux vous parler franchement. Je vous admire et je me ferais tuer pour vous s'il le fallait mais regardez vous en ce moment. Vous étiez avec Salazar pendant 6 mois, je sais ce qu'ils vous ont fait et je sais ce que vous vous êtes infligés à vous même. Ça ne peut pas s'oublier en une seule nuit. Vous pensiez que je l'ignorait?

Jack: Tu ferais mieux de t'occuper de tes affaires.

Chase: Comprenez-moi bien, vous pouvez compter sur moi. Mais aujourd'hui n'essayez pas de prouver à tout le monde que vous êtes au top. Vous allez péter les plombs, vous le savez aussi bien que moi. Il faut que ça s'arrête. Reprenez-vous, on a du travail.

 

Kim: Papa t'es là? Papa?

Jack: Oui

Kim: Je peux monter, je voudrais te parler.

Jack: Pas tout de suite chérie je suis en plein boulot

Kim: Tu me rappelles quand tu auras le temps.

Jack: Oui

 

13:59:57

13:59:58

13:59:59

14:00:00

PREVIOUSLY ON 24

{DAVID PALMER looks at his hand. It has been in contact with some acid and his skin is peeling away. He falls to the ground and everyone starts screaming.}

FADE OUT:::::

caption appears on the screen: THREE YEARS LATER

JACK BAUER: {VOICE OVER} The following takes place between 1:00 p.m. and 2:00 p.m. Events occur in real time.



FADE OUT::::


EXT. THE STREETS OF LOS ANGELES

{A van is driving through the streets. Inside the van are some men preparing a bomb. They pull up to the National Health Services building, roll a body of a dead man onto the grounds and place the bomb agaisnt the entrance door. The bomb explodes as the van drives away. A security guard comes up to the blown off doors and sees the decomposed body.}

SECURITY GUARD: {Into radio} Security, I need some help here at the ramp.



INT. FEDERAL HOLDING FACILITY IN DOWNEY

{Jack Bauer enters the building along with his partner Chase Edmunds. There hands are scanned to identify them. Meanwhile a prisoner RAMON SALAZAR, is being walked from his cell to the interveiw room.}


CHASE EDMUNDS: You okay Jack?
JACK BAUER: I won't until we get this thing signed.
CHASE EDMUNDS: That's not what I meant.
{RAMON SALAZAR is sat down in the interveiw room. Outside the room Jack Bauer and Chase Edmunds walk up to a group of men.}
ANNICON: Okay, were all here.
JACK BAUER: What kind of charges are we talking about?
ANNICON: Don't worry Jack were not deal breakers. He's going to give up all the terrorist cell's he deals with. He just wants to go to a class two detention center, not a maxium sercurity.
JACK BAUER: And your going to give it to him right?
ANNICON: Yeah.
SALAZAR'S LAWYER: My client is not happy that you won't hold him in Flordia.
ANNICON: He's getting a new cell, that's the deal.
CHASE EDMUNDS: Give him Flordia. That doesn't make a difference.
ANNICON: I let you two do your jobs. Why don't you let me do mine all right.
JACK BAUER: Because we don't want this thing to go south because of a small detail. Salazar's unstable and we can't predict what's going to push his buttons and to be frank, there's too muck at stake.
ANNICON: Listen Jack, I know you two spent the last year getting Salazar I respect that but there's a protocol that I have to follow.
JACK BAUER: {Interrupting} Luis come here for a second.
{Jack pulls Annicon aside}
JACK BAUER: Putting him away is not the point here. If he doesn't talk we haven't accomplished anything. I didn't lose a year of my life to arrest some drug dealer. Salazar deals with terrorists around the world bringing them down is are only object here are we clear?
ANNICON: I understand. but if you give him everything he asks for he's just wanna want more. This is the deal and he's going to take it.
JACK BAUER: You better be right.
{A HOLDING FACILITY STAFF MEMBER ENTERS THE INTERVEIW ROOM HOLDING A FILE.}
RAMON SALAZAR: Is that my life your holding in your hands?
STAFF MEMBER: It's ready to be signed.
[RAMON LOOKING THROUGH THE ONE WAY MIRROR}
RAMON SALAZAR: Are you in there Jack?
STAFF MEMBER: Forget about Bauer.
RAMON SALAZAR: I can not forget about the man who put me here. Pretended to be my friend. [Walks to the one way mirror] I'm concerened about you Jack. The things you did to get me here I wouldn't wish on anyone. Let's face it, You'll never be the same. Hey you'd be lying. So I guesse we are in the same boat......I'm about to name names Jack, It's a big moment for both of us. That makes me happy. We are connected now maybe we have always been.
STAFF MEMBER: Hey mark the changes.
RAMON SALAZAR: I don't need to see the changes, but do need the pen. Unless you want me to sign it with my own blood [Laughing] hehehe. Where do I sign this thing?
STAFF MEMBER: Right there.
[Ramon signs the paper]
RAMON SALAZAR: You've done a good job as my council. Been a go to guy as they like to say here in the states. But I don't think you have what it takes to keep your mouth shut.
STAFF MEMBER: What do you mean?
JACK BAUER: Son of a bitch!
[Ramon stabs the staff member in the neck with the pen]
JACK BAUER: OPEN THE DOOR OPEN THE DOOR DO IT NOW.
[Ramon is pulled back by security guards.]
ANNICON: Get a medic in here.
RAMON SALAZAR: It's your fault. What happens next is on you Jack.
CHASE EDMUNDS: IS THAT RIGHT? IS THAT A THREAT SON OF A BITCH BACK OFF!
JACK BAUER: [To Chase] Take a walk Chase!
RAMON SALAZAR: Did you hear me? Did you hear me Jack? What happens next is on you. On you Jack.

FADE OUT:::::::

EXT. NATIONAL HEALTH SERVICES

[A HAZMAT TEAM IS ENCASING THE DECCOMPOSED BODY]

HAZMAT MEMBER: Doctor Macer, we isolated the body.
SUNNY MACER: You said my name was on it?
HAZMAT MEMBER: Yes it's on his chest.
[Sunny walks up to the body. Her name is written on duct tape wrapped around the chest]
SUNNY MACER: Run a full panel of tests just to be sure. I think were dealing with a pneumonic virus type three.
HAZMAT MEMBER: Type three? Isn't that the type your teams been doing simulations on?
SUNNY MACER: Yeah, I think that's why this was adressed to me. Has C.T.U. been contacted?
HAZMAT MEMBER: No we've been waiting for you.
SUNNY MACER: Go ahead and start the preliminary tests I'll call director Almeida.

FADE OUT:::::

INT. C.T.U. MAIN FLOOR

[Tony Almeida walks up to Michelle Dessler]
TONY ALMEIDA: Hey has the president arrived at SE yet?
MICHELLE DESSLER: Just about, we're swapping out some of our people down to the secret service in place. They're waiting for your resource assesment.
TONY ALMEIDA: All right I'll call them.
ADAM KAUFMAN: I've had it Tony I swear to God.
TONY ALMEIDA: What's the problem?
ADAM KAUFMAN: Chloe O'Brian does not touch my data. If feild op's wants something, she asks Jack or talks to you, and then you tell me.
TONY ALMEIDA: Did she damage anything?
ADAM KAUFMAN: That's not the point. The reason my department has zero down time is because of the procedures I put in place.
TONY ALMEIDA: Did she damage anything?
ADAM KAUFMAN: No she didn't but
TONY ALMEIDA: Then let it go. Jack has his own department and I've got mine. but we're all under the same roof understood? Good. Your driving everyone else crazy.
[Tony walks up to Michelle who is on the phone]
MICHELLE DESSLER: Okay got it. I'll tell him, Hold on. [To Tony] Sunny Macer is on the line. By the way have you heard from Hertop?
TONY ALMEIDA: Not yet..........Relax Michelle your gonna get the job.
MICHELLE DESSLER: Well I better, your not going to Langley without me.
[Tony picks up the phone]
TONY ALMEIDA: Hey Sunny. What's up?
SUNNY MACER: Well this is one I'm really sorry that I'm right about.
TONY ALMEIDA: What are you talking about?
SUNNY MACER: Cordilla virus. It's a type three pneumonic virus. Remember last month at the conference I rasied the possibility a strain could be out there?
TONY ALMEIDA: Yeah.
SUNNY MACER: Well it is. Someone just dropped off a dead body infected with a virus. Tony, these guys are serious they blew a hole in our door to get our attention. This is some kind of message.
TONY ALMEIDA: A message? What, that somebody has a virus out there and they're willing to release it?
SUNNY MACER: Yeah. Exactly.
TONY ALMEIDA: Do we need to issue a quarantine advisor?
SUNNY MACER: No, Once the host is dead, it's not contagious.
TONY ALMEIDA: Right, do me a favor. Call the other county facilities, see if there are any more cases.
SUNNY MACER: I will. What about the I.D. on the John Doe?
TONY ALMEIDA: Send everything you got over here. We'll work it up.
SUNNY MACER: It's on it's way.
TONY ALMEIDA: Thanks Sunny.
[HANGS UP]
MICHELLE DESSLER: What is it?
TONY ALMEIDA: Initate a level one protocol now.

****FADE OUT****

INT. FEDERAL HOLDING FACILITY


[Jack Bauer, Chase Edmunds, and Annicon are looking at sercurity footage from the interagation room.]

JACK BAUER: If Salazar wanted to kill Shay, he could of done it anytime in the last three months. Why did he pick today?
ANNICON: He's cutting his deal.
JACK BAUER: Maybe but I don't think so.

[On the sercurity film is Ramon Salazar saying]
RAMON SALAZAR: What happens next is on you Jack.

ANNICON: What happens next?

[Bauer picks up a phone and calls Tony Almeida]

TONY ALMEIDA: Hey Jack.
JACK BAUER: Tony, is anything going on over there?
TONY ALMEIDA: We just had a major protocol come in. Possibly a bio threat to the city.
JACK BAUER: Tell me about it.
TONY ALMEIDA: Well a dead body infected with the Cordilla virus was left at the health services building. We figured it's the first shoe dropping. Were waiting for somebody to take responsibility.

[Pause]
TONY ALMEIDA: Jack!
JACK BAUER: Yeah.
TONY ALMEIDA: You thinking this is connected to Salazar?
JACK BAUER: I don't know....I don't know maybe, Look I'll get back to you.
TONY ALMEIDA: Allright.

[They both hang up]

JACK BAUER: I need a copy of all four images.
ANNICON: Right away.


1:14:03, 1:14:04, 1:14:05

COMMERCIAL BREAK


EXT. UNIVERSITY OF SOUTHERN CALIFORNIA

[David Palmer's limo arrives outside the university and is greeted by the media and cheering crowds.]

WAYNE PALMER: Hello Mr.President.
PRESIDENT PALMER: Wayne. Are we ready for the run through?
WAYNE PALMER: Yeah, almost. The advanced team dropped the ball so we can't get in there for a few minuets.
PRESIDENT PALMER: That's fine.
WAYNE PALMER: No it's not fine David. I fired Judy. it was her fault.
PRESIDENT PALMER: She's done some good work for us hasn't she?
WAYNE PALMER: Listen. Tonights debate is critical. We should have evey single base covered.

[President palmer turns around and waves to the media]

REPORTER: Mr.President. How do you feel about tonights debate with Senator Keeler?
PRESIDENT PALMER: Confident and ready to go.
REPORTER#2: Sir, This is your first time back to Los Angeles since the attempt on your life. Were you uneasy about coming back?
PRESIDENT PALMER: Not at all. Los Angeles is a great city. I would have been back sooner if events had allowed it. What is important is that we're here now, looking to the future.
WAYNE PALMER: Thank you that's all for now. I'll form a Q and A later this afternoon. [To David] We have to talk about those GAO numbers.I mean Keeler's gonna bring it up tonight you know he is.

[David holds his stomach and gasps for breath]
WAYNE PALMER: David, David. You allright?
PRESIDENT PALMER: I'm fine.
WAYNE PALMER: Let me call the doctor.
PRESIDENT PALMER: It's okay. I'll wait for Anne.

****FADE OUT****

INT. FEDERAL HOLDING FACILITY

[Jack Bauer and Chase Edmunds are leaving the facility. Annicon runs out after Jack.]

Annicon: Where ya going Jack? We have to talk about this.
JACK BAUER: Not now.
ANNICON: Then when?
JACK BAUER: Call me. Right now we have to get back to C.T.U.
ANNICON: Why?
JACK BAUER: Salazar killed Shay for a reason. He picked today to do it and we have to find out why.
ANNICON: Fine. Let's just go back in there and put the screws on Salazar.
JACK BAUER: You think he gonna talk to us after what we just watched him do? Not a chance.
[TO CHASE] Come on let's go.
[They climb in the SUV]
ANNICON: Jack!
JACK BAUER: Just call me.

[They drive off]
CHASE EDMUNDS: Allright, so what else did Almeida say?
[Pause]
CHASE EDMUNDS: Jack!
JACK BAUER: What?
CHASE EDMUNDS: I asked you about Tony. What else did he say?
JACK BAUER: He said the body was dumped at Health services. They're trying to i.d. it.
CHASE EDMUNDS: You know you never answered me before about how your doing.
JACK BAUER: What are you talking about?
CHASE EDMUNDS: You know what I'm talking about.
[Mobil phone rings. Jack picks it up]

JACK BAUER: Bauer.
CHLOE O'BRIAN: Jack, It's Chloe I have Kate Warner on the phone for you, Shall I put her through?
JACK BAUER: Uh, yeah put her through.
KATE WARNER: Jack!
JACK BAUER: Hi Kate.
KATE WARNER: I just wanted to let you know I found the leather jacket you were looking for.
JACK BAUER: Oh, ok great.
KATE WARNER: I could bring it over or send it to you.
JACK BAUER: You don't have to do that. Look I'll just send someone over to get it.
KATE WARNER: You sure?
JACK BAUER: Yeah.
KATE WARNER: Okay then.
JACK BAUER: Kate how are you?
KATE WARNER: You know it's been hard. I miss you.
JACK BAUER: I'm really, really sorry.
KATE WARNER: Don't be.
JACK BAUER: Take care of yourself Kate.
KATE WARNER: Bye.

[HANGS UP]

CHASE EDMUNDS: How's Kate?
JACK BAUER: She's all right.
CHASE EDMUNDS: You guys still talking?
JACK BAUER: No not really.
CHASE EDMUND: None of my business I'm sorry.
JACK BAUER: It's not like that. She's just trying to return a couple things of mine that's all. You got any water.

****FADE OUT****

INT. C.T.U. MAIN FLOOR

[Tony Almeida is at Michelle Desslers desk talking to her]

TONY ALMEIDA: Sunny is going to check with the other facilities and see if there is any other cases. If there are find out where. Also lets take all the regional cells that have bio terrorist capabilities and put them in a high speed cash.
MICHELLE DESSLER: Ok.
[Phone rings]
CTU RECEPTIONIST: Tony it's Larry Hertzog from Langley on line two.
[Almeida picks up the phone]
TONY ALMEIDA: Hi there...........Uh yeah........Uh huh......uh huh.....

[Hertzog countinues]
TONY ALMEIDA: We are sir...........Yeah I will sir. Thanks.
[HANGS UP]
MICHELLE DESSLER: What was that all about?
TONY ALMEIDA: He doesn't have the job for you right now. There's no new funding until after the election.
MICHELLE DESSLER: I see.
TONY ALMEIDA: Larry told me he needs an answer by the end of the day. Then there hiring the post.
MICHELLE DESSLER: We bot know you can't pass this up. It's to big of a carrer move. Call him and tell him yes.
TONY ALMEIDA: And you'll come along as my wife without a job.
MICHELLE DESSLER: I'll anywhere with you. Just as long as I don't have to cook.

[Phone rings]
CTU RECEPTIONIST: Homeland sercurity line one.
MICHELLE DESSLER: We'll talk about it later.
[Almeida picks up the phone]
TONY ALMEIDA: Almeida.

[Michelle walks away to Kim Bauer's desk]
MICHELLE DESSLER: Hey Kim.
KIM BAUER: Yes Michelle.
MICHELLE DESSLER: You ever done a capabilty report?
KIM BAUER: Couple of weeks ago. I did one for Tony.
MICHELLE DESSLER: The East European cells?
KIM BAUER: Yes.
MICHELLE DESSLER: Good. This ones different it's global. Here's my access code.
KIM BAUER: I'll get right on it.
MICHELLE DESSLER: Thanks.

[Kim starts typing on her computer and looks up to Adam]
KIM BAUER: Adam does the link file have des incriptions?
ADAM KAUFMAN: No it's two key.
KIM BAUER: What volume was the filter on?
ADAM KAUFMAN: Eight two seven.
KIM BAUER: Thank you.
ADAM KAUFMAN: Your welcome.

****FADE OUT****


EXT. RANCH IN LOS NIEVES, NORTHERN MEXICO

[HECTOR SALAZAR and CLAUDIA are watching a trainer and his horse.]

HECTOR SALAZAR: He's feisty.
TRAINER: Yes he might be ready.
HECTOR SALAZAR: He's ready, you can see it in his eyes. [To Claudia] He reminds me of you.
CLAUDIA: Are you saying you had to break me?
HECTOR SALAZAR: No. It was you who broke me.

[Hector and Claudia embrace as Hector's phone rings]

HECTOR SALAZAR: Que mas?
GAEL: Tienen el cuerpo. {They have the body}
HECTOR SALAZAR: Are they aware of what they're dealing with yet?
GAEL: I'm sure they are.
HECTOR SALAZAR: Give them ten more minuets. Then make the call.
GAEL: Si senor.


****FADE OUT****

INT. CTU MAIN FLOOR

[Dessler is on the phone]

MICHELLE DESSLER: Okay, it's coming through now Chris. Thanks. [HANGS UP] Adam I'm sending this over to your system.
ADAM KAUFMAN: What is it.
MICHELLE DESSLER: Brags on the body that was dropped off at health services. Kim, where are you on that capibility search?
KIM BAUER: Still running. It's going to be another 15 minuets.
MICHELLE DESSLER: So your open?
KIM BAUER: Yeah what do you need?
MICHELLE DESSLER: Adam's gonna break off part of the I.D. We need a name. [TO ADAM] Adam, give her the DNA file.
ADAM KAUFMAN: Michelle I don't need her help.
MICHELLE DESSLER: Yes you do. This is urgent.

[Michelle walks away]

KIM BAUER: I'm ready Adam. Send me the file.
ADAM KAUFMAN: No.
KIM BAUER: Michelle just told you.
ADAM KAUFMAN: I don't need anyone doing my work for me.
KIM BAUER: What is your problem?
ADAM KAUFMAN: My problem is that everyone in this place earned there job. You got it cos of your dad.
KIM BAUER: Send the data fork Adam. It's your ass. Michelle is waiting.
ADAM KAUFMAN: Fine, I'll send it.

[Jack Bauer and Chase Edmunds enter c.t.u.]

CHASE EDMUNDS: Hey Jack I'll be up in a minuet.
JACK BAUER: Okay.
[Jack walks up the steps to his office]

JACK BAUER: Chloe, what do we got? Are we sync with all the systems downstairs?
CHLOE O'BRIAN: Everything health services sent on the body is in volume one. I've reprieved all the Salazar information.
JACK BAUER: Where are the data keys?
CHLOE O'BRIAN: I couldn't get those for you.
JACK BAUER: Why not?
CHLOE O'BRIAN: You'll have to talk to Tony, so that Tony can tell adam and adam can give it to me.
JACK BAUER: Your kidding right?
CHLOE O'BRIAN: Nope. Adam's completly anal about that kind of stuff and he hates women.
JACK BAUER: Chloe, Just get it for me okay? Please.....Close my door.

[Chloe leaves. Jack picks up a paper. His hand is shaking. He looks really hurt. He leans back in his chair and groans. The phone rings]

JACK BAUER: Yeah.
MICHELLE DESSLER: Jack it's Michelle. The teleconference with health services is about to start. You might want to come down.
JACK BAUER: Ah, No I'm gonna stay up here just patch them through up here okay?
MICHELLE DESSLER: Okay.
JACK BAUER: Thanks.

[HANGS UP]


COMMERCIAL BREAK


INT. CTU OFFICE


[Kim Bauer walks into a empty office as Chase Edmunds follows her in.]

KIM BAUER: Ah. You scared me.
CHASE EDMUNDS: What are you doing here?
KIM BAUER: I was refreshing a drive. What's going on with Salazar? Where you there when it happened?
CHASE EDMUNDS: Yeah. It was pretty scary.
KIM BAUER: How's my dad taking it?
CHASE EDMUNDS: He's okay?
KIM BAUER: Good because I was thinking about talking to him today.
CHASE EDMUNDS: Ah. Okay um today may not be the best day.
KIM BAUER: Chase, No day is a good day. We said that we would tell him if we were still together after two months. It's almost been three. Why don't we just tell him and get it over with.
CHASE EDMUNDS: Okay but I'll do it.
KIM BAUER: Are you sure?
CHASE EDMUNDS: Yes I'm sure.
KIM BAUER: Really?
CHASE EDMUNDS: Really.


FADE OUT




INT. C.T.U. CONFERENCE ROOM

[Tony Almeida and Michelle Dessler are sitting down around the table. Jack Bauer is listening on the phone from his office and Sunny Macer is on a live feed.]

SUNNY MACER: We just recieved results from our tests Tony. Unfortunatly the news isn't good. This is a weaponized strain. The virus has been engineered to kill more people rapidly.
TONY ALMEIDA: How rapidly?
SUNNY MACER: It's a bit of a guess but based on the autopsy if the infection starts at equals zero hours. There's a non contagious latency peroid of fourteen hours. After fourteen hours it's present. After twenty hours the virus is incapacited. By twenty four hours the host is dead.
TONY ALMEIDA: What are the epidemiological consequences?
SUNNY MACER: If the virus initiates at a single location there will be a couple houndred cases by the end of day one. By the end of day two it could be in the thousands but from there it's easier to talk about in percentage of population. By the end of the week 9% of Los Angeles will be infected.
TONY ALMEIDA: Nine percent? That's over a million people.
SUNNY MACER: And those people will die within twenty four hours of infection.
TONY ALMEIDA: Allright so tell me, If someone were gonna try to release this virus in the general population, How would they do it?
SUNNY MACER: That's the million dollar question. It could come from anywhere. We don't know who has it. Theres no way to know where they plan to release it. We don't even know what form it's in.

FADE OUT



INT. KYLE SINGERS HOUSE

[Kyle Singer lifts up a sack of cocaine. Kyle's mom knocks on the door.]

MOM: Kyle?
KYLE SINGER: Hold on.
[Kyle puts away the cocaine as she enters the room]

MOM: Tim wants you to know that he's down by the pool.
KYLE SINGER: Thanks mom.
MOM: Can you take me to the doctor later on this afternoon?
KYLE SINGER: What's dad doing?
MOM: On a job interveiw.
KYLE SINGER: Can aunt Norma take you?
MOM: Why? What's so important that you can't take me?
KYLE SINGER: Um, It's just that I have a bunch of stuff to do today. Sorry mom.
MOM: Fine. I'll call Norma.
KYLE SINGER: Thanks. Bye mom.


****FADE OUT****


EXT. UNIVERSITY SOUTHERN CALIFORNIA



[President Palmer is doing a run through of tonights debate.]

MAN: Mr.President. The country was shocked after the attempt on your life but it's prayers were answered when it was clear that you would survive. That said, Many Americans have expressed concern that you are not fully recovered and may not be strong enough to serve four more years. How would you respond to those who make such claims?
PRESIDENT PALMER: I wake up every morning at 5:00 a.m. I spend the first hour in the weight room. While I work out I am preping for my morning meetings and then I put in a 16 hour day.
WAYNE PALMER: Ah hold on.......Play that back. Sorry Chuck. [To DAVID] Don't dignify that question with a defensive response.
PRESIDENT PALMER: I didn't realize that stating the facts was being defensive.
WAYNE PALMER: They bring the assasination attempt fine let them. Remind everyone that it was your administration that not only arrested the man behind the attempt on your life but you also expossed his organization and put his top teer people away as well. [TO CHUCK] GO AHEAD CHUCK.
PRESIDENT PALMER: Ah, There's my doctor. How are you?
ANNE: Mr. President.
MAN: Allright everyone. Lets break for a while.
ANNE: I'm fine. [TO WAYNE] How's he been?
WAYNE PALMER: Seems a little tired.
PRESIDENT PALMER: I'm not tired. I just seem a little jet lagged.
ANNE: How's this going?
PRESIDENT PALMER: I'm winning the run.

[Anne looks at Davids right hand then checks his blood pressure.]

ANNE: One thirty over eighty.

[Wayne Palmer's cell rings. He answeres and walks away]

ANNE: How tired?
PRESIDENT PALMER: I'm fine.
ANNE: You know me. I haven't done work on you in a while.
PRESIDENT PALMER: No no no no tests. I'm fine Anne.
ANNE: Okay but when you get back to D.C. I want to check up on you. Doctors orders.
PRESIDENT PALMER: Yes mam.

[Wayne walks back up to President Palmer and Anne]

WAYNE PALMER: Anne. I need him alone for a minuet.
ANNE: He's all yours.

[Anne walks away]

PRESIDENT PALMER: What is it?
WAYNE PALMER: I just received a phone call from Health Services. It seems they found a body here in Los Angeles that's beem infected with an extremely contagious and deadly virus. Now there's just concerns that it's just a random occurence.
PRESIDENT PALMER: Meaning what?
WAYNE PALMER: Meaning C.T.U. is looking at the possibility that this could be a criminal action.
PRESIDENT PALMER: Criminal action based on one death?
WAYNE PALMER: I don't know all the details but it has to do with the circumstances that the body was found.
PRESIDENT PALMER: Keep your eye on this one.


****FADE OUT****




INT. C.T.U. JACK BAUERS OFFICE

[Jack is typing on his computer. He sighs then calls Chloe]

JACK BAUER: Chloe?
CHLOE O'BRIAN: Yes.
JACK BAUER: Where are the transcripts of Salazar and the DNA?
CHLOE O'BRIAN: I sent them to your system. There in your directory.
JACK BAUER: Yeah well I didn't want them in there. I want it stored with the rest of the files on Salazar.
CHLOE O'BRIAN: Okay I'll do it.
JACK BAUER: Wait.
[Jack gets out of his chair and walks to Chloe's desk]
JACK BAUER: Chloe listen to me. If you can't start getting things right the first time, just let me know cos I can get someone who can.
CHLOE O'BRIAN: I did do it right. If you wanted it saved with the other files you should have said so. That isn't standard so I wouldn't think of doing that way would I?
[JACK RAISING HIS VOICE]
JACK BAUER: JUST DO IT THAT WAY FROM NOW ON OKAY?
CHLOE O'BRIAN: I can't read minds Jack. Your just gonna have to shut it out otherwise this relationship
JACK BAUER: JUST DO IT NOW DAMIT.
CHOLE O'BRIAN: Fine.

[Chloe walks out of Jacks office and Chase walks in]

CHASE EDMUNDS: Jack?
JACK BAUER: What?
CHASE EDMUNDS: What was that all about?
JACK BAUER: I need you to replace Chloe for me.
CHASE EDMUNDS: Replace? She the best analyst we have.
JACK BAUER: No she's not she's slow.
CHASE EDMUNDS: She's not slow, I mean she's a little weird at times but she knows her stuff. [He pause then says] Jack you look like hell.
JACK BAUER: What did you just say to me?
CHASE EDMUNDS: Were on active protocol. I just need to know if your up for it.
JACK BAUER: Chase I like working with you, your a nice kid. But don't ever come into my office and talk to me like that again do you understand me?
CHASE EDMUNDS: I'm just saying your on edge. I mean your about to fire Chloe for no reason.

[JACK CALLS CHLOE]
JACK BAUER: Chloe?
CHLOE O'BRIAN: Yes.
JACK BAUER: I'm sorry I took your head off I was just having a bad morning.
CHLOE O'BRIAN: Thanks.
[HANGS UP]

JACK BAUER: You happy?
CHASE EDMUNDS: There's one more thing. I got to talk to you about.......
[Jacks phone rings]
JACK BAUER: Bauer!........Ok we'll be right down. [HANGS UP] We got something on Salazar. What did you want to tell me?
CHASE EDMUNDS: Nothing it'll hold.

[JACK AND CHASE WALK OUT OF THE OFFICE]




INT. C.T.U. MAIN FLOOR

[Michelle Dessler is talking to a group of C.T.U. agents.]
[Jack Bauer and Chase Edmunds walk down the steps. Kim walks up to Chase]

KIM BAUER: Did you tell him?
CHASE EDMUNDS: No. There's a lot going on but I'll tell him I promise.



INT. C.T.U. CONFERENCE ROOM

TONY ALMEIDA: A anonymous phone call came into F.B.I. about ten minuets ago. They're getting reday to stream it to us now.
CHASE EDMUNDS: Did you hear it?
TONY ALMEIDA: Yeah.
ADAM KAUFMAN: It's ready.
TONY ALMEIDA: Bring it up.

SCRAMBLED VOICE: By now you have received our package and realised we are in possesion of a type three pulmonary virus. Listen carefully to these instructions. Our demand is very simple. We want the release of Ramon Salazar in the next six hours. If you refuse to comply, the virus will be unleashed into the general population. As your experts will tell you, You will not have time to stop it's spread. Detail of Ramon's delivery will follow.

ADAM KAUFMAN: That's it.
JACK BAUER: Do we know were that call originated from?
TONY ALMEIDA: No, It came from a satelite signal. Were trying to narrow it down......Jack, You know Salazar better then we do. What do you think were dealing with here?
JACK BAUER: Without a doubt his brother Hector Salazar. He was second in command. He went underground the second Ranon was taken in to custody. Now look I know that the Salazars own multipul properties in South America and in Mexico. We are going to have to throw out a pretty large net to try and trace that call.
TONY ALMEIDA: Allright were on it.
JACK BAUER: How are we doing with the i.d. on the dead body?
TONY ALMEIDA: Michelle is running the dna.
MICHELLE DESSLER: Got it.......David Goss. He's a street dealer in East L.A.
JACK BAUER: Last known address?
MICHELLE DESSLER: Were working on it.



INT. FEDERAL HOLDING FACILTIY

[Ramon Salazar is walked out of his cell as Annicon walks up to him.]

ANNICON: Why did you kill Shay? Take a look around Ramon. Your in a United States prision. Your ass is going to rot until your executed. You wanna improve your condition here? Your better start talking to me.
RAMON SALAZAR: What do you want to talk about?
ANNICON: Why did you kill your attorney?
RAMON SALAZAR: I didn't want him talking to you.
ANNICON: About what?
RAMON SALAZAR: About anything.
[Annicon starts to walk away]
RAMON SALAZAR: It's eating at you isn't it? What I'm up to. Com on Luis. See if you can beat it out of me...........Your no fun.




EXT. SALAZAR RANCH

[Hector Salazar call's Gael]

GAEL: Yeah.
HECTOR SALAZAR: Have you made the call to the F.B.I. yet?
GAEL: Yes I did.
HECTOR SALAZAR: And what about our boy?
GAEL: I'm watching him right now.
HECTOR SALAZAR: Close.
GAEL: Yes.

[BOTH HANG UP]





EXT. POOL AT KYLE SINGERS APARTMENT

[Kyle and his friend Tim are sitting by the pool talking]

TIM: So what was it like to get knee deep in some fine do you wanna delve?
KYLE SINGER: Hot.
TIM: What do you mean?
KYLE SINGER: I mean I didn't go down there to get laid.
TIM: But you said.....
KYLE SINGER: I know I know what I said.
TIM: What's the big secret?
KYLE SINGER: You remember Zach Pocker from high school?
TIM: But didn't he get buster for dealing coke?
KYLE SINGER: Uh, Yeah.
TIM: So what happened?
KYLE SINGER: He set me up with this guy down there.
TIM: What do you mean he set you up. How do you even know him?
KYLE SINGER: I know him ok?
TIM: What are you into here? Are you selling dope?
KYLE SINGER: No. I'm not selling it.
TIM: Then what are you doing?
KYLE SINGER: This guy paid me five grand to bring some coke over the border. I did that last night. Today I drop it off I get another five.
TIM: You gotta be out of your mind.
KYLE SINGER: No. This is just one time. Getting it over the border's the hard part. That's already done.
TIM: Why are you doing this?
KYLE SINGER: Dude, My mom is on analyis. My dad is out of a job. Were about to get evicted from this crappy apaertment. Is that good enough for you?
TIM: Dude. Your insane.
KYLE SINGER: I'm doing the drop later. I was thinking if you and I do it together.
TIM: No way. Forget about it.
KYLE SINGER: You'll wait in the car. I'll make the drop.
TIM: I'm not intrested.
KYLE SINGER: Think about it.


FADE OUT



UNIVERSITY OF SOUTHERN CALIFORNIA


[David Palmer walks up to Wayne Palmer and a group of other men]

PRESIDENT PALMER: Carry on. When did the F.B.I. get this call?
WAYNE PALMER: About twenty minuets ago.
PRESIDENT PALMER: And we don't know who were dealing with?
WAYNE PALMER: Well, it was a scrambled voice on a open line. All we know is what he said. They want Salazar or there going to release the virus.
PRESIDENT PALMER: What's your take on this Wayne? Do we cancel the debate tonight?
WAYNE PALMER: So far D.O.D., The Pentagon and C.T.U. haven't recommended raising the alert level but they are talking about weather or not we should stay in Los Angeles.
AGENT PEIRCE: Mr. President.
PRESIDENT PALMER: Yes Arron.
AGENT PEIRCE: Doctor Packard is hear, she asked to see you.
PRESIDENT PALMER: Tell her I'm busy.
AGENT PEIRCE: Yes Mr. President.

[Arron starts to walk away]

PRESIDENT PALMER: Wait! Arron. Tell her I'll speak with her.
WAYNE PALMER: Do you really want to do that right now?
PRESIDENT PALMER: Yes Wayne I do.
[David walks away and toward Anne.]

PRESIDENT PALMER: Yes Anne.

[Anne hands David a bottle of pills]

ANNE: I want you to start taking these. One in the morning and one before you go to bed. It'll help your energy.
PRESIDENT PALMER: I told you I was fine.
ANNE: I know what you told me. You going to trust your doctor or not?
PRESIDENT PALMER: Of course I am.
ANNE: So what's got you all upset?
PRESIDENT PALMER: Nothing..........It's just going to be another one of those days.
ANNE: What do you mean?
PRESIDENT PALMER: I got to get back. We'll talk later.



FADE OUT




INT. C.T.U.

[Jack Bauer is working at his computer]

JACK BAUER: What's wrong with this system?
CHASE EDMUNDS: What?
JACK BAUER: The grid won't come up.
CHASE EDMUNDS: It's because you need to control by the sound of it. Your still in navagation.
[Chase makes Jack's grid appear]
JACK BAUER: Thank you.

[Jack types something as an error message comes up on his screen]

JACK BAUER: [FRUSTRATED] Look can you just patch it through to my office.
[Jack gets up and walks to his office as Chloe walks up to chase]

CHLOE O'BRIAN: What's his deal today?
CHASE EDMUNDS: Nothing.

[Chase walks into Jack's office]

JACK BAUER: This time line doesn't make sense. It goes from December to Febuary.
CHASE EDMUNDS: What are you trying to do Jack?
JACK BAUER: The same thing you should be doing. Trying to fix this problem.
CHASE EDMUNDS: That's not what I'm talking about. Listen Jack, I'm going to be honest with you. I look up to you. I'd take a bullet for you if I had to but right now I'm holding the mirror up.....You were undercover with the Salazars for six months. I know what they did to you and I knew what you did to yourself. You can't make that go away overnight.
JACK BAUER: You should mind your own bussiness Chase.
CHASE EDMUNDS: All I'm saying is that I'm hear for you but today is not the day to try to prove to everybody that your better. Today is about to hit the fan. A lot of things will happen today..............Get your head together so we can do our work.

[Chase exits Jack's office. Jack is shaking. He turns out his light in the office, open his locker takes out a med kit. Wraps a tourniquet around his arm. He prepares a syringe full of Heroin. As he is about to inject it in his arm Kim buzzes on the intercom.]

KIM BAUER: Dad you up there?
JACK BAUER: Yeah?
KIM BAUER: Can I come up I need to talk to you about something?
JACK BAUER: Not right now sweetheart I'm in the middle of something.
KIM BAUER: Okay call me when you have a few minuets.
JACK BAUER: Okay.

[JACK IS ANGRY AND SHAKING ALL OVER THE PLACE. EMPTIES THE SYRINGE ON TO THE FLOOR AND THROWS IT ACROSS THE ROOM. HE RIPS OFF THE TOURNIQUET AND THROWS IT ON THE FLOOR.]

1:59:57, 1:59:58, 1:59:59

2:00 P.M.

Transcriptions en VO fournis par 24transcripts

Kikavu ?

Au total, 25 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Remi17 
31.05.2020 vers 16h

Xena1 
09.03.2019 vers 17h

Daisy2860 
10.02.2018 vers 17h

stephane25 
31.01.2018 vers 18h

Phoebus 
19.12.2017 vers 05h

RonanBart 
05.10.2016 vers 01h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

L'équipe HypnoConnect en charge des réseaux sociaux d'Hypnoweb recrute un animateur pour Twitter !
HypnoConnect recrute ! | Plus d'infos

HypnoMag, le magazine d'Hypnoweb, cherche des rédacteurs pour compléter son équipe !
HypnoMag recrute ! | Plus d'infos

Activité récente
Actualités
Alternative Awards 2020 : pensez à voter !

Alternative Awards 2020 : pensez à voter !
Les Alternative Awards 2020 ont débuté depuis le début de la semaine. Les catégories se succèdent,...

Filthy Rich avec Gerald McRaney débute ce soir sur Fox

Filthy Rich avec Gerald McRaney débute ce soir sur Fox
Nous vous avons présenté la série Filthy Rich, avec Gerald McRaney au début du mois de septembre,...

Un nouvel Emmy Award pour Cherry Jones !

Un nouvel Emmy Award pour Cherry Jones !
Cherry Jones a remporté un nouvel Emmy Award lors de la 72ème édition qui vient de se tenir aux...

Kim Raver dans le trailer de la saison 17 de Grey's Anatomy

Kim Raver dans le trailer de la saison 17 de Grey's Anatomy
ABC poursuit la promotion de la saison 17 de Grey's Anatomy avec un poster, une accroche -...

McKenna Grace rejoint The Handmaid's Tale

McKenna Grace rejoint The Handmaid's Tale
McKenna Grace poursuit sa carrière d'actrice. Après avoir joué la fille du Président Kirkman aux...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

pretty31, 19.10.2020 à 14:52

Une nouvelle partie de Ciné-Emojis vous attend sur HypnoClap ! Venez deviner le film ou le personnage représenté

mnoandco, Avant-hier à 10:58

Dernier jour pour voter au concours wallpapers d'A Discovery of Witches, 1er round Vite, vite, un p'tit clic

grims, Hier à 07:12

Coucou venez poster une photo du personnage que vous détestez le plus sur le quartier outlander !

mnoandco, Hier à 12:46

Seconde phase de vote pour le concours A Discovery of Witches : venez départager les deux finalistes de ce duel amical. Merci

swceliikz, Hier à 21:07

Coucou Nouveau design sur le quartier Shadowhunters par Sabby

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site