VOTE | 68 fans

24 heures chrono
#703 : 10h00 - 11h00

Tony est ramené au siège du FBI pour interrogatoire alors qu'Alan Tanner, l'homme qui a 'conduit' Renée et Jack au bateau où se trouvait Tony , a été blessé par balles.

Popularité


4 - 1 vote

Titre VO
10:00am - 11:00am

Titre VF
10h00 - 11h00

Vidéos

24 Season 7 Episode 3 & 4 Promo

24 Season 7 Episode 3 & 4 Promo

  

Plus de détails

Date de diffusion US : 12 Janvier 2009
Date de diffusion FR :
Audience : 11.95 Millions de téléspectateurs


Réalisé par
: Brad Turner

Ecrit par : Brannon Braga, Manny Coto

 

Personnages :

Hakeem Kae-Kazim (Colonel Ike Dubaku),

Carly Pope (Samantha Roth),

Peter Wingfield (David Emerson),

Franck John Huges (Tim Woods),

Mark Derwin (Joe Stevens),

Warren Kole (Brian Gedge),

Mark Aiken (Nichols)

 

 

10h00 : Dans le Bureau Ovale, Ethan briefe la Présidente sur l'arrestation de Tony et la perte du module. Un Secrétaire d'Etat à la Défense entre et pense savoir où se trouve le module. Il vient en effet de recevoir un enregistrement destiné à la Présidente. Tony travaille pour le régime de Juma et le Colonel Dubaku lui lance un ultimatum. Il exige le retrait total de la flotte US à l'est du 23ème méridien d'ici 24 heures sans quoi il n'hésitera pas à utiliser le module pour faire des milliers de victimes américaines. Pour prouver sa bonne foi, elle devra d'ici 3 heures retirer le carrier Air Wing et une vérification satellite sera faite. Mais la Présidente refuse de se soumettre à ses exigences. Cependant, 2500 avions survolent toujours le pays en attente et il faudrait au moins 6 jours pour ré-encoder le pare-feu. Elle leur demande donc de mettre la pression au FBI sur l'interrogatoire de Tony.

10h05 : L'hélicoptère ramenant Tony au FBI se pose sur le toit. Tony est escorté jusqu'à sa cellule tandis que Larry demande à parler à Renée en privé. Il la réprimande pour être partie sans renfort. Elle lui explique qu'il y a une fuite dans leur bureau mais lui n'y croit pas. Jack intervient malgré ses objections. Il lui expose les faits et Larry est forcé d'affronter la vérité. Jack lui conseille de restreindre la circulation des informations que Tony donnera sans quoi il ne reverra jamais le module CIP. Larry accepte de limiter les accès aux personnels de niveau 4. Avant de partir, il conseille à Renée sur un ton qui se veut autoritaire de ne plus agir de la sorte. Jack lui demande si elle lui fait confiance. Plus qu'en n'importe qui selon elle.

10h08 : En salle d'interrogatoire, Janis prépare Tony qui continue de se murer dans le silence. Elle rejoint Renée dans la salle adjacente où cette dernière lui assigne une autre mission : trouver qui est la taupe du service. Jack, pensif, ne peut pas s'empêcher d'observer Tony grâce au miroir sans teint.

Janis regagne son poste où Sean l'attend, visiblement agacé par cette restriction de niveau 4. Janis lui conseille de reprendre son poste et d'exécuter les tâches qui lui incombent et qui ne requièrent d'ailleurs pas un accès de niveau 4 ou plus.

10h10 : Tandis que le Colonel Dubaku est au téléphone, Emerson discute avec son collègue de l'arrestation d'Almeida. Il est précieux pour les évènements à venir car impliqué et préparé depuis très longtemps. Il suggère d'utiliser leurs contacts pour le faire évader mais son collègue refuse et lui suggère de prospecter pour son remplacement. Dubaku les interrompt pour leur apprendre que les troupes de Taylor sont toujours en position. Il suggère une autre démonstration plus virulente cette fois mais on lui conseille d'attendre encore un peu.

10h12 : Larry rejoint Renée et Jack et s'entretient avec cette dernière. Il lui apprend que Tony travaille pour Juma qui fait désormais chanter la Maison Blanche par l'intermédiaire de Dubaku. Jack s'invite dans leur conversation et lui demande comment. Le retrait des troupes US ou la mort de civiles US. Jack pense pouvoir retrouver le module s'il le laisse interroger Tony. Renée est d'accord dans la mesure où il le connaît bien et sait comment il pense. A contrecœur Larry accepte et le laisse entrer dans la pièce avec Tony.

Jack commence par faire sortir le garde avant de s'adresser à son ancien ami. Dans la mesure où il est mort dans ses bras, il commence par lui demander comment peut-il être en vie. Mais Tony reste silencieux. Jack se contente donc de lui dire ce qu'il sait déjà : sa collaboration avec Juma. Il lui assure qu'il ne le laissera pas aller au bout du plan de Dubaku. Mieux vaudrait donc qu'il lui dise où se trouve le module. Tony lui répond qu'il ne peut pas. Jack lui esquisse la liste des accusations qui vont peser sur lui d'ici peu. Mais Tony reste stoïque. Jack l'interroge sur ses motivations. L'argent apparemment. Mais Jack n'y croit pas. Tony lui répond que l'argent est tout ce qui lui reste grâce au gouvernement américain. Mais ce n'est pas le gouvernement qui a tué Michelle, c'est l'œuvre de Charles Logan. Encore sous le coup de la colère, Tony lui rappelle que Logan est le fruit de ce gouvernement et que lui mieux que quiconque devrait le comprendre. Jack essaie de recentrer la conversation sur Tony mais ce dernier lui rappelle tout ce que son pays lui a fait endurer : la mort de sa femme Teri, sa fille Kim qui ne lui parle plus, le Sénat qui est sur le point de le jeter en prison.... Jack veut le faire taire mais Tony continue, arguant qu'il bafoue la mémoire de Teri en aidant le FBI. C'en est trop pour Jack qui fait voler la table à travers la pièce et saisit Tony par le cou. Il lui conseille de parler sinon il le tuera pour de bon cette fois. Tandis qu'il lui serre un peu plus la gorge, Tony murmure « Deep Sky ». Jack lui demande de répéter tandis que Larry fait irruption dans la pièce. Tony a juste le temps répéter les deux mots avant que Jack ne lâche son emprise et s'éloigne de son plein gré. Jack est évacué dans un bureau tandis que Larry demande un médecin pour Tony.

10h16: Dans le bureau, Jack attrape son portable et entre un numéro en répétant les mots prononcés par Tony : « Deep Sky ». Il entre en communication avec un homme à la voix déguisée et se présente avant de préciser qu'il appelle au nom de Tony. Jack explique qu'il lui a donné cet ancien numéro de la CAT (« Deep Sky »). L'interlocuteur retire alors le dispositif utilisé pour déformer sa voix. Il s'agit de Bill Buchanan, l'ex directeur de la Cellule. Jack est confus et répond à ses questions malgré lui. Bill lui dit qu'il le rappellera d'ici 10 minutes sur une ligne sécurisée pour lui exposer la situation. Il raccroche. Chloé O'Brian est à ses côtés. Elle s'inquiète de l'arrestation de Tony qui met à mal leur plan et lui demande s'il est certain de tout vouloir raconter à Jack car il n'est certainement pas d'humeur à les aider en ce moment. Mais Bill sait qu'ils n'ont pas le choix car Tony doit quitter le FBI et se ré-infiltrer.

10h22 : L'agent Gedge et Henry sont de retour à la Maison Blanche et accueillis par Ethan. Ce dernier explique à Henry qu'il doit arrêter de poursuivre une chimère. Son fils s'est suicidé car il allait être poursuivi pour délit d'initié. Il lui fournit toutes les preuves de ce qu'il avance et lui explique qu'il n'en a rien su car la Présidente a réussi à étouffer l'affaire pour qu'Henry garde une bonne image de son fils. Bien que choqué que sa femme ne lui en ait pas parlé, Henry accepte de laisser tomber ses recherches et de soutenir la Présidente dans le conflit qui s'annonce. L'agent Gedge le rejoint et s'excuse de l'avoir dénoncé à Ethan.

10h24 : La Présidente annonce à Ethan qu'ils ont jusqu'à 13h pour prendre une décision sans quoi l'Amiral Smith n'aura plus le temps de déplacer toute la flotte avant la fin de l'ultimatum. De plus, selon les dernières nouvelles du FBI, Tony ne parlera pas. Ils n'ont donc aucune piste pour retrouver le module. Ils doivent donc choisir entre la mort de milliers de sangalais ou la mort de milliers d'américains. Alors qu'Ethan lui conseille la deuxième option, Taylor lui répond qu'il n'est pas encore l'heure de l'envisager.

10h26 : Bill rappelle Jack sur une ligne sécurisée. Il lui explique donc que Tony est un agent infiltré mais Jack a dû mal à le croire après la démonstration avec les 2 avions. Mais Bill insiste. Tony s'est infiltré dans le régime de Juma car des membres corrompus du gouvernement américain soutiennent le Général. Sa mission était de rester au plus près du module mais s'il est au FBI.... Aucune agence ne les supervise, ils agissent de leur propre chef. Bill demande donc à Jack de faire sortir par tous les moyens Tony pour qu'il se ré-infiltre. Chloé l'aidera au besoin car elle a piraté le système du FBI. Jack n'arrive pas à croire que Chloé soit également impliquée. Tous deux échangent quelques mots avant que Bill n'insiste pour obtenir une réponse. Jack pense demander l'aide de Renée mais Bill lui explique qu'elle deviendra au même titre que lui une cible. Jack accepte donc et raccroche. Bill se met en route.

10h33 : Janis demande une information à Sean qui ne l'écoute pas, visiblement préoccupé et gêné par cette restriction de niveau 4. Sa collègue éloignée, il entre quelque chose sur son clavier tandis qu'une fenêtre « accès refusé » s'affiche à l'écran.

10h34 : Henry range dans un tiroir le dossier qu'Ethan lui a remis. Il reçoit ensuite un appel de Samantha et s'excuse de l'avoir agressée plus tôt. Mais la jeune femme lui avoue alors avoir menti. Selon elle, Roger a effectivement été assassiné. Elle veut le voir pour en parler. Henry accepte.

10h35 : Dans la salle d'interrogatoire, Larry montre à Tony l'étendue de la violence de Juma pour le convaincre de parler. Tony lui répond qu'il n'a rien sur la conscience  et qu'il devrait plutôt perdre son temps à convaincre la Présidente de céder aux exigences de Dubaku. Renée rappelle Larry dans la salle adjacente et lui explique qu'il perd son temps. Tony a déjà dirigé ce genre d'interrogatoire et il connaît la procédure par cœur. Mais peut-être qu'en essayant une méthode plus musclée, les résultats seraient là. Larry n'arrive pas à croire qu'elle envisage de le torturer. Il s'emporte et l'envoie s'occuper du rapport de Jack avant de le renvoyer devant le Sénat.

10h37 : Sur son chemin, Renée est interceptée par Janis qui pense avoir trouvé le moyen d'identifier la taupe qui vient de passer outre la restriction de niveau 4 et consulter les fichiers de l'Aviation Civile. Renée accepte qu'elle accède à la salle des serveurs pour trouver l'identification de cette personne. Elle demande ensuite à un agent de lui emmener les affaires de Jack.

10h38 : Dans la salle des serveurs, Janis découvre que Sean est la taupe. Ce dernier arrive derrière elle. Apeurée, elle recule et tente d'appeler à l'aide. Mais Sean l'en empêche et lui explique que sa femme est actuellement à bord d'un avion en attente de pistes pour atterrir. Il a piraté le système pour savoir si les choses avaient évolué. Il lui montre sur l'écran qu'il dit vrai. Janis est en colère car elle pensait avoir trouvé la taupe alors qu'il n'y en a probablement pas. Elle lui conseille de rejoindre son poste tandis qu'elle nettoiera ses bêtises.

10h40 : Jack installe son oreillette Bluetooth alors que Chloé l'informe de l'arrivée de Renée. Il raccroche et s'assoit l'air de rien tandis que Renée fait son entrée. Cette dernière lui annonce qu'ils vont continuer l'enquête sans lui et lui exprime ses regrets. Elle le remercie pour son aide et promet de dire un bon mot en son nom au Sénat. Jack la remercie et se place derrière elle pour lui faire perdre conscience en l'asphyxiant. Il la conjure de ne pas se débattre. Il récupère son pass.

10h46 : Bill est en route et informe Chloé qu'il devrait arriver au QG du FBI d'ici 10 minutes. Chloé est à nouveau en liaison avec Jack qui s'apprête à rejoindre la salle d'interrogatoire. Chloé s'est infiltrée dans le système de sécurité et a mis en place des vidéos en boucle pour que Jack circule en toute liberté vis-à-vis des caméras. Dans la salle 1, Jack demande, arme à la main, à Larry et à l'officier de jeter leur pistolet et de démenotter Tony. Les deux compères assomment les 2 agents du FBI et se mettent en mouvement. Chloé va tenter de les diriger vers la sortie sud-ouest où Bill les attendra.

10h48 : Jack et Tony évitent grâce à Chloé plusieurs hommes du FBI en mouvement dans les couloirs. Tony en profite pour s'excuser auprès de Jack des mots un peu durs qu'il a eu à son égard. Son plan consistait à l'amener le plus près possible pour lui donner le nom de code à l'insu du FBI. Jack s'excuse à son tour d'avoir failli lui briser le cou.

10h49 : Janis informe Sean qu'elle a réglé son problème. Mais ce dernier est préoccupé par une baisse de performance d'un de leur routeur. Janis vérifie sur son poste et comprend que quelqu'un pirate en ce moment même leur système de sécurité interne. Elle tente de faire sortir cet intrus du système en le réinitialisant et réussit puisque Chloé perd soudainement son accès à la vidéosurveillance. Sean récupère la liaison et aperçoit Larry inconscient en salle d'interrogatoire. Janis lance un code 12 et une alarme se met à retentir dans tout le bâtiment. Jack et Tony comprennent qu'ils doivent sortir au plus vite et avancent en aveugle, tandis que Chloé, agacée, tente de récupérer la vidéo. Jack lui met la pression.

10h55 : Jack et Tony continuent leur chemin dans les escaliers. Larry et Renée rejoignent Janis et Sean qui cherchent à localiser les 2 fugitifs sur la vidéo. Renée culpabilise d'avoir fait confiance à Jack. Sean les trouve dans les escaliers au niveau 4 et Larry envoie une équipe du 1er étage pour les intercepter. Chloé récupère la vidéo tandis que Janis la perd de nouveau. Cette dernière essaie de nouveau de contrer Chloé mais n'y arrive pas. Chloé quant à elle informe Jack qu'il va se retrouver pris au piège dans les escaliers. Jack commence à remonter mais trouve finalement une échappatoire en brisant une fenêtre. Ils sortent et atterrissent sur le parking de l'immeuble au niveau 2. Bill n'est qu'à quelques minutes.

Un officier informe les agents de la position des 2 fugitifs. Renée met en place un périmètre extérieur au bâtiment. Jack et Tony ouvrent le feu sur les agents qui arrivent en nombre. Jack suggère à Tony d'y aller dans la mesure où il est précieux pour la suite des opérations. Tony saute et atterrit dans la rue où Bill à bord d'un van bleu arrive.

Mais Tony attend et refuse de partir sans Jack. Ce dernier monte à bord d'une voiture, plié en 2 pour ne pas être repéré. Conscient de la situation critique, il se lance dans le vide en aveugle au volant de la voiture. Il atterrit dans la rue où Tony le récupère et l'aide à monter dans le van de Bill. Tandis que Renée et Larry apprennent l'évasion de Tony et Jack, ce dernier, mal en point, exige d'avoir des réponses....

Il est alors 11 heures du matin. 

Source: 24-series-tv.com

 

24 HEURES CHRONO

Transcript by Maluzo83 - Posted on Hypnoweb

Episode 703 : 10H00 A.M. - 11H00 A.M.

© Twentieth Century Fox Film Corporation.

  

  

LES ÉVÈNEMENTS SUIVANTS SE DÉROULENT ENTRE 10 H 00 ET 11 H 00 DU MATIN

L'HISTOIRE SE PASSE EN TEMPS RÉEL.

 

PRÉCÉDEMMENT DANS 24

 

-Tous les écrans du quadrant Est sont bloqués.

Tony : Je contrôle tous vos instruments. Pour vous montrer ce qu'on peut faire. Sois prêt à changer le cap.

-GSA 1-1-7, ici Contrôle Nord-Est 3.

- je vous écoute, Contrôle.

-Nous vous dirigeons sur une autre piste.

-Un autre avion atterrit sur la même piste. Il va croiser la 3-1-gauche.

Tony : GSA 117, remontez. Remontez. C'était un avertissement. La prochaine fois, ça ne sera pas qu'un aperçu.Préparez le module.

Emerson : Comme promis.

Dubaku : Le général Juma sera satisfait.

-C'est peut-être le moment de faire part de vos revendications à la présidente.

Dubaku : Préparez-vous. Ils vont payer cher pour... être intervenus dans nos affaires.

Henry Taylor : Ils ont conclu à un suicide sans chercher plus loin.

Gedge : La police a déjà interrogé la petite amie de votre fils.

Henry Taylor : Dites-moi la vérité ! Vous savez qui l'a tué.

Samantha : Il s'est suicidé.

Henry Taylor :  Je trouverai ce que vous cachez, et quand je l'aurai trouvé, que Dieu vous aide.

Renée : Il n'est pas avec nous. On va voir s'il nous emmène à Almeida. Dorning !!

Jack : Non, il faut pas faire ça. Vous ne pouvez pas impliquer quelqu'un d'autre.

Moss :  Il se passe quoi ?

Renée : On suit une piste, et je te mettrai au courant si on trouve quelque chose. Je n'aime pas ça. J'ai dû mentir à mon chef.

Jack : Je peux vous aider à le trouver,mais on doit le faire à ma façon.

Jack : Tony ! Arrête !

Renée : Le dispositif a disparu. Les fichiers ont été effacés.

Jack : Où est-il ? Que t'est-il arrivé ?

 

CES ÉVÈNEMENTS SE DÉROULENT ENTRE 10 H 00 ET 11 H 00.

 

Présidente Taylor :  Où est Almeida ?

Ethan : On le ramène au FBI,pour un interrogatoire complet.

Présidente Taylor :  Je ne comprends pas. Almeida était le cerveau des attaques. Qui a le module, si ce n'est pas lui ?

Joe : Le FBI pense qu'il l'a remis à quelqu'un d'autre.

Présidente Taylor :  Ils ignorent qui.

Joe : Je crois savoir, Madame.

Présidente Taylor :   Je vous écoute.

Joe : Almeida travaille pour Juma. Il y a cinq minutes, un message audio est parvenu au Département d'État. C'est le colonel Iké Dubaku, le bras droit de Juma. Il est surnommé le boucher de Sangala pour avoir fait tuer 300 000...

Présidente Taylor :  Je le connais. Que dit le message ?

Joe : Vous devriez l'entendre.

« Présidente Taylor, c'est le colonel Iké Dubaku qui vous parle. Comme vous le savez déjà, la quasi-collision à l'aéroport JFK était volontaire. Nous possédons le module PIC. Nous sommes en mesure de tuer des dizaines de milliers d'Américains et nous y sommes prêts. Nous exigeons le retrait total et immédiat de votre flotte d'attaque au-delà du 23e méridien avant demain, même heure. Pour prouver votre avancement, nous exigeons qu'un satellite confirme, dans les trois heures, le retrait complet de l'escadre navale. Ne sacrifiez pas vos concitoyens, Madame la Présidente. Laissez le peuple Sangalais choisir son avenir. Retirez vos forces. »

Joe : La voix correspond à 89 %. On est sûrs que c'est Dubaku.

Ethan : Vos soupçons étaient fondés, Madame la Présidente. Ça concerne l'Afrique.

Présidente Taylor :  Mon Dieu. Dubaku aurait dû être jugé pour crimes de guerre il y a des années. Maintenant, il nous fixe des ultimatums. Pas question de laisser ce monstre prendre ce pays en otage.  Du nouveau sur les avions ?

Ethan :  Il y en a toujours 2 500 en vol.

Présidente Taylor :  On doit renforcer le pare-feu, pour que le module leur soit inutile.

-On devrait pouvoir réécrire le code en six jours.

Présidente Taylor :  Six jours ? Nous n'avons même pas six heures.

-Désolé, Madame la Présidente,mais on ne peut pas faire mieux.

Présidente Taylor :  Vous allez publier des alertes ciblées, accessibles seulement aux organismes de crise. l faudra être prêts en cas d'attaque, mais ne semons pas la panique.

- Oui, Madame la Présidente.

Présidente Taylor :  Messieurs, Almeida est notre seule piste. Faites en sorte que le FBI sache ceci : qu'ils questionnent Almeida sur l'Afrique, et qu'ils fassent vite.

-Oui, Madame.

_____________________

Moss : Venez. Baissez-vous. Préparez-le pour l'interrogatoire. Je veux des explications. Vous poursuivez le tireur sans renforts ni autorisation et refusez de me dire pourquoi. Je veux savoir.

Renée : Nous ne savions pas qui nous écoutait. Quelqu'un du bureau a aidé Almeida. Il y a une taupe au FBI, Larry.

Moss : Sur quelles informations ? Excusez-moi ! Conversation privée.

Jack : Tony savait qu'on allait chez Schector avant même qu'on y soit. Il a eu le temps de poster un sniper. L'info venait de chez vous, et celui qui a fait ça l'a aussi aidé à s'enfuir.

Renée : Il a raison. Voilà pourquoi on a gardé le secret.

Jack : Vous aviez un périmètre clos ? Vous surveilliez toutes les sorties ? Comment il aurait pu s'échapper ?

Moss : Vous avez une idée sur son identité ?

Renée : On ne l'a pas vu, mais on sait qu'il est sorti. Ça peut être n'importe quel agent du FBI.

Jack : Ne laissez pas n'importe qui approcher Tony. Il ne faut pas que ses complices apprennent ce qu'il vous dira, sinon vous ne récupérerez jamais le module.

Moss : Très bien. On va limiter les accréditations aux niveaux 4 et plus. Que Janis revoie les protocoles pour repérer la taupe. Moss !

-C'est la Maison Blanche.

Moss : transférez dans mon bureau ! ne me cachez plus rien. Et il ne bouge pas un doigt sans que je le sache.

Renée :On devait le lui dire. On avait pas le choix.

Jack : Vous lui faites confiance ?

Renée : Absolument. Lui plus que quiconque.

Jack : Où emmènent-ils Tony ?

____________________

Janis : Je vais lever votre T-shirt. Ça vous va, comme ça ? On va dire oui, alors.

Renée : Il est prêt ?

Janis : Oui, on peut commencer.

Renée : Je vais diriger d'ici. Vous allez faire autre chose.

 

Janis :  Quoi ?

Renée : Détecter une faille dans la sécurité.

Janis : Comment ?

Renée : On pense qu'un agent aide Almeida. Son dossier est restreint au niveau 4. Passez en revue toutes les coms et les flux d'informations. Changez les droits sur tous les documents le concernant.

Janis : On sait qui a fait ça ?

Renée : Non, mais j'espère que vous trouverez quelque chose.

Janis : ok ! Il y a un écart de 1,2 entre sa tension et le moniteur, il faudra le compenser.

Renée : Merci, Janis. Je suis désolée pour votre ami Jack ! Je sais que vous ne le pensiez pas capable de tels actes.

Jack : oui 

______________________

Sean : Pourquoi on est limités sous le niveau 4 ?

Janis : T'occupe, fais ton boulot.

Sean :  Et comment je fais, si j'ai pas accès aux serveurs ?

Janis : Tu t'occupes des pièces à conviction du bateau d'Almeida, t'as pas besoin d'un niveau 4 pour ça. Tu n'as besoin de rien de plus pour travailler.

10 :10 :05

Emerson  : On a la confirmation que le FBI détient Almeida.

-Alors, on continue, on peut rien y faire.

Emerson : On a des gens au FBI. On pourrait le faire échapper.

-Non, trop risqué. On mettrait la mission en danger. Il n'est pas si important.

Emerson : Et la prochaine opération ? Tony est briefé et prêt à agir.

- On trouvera quelqu'un d'autre. Je sais que c'est ton ami. Je n'aime pas plus que toi devoir le jeter aux loups, mais il connaissait les enjeux.

Dubaku : Je viens d'avoir Juma. Les troupes américaines sont toujours en position.

-Dis-lui d'être patient. La présidente vient de recevoir vos exigences.

Dubaku : Peut-être faut-il leur montrer ce dont on est vraiment capables.

-Quand il le faudra, nous serons prêts. Pour l'instant, laissons un peu plus de temps à la Maison Blanche.

_____________________

Moss : Almeida travaille pour Juma.

Renée : Quoi ?

Moss : La présidente a reçu des exigences venant du colonel Dubaku. Il aurait embauché Almeida pour fabriquer le module. Et il l'utilise pour faire chanter la Maison Blanche.

Renée : Comment ?

Jack :  Excusez-moi ? Comment va-t-il s'y prendre ?

Moss : En exigeant le retrait de nos troupes de la côte de Sangala. Si la présidente ne cède pas à ses exigences, Dubaku tuera des Américains.

Jack : Je peux récupérer le module. Laissez-moi lui parler. Je le connais, je sais comment il pense. On a un passé. Je peux l'utiliser contre lui.

Renée : On en est arrivés là grâce à lui. C'est logique.

Jack : Vous manquez de temps. Vous n'avez pas de meilleure alternative.

Jack : Laissez-nous. Je t'ai vu mourir dans mes bras. Tu m'expliques comment t'es toujours en vie ? Je m'y attendais. Je vais te dire ce que je sais. Je sais que tu travailles pour Juma. La Maison Blanche a reçu ses exigences. Et il faut que tu saches que je laisserai jamais faire ça. Tu nous ferais gagner du temps... et de l'énergie. Et dis-moi où se trouve le module.

Tony : Je peux pas te le dire.

Jack :  Bon sang. Tu encours des poursuites pour terrorisme, et aussi des poursuites internationales pour complicité de génocide. Tu auras la peine de mort. Allez, aide-moi. Je peux t'avoir un marché, et peut-être l'immunité.

Tony : Garde ta salive, Jack. À ta place, je dirais à la présidente de retirer ses troupes, car Dubaku est sérieux. Il tuera des milliers d'Américains tant qu'on cède pas à ses exigences.

Jack :  Pourquoi tu fais ça ?

Tony : Juma voulait le module,et il était prêt à payer.

Jack :  Je te crois pas.

Tony : Allons, Jack. Ne sois pas si surpris. L'argent est le seul mobile qu'il me reste.  Le gouvernement en est responsable.

Jack :   Il n'a pas tué Michelle. C'est Charles Logan.

Tony : Charles Logan est le produit de son environnement. Le gouvernement corrompt tout ce qu'il touche. Mais tu le sais mieux que moi. Regarde-toi.

Jack : Bon sang, Tony ! On parle pas de moi. Ah bon ?

Tony : Tu me demandes pourquoi je fais ça. Je pourrais te retourner la question. Tu travailles pour ceux qui veulent t'emprisonner, ceux-là mêmes qui ont tué tes proches et t'ont délaissé. Ta fille veut pas te voir, Teri est morte.

Jack : Ferme-la.

Tony :  Audrey...

Jack :  J'ai dit "Ferme-la" !

 Tony : Non, tu dois écouter ça. Tu dois vivre dans le monde réel ! Car chaque seconde où tu les aides,tu craches sur la tombe de Teri !

Jack : Debout !

Moss : Il perd le contrôle.

Renée : Attends.

Jack :  Dis-moi où est le module. Sinon je te tuerai. Et cette fois, ce sera réel. Où est le module ? Dernière chance. Où est-il ?

Tony : Deep sky.

Jack :   T'as dit quoi ?

Moss :  Le fils de pute.

Renée : Donne-lui un instant.

Moss :  Il va mourir.

Tony : Deep sky.

Moss : Jack, laisse-le. Sortez-le d'ici ! Sortez-le, maintenant ! Appelez un médecin.  Gardez un oeil sur lui.

Renée :  Oui.

________________________

Jack : « Deep sky » Je suis Jack Bauer. On m'a dit de vous appeler.

- Qui ça ?

Jack :  Il m'a donné l'ancien numéro d'urgence de la CTU, « Deep sky ».

-C'est Bill.

Jack :  Qu'est-ce qui se passe ?

Bill :  Où est Tony ?

Jack :  Au FBI, il a été arrêté.

Bill : Arrêté ?

Jack :  Il a organisé un attentat. Je l'interrogeais.

Bill : Pourquoi toi ?

Jack :  Le FBI m'a demandé de l'aide.On doit parler.

Bill : Je te rappelle sur une ligne sécurisée.

Jack :  Que se passe-t-il ?

Bill : J'ai besoin de 10 min.

Jack :   Je ne les ai pas.

Bill : 10 min.

Bill : Je peux pas y croire. Si Tony a été arrêté, c'est fini.

Chloé : Tu vas tout dire à Jack ?

Bill : Pour que Tony retrouve sa place, on aura besoin de son aide.

Chloé : Jack n'est pas dans le bon état d'esprit pour aider.

Bill : Il est notre seul espoir.

 

10 :21 :55

Henry : j'ai eu votre message sur le Sangala. Où est Allison ?

Ethan : Dans son bureau. La présidente est dans une situation inextricable. Elle a besoin de votre soutien. Ce qui est impossible si vous n'arrêtez pas votre délire paranoïaque sur Roger. Je sais que vous êtes allé voir Samantha Roth à son bureau.

Henry : Elle cache quelque chose sur le meurtre de mon fils.

Ethan : Roger n'a pas été assassiné. Il s'est suicidé. C'est ce qu'a dit le médecin légiste et le FBI l'a confirmé.

Henry : Ils n'ont pas enquêté suffisamment. Je connais mon fils. Il ne s'est pas suicidé. Il n'avait pas de raison de le faire.

Ethan :  Et s'il en avait une ?

Henry : Je l'aurais su.

Ethan : Pas s'il vous l'a cachée.Pas s'il avait honte de vous le dire, ou à la présidente.

Henry : De quoi vous parlez ?

Ethan : L'AMF allait ouvrir une enquête à son sujet pour délit d'initié. Il a utilisé des informations qu'il n'a pu obtenir que grâce à son lien avec la présidence. Avant que l'AMF n'ouvre l'enquête, il s'est suicidé.

Henry : Je n'y crois pas.

Ethan : Tout est ici. Dans le dossier de l'AMF.

Henry : Pourquoi on ne m'en a pas parlé avant ?

Ethan : Frank Boylan a enterré l'affaire comme faveur politique à la présidente.

Henry : Ma femme était au courant et ne m'a rien dit ?

Ethan : Elle le voulait.Elle voulait aussi protéger la mémoire de votre fils.  Vous étiez si triste...

Henry : Je méritais la vérité sur mon fils.

Ethan : Je me rends compte que c'était une erreur de vous tenir à l'écart. Mais la présidente et moi pensions que vous iriez de l'avant.

-Monsieur Kanin, la présidente veut vous voir.

Henry : Elle sait pour notre discussion ?

Ethan : non, Et je pense qu'il vaut mieux garder ça entre nous jusqu'à ce que cette crise soit résolue.

10 :24 :05

Gedge : Je devais lui dire. Je suis désolé.

Présidente Taylor : Très bien, merci.

Ethan : Madame la Présidente, vous vouliez me voir ?

Présidente Taylor : L'amiral Smith prépare le plan de retrait de nos troupes. Il préconise de céder aux exigences de Dubaku. Il faudra ordonner le retrait à 13 h.

Ethan : Ça ne laisse pas beaucoup de temps.

Présidente Taylor : J'en suis consciente.

Ethan : Cet homme, Almeida, nous dira peut-être où trouver le module.

Présidente Taylor :  non, Tim Woods a eu des nouvelles du FBI.Almeida refuse de coopérer.

Ethan :  Il essaie de conclure un marché ?

Présidente Taylor : Tim ne le pense pas. Il a dit de ne pas compter sur lui pour parler.

Ethan : Je vois.

Présidente Taylor :  Si je n'ordonne pas le retrait de nos troupes, je condamnerai à mort des innocents américains. Et si nous capitulons, des milliers de Sangalais seront massacrés. Comment est-ce arrivé ? Comment a-t-on pu être pris au dépourvu à ce point ? Je dois faire face à une alternative impossible.

Etha n : Au moins, un de ces choix permet de préserver des vies américaines. Le retrait. Il sera bientôt temps de l'envisager.

Présidente Taylor : On n'y est pas encore. Je ne l'envisagerai pas tant qu'on n'aura pas étudié toutes les solutions possibles. Dites au FBI de continuer avec Almeida.

Ethan : Oui, Madame la Présidente.

____________________

Chloé : M. Buchanan, j'ai une ligne sécurisée.

Bill : Composez le numéro.

Jack : Arrête tes conneries,et dis-moi ce qui se passe.

 

Bill : Tony n'est pas un terroriste. Il travaille sous couverture. Avec moi.

Jack : On a la preuve qu'il a essayé de descendre deux avions.

Bill : Tu ne sais pas tout. Ça fait partie d'une opération...

Jack : Une opération ? Quel genre d'opération met des milliers de vies en jeu ?

Bill : Jack, s'il te plaît. Écoute. Notre gouvernement est corrompu. Il y a des gens qui aident activement Dubaku et le régime de Juma. Tony devait rester près du module pendant toute l'opération.S'il est détenu, on ne peut plus le contrôler ni anéantir la conspiration.

Jack : Qui est impliqué ? Je veux des noms.

Bill : On en connaît pas l'étendue. Mais tout porte à croire qu'il y a des proches de la présidente.

Jack : Quelle agence supervise l'enquête ?

Bill : Justement, Jack. Personne. Aucune agence. Cette corruption va loin. On travaille en dehors du gouvernement. C'est pourquoi Tony doit retourner sous couverture.

Jack : Il est au QG du FBI, Bill.

Bill : J'ai jamais dit que ce serait facile. Mais on doit essayer. Chloe est déjà dans leur système.

Jack : Chloe est avec vous ?

Chloé : Salut, Jack. Ça fait du bien de t'entendre.

 

Jack :  Oui, à moi aussi.

Chloé : J'ai vu l'audition à la télé. J'arrive pas à croire ce que t'a dit le sénateur. T'as l'air en forme quand même. Jack, on a besoin de toi pour faire sortir Tony.

Jack :  Il y a un agent du FBI qui peut être utile.

Bill : Non, le FBI est compromis. Quelqu'un au FBI aide Dubaku.

Jack : Tu comprends pas. Je lui fais confiance.

Bill : Si tu peux l'utiliser pour faire sortir Tony, fais-le. Mais elle deviendra une cible.

Jack : Tu as raison.On va le faire à ta façon. Je m'occupe de Tony, mais Chloe devra nous faire sortir.

Chloé : On est déjà dessus.

Bill : Rappelle-moi dès que t'es prêt.

Jack :  J'y vais, Chloé

10 :32 :57

Janis : Les données qu'on a téléchargées la semaine dernière, tu sais où on les a archivées ? On les a archivées où ?

Sean : Dans le dossier A-76.

Janis : Tu as besoin d'aide ?

Sean : Non. Pourquoi ?

Janis : T'as l'air perdu.

Sean : Ça m'énerve juste d'être bloqué sous le niveau 4.

Janis : Je pensais que tu sauterais sur l'occasion de te plaindre.

_________________

-C'est Samantha.

Henry : J'allais vous appeler. Je vous dois des excuses. J'ai eu tort de vous menacer.

Samantha : Non. Vous aviez raison. Je n'ai pas été complètement honnête.

Henry : C'est-à-dire ?

Samantha : Roger ne s'est pas suicidé. Il a été assassiné. Je dois vous voir. Seul. Me retrouverez-vous ?

Henry : Bien sûr.

10 :34 :56

Moss : Où est le module, Tony ? À qui vous l'avez donné ? Vos employeurs. J'ai pensé que vous aimeriez voir leurs oeuvres. Vous savez combien de personnes sont mortes depuis leur retour au Sangala ? 200 000, et c'est pas fini. Des femmes et des enfants pour la plupart. Vous voulez vraiment ça sur la conscience ?

Tony : J'ai la conscience tranquille. Quoi que vous disiez ou fassiez. Alors, ayez la sagesse de dire à la présidente de retirer ses troupes. Parce que si elle le fait pas, les avions tomberont du ciel. Et vous aurez de nouvelles photos à regarder. Mais cette fois, les morts seront américains.

Renée : Larry, il faut qu'on parle. Almeida ne craquera pas.

Moss : On en sait rien.

Renée :  C'est un agent de la CTU. Il a mené des interrogatoires comme celui-ci. Tout ce que tu diras, il l'a déjà dit des centaines de fois.

Moss : Tu suggères quoi ? On laisse tomber ?

Renée :  Il faut une approche plus énergique.

Moss : Tu parles de torture.

Renée :  Non. De méthodes auxquelles on a pas pensé. Des drogues...

Moss : Je le crois pas. Tu m'écoutes pas.  C'est dingue. C'est illégal. Et c'est fini. En fait, je veux que Bauer dégage. Il est imprévisible et dangereux. Je veux qu'il parte d'ici. Escorte-le dehors. Je vais continuer ici. Allez ! Tout de suite !

Janis : J'allais vous appeler. J'ai trouvé la fuite. Quelqu'un a contourné l'autorisation de niveau 4. Ils ont évité la sécurité et ont piraté la base de données de l'Aviation civile.

Renée :  Vous êtes sûre ?

Janis : Je sais pas ce qu'ils faisaient, mais ils devaient utiliser des programmes très sophistiqués.

Renée :  Quand ?

Janis : Il y a quelques minutes.

Renée :  Vous savez qui ?

Janis : Je pourrais trouver un ID à partir du terminal.

Renée :  Lequel ?

Janis : Le terminal 3 de l'ordinateur central.

Renée :  Vérifiez. Tenez-moi au courant. Agent Teller, je veux que vous prépariez un débriefing pour Jack Bauer, et apportez-moi ses affaires.

- Je vous les apporte.

Renée : Je serai dans mon bureau.

10 :37 :57

Sean : Tu fais quoi ? Un problème ?

Janis : Reste où tu es.

Sean : Janis, arrête. Parle-moi.

Janis : Je sais que tu aides Tony Almeida.

Sean :  Quoi ? T'es dingue ?

Janis : Non.T'as piraté la base de données. C'est ton ID.

Sean :  C'est le mien, mais j'aide pas des terroristes. Je vais te dire pourquoi, j'étais inquiet. Ma femme est dans un de ces avions là-haut. Je devais voir si son avion s'était posé.

Janis : Tu penses que je vais croire ça ? Pourquoi tu fais ça en douce ?

Sean : À cause du bouclage du niveau 4, j'ai plus accès à la base de données. Je pouvais plus suivre son vol. Écoute. Regarde par toi-même. Vol 112, venant de Las Vegas.- Christina Hillinger.

Janis : Reste ici. Mon Dieu, Sean ! Tu m'as foutu la trouille ! Pourquoi tu me l'as pas dit ?

Sean : C'était plutôt illégal. Je voulais pas t'attirer d'ennuis.Et t'as l'air d'avoir assez à faire.

Janis : Bon sang. J'ai dit à Renee que j'ai trouvé une fuite.

Sean :  C'est ce qui se passe ? Il y a une fuite ?

Janis : T'en occupe pas. Retourne à ton poste. Garde ça pour toi, je vais nettoyer ton bordel. Pars. Idiot. Vas-y.

_______________

Chloé : L'agent Walker est dans le couloir et elle se dirige vers toi.

Jack : Bien reçu.Tu t'en sors avec les boucles ?

Chloé : Je lance la première, maintenant. J'en ai toute une série, je les lancerai au fur et à mesure. La sécurité n'y verra que du feu.

Jack : Compris. En attente.

Renée : Désolée, Jack. On va continuer sans vous. Ça vient pas de moi. On aurait pas eu Almeida sans vous. On vous doit beaucoup. Merci.

Jack : De la paperasse ?

Renée : Vous devez remplir ça. Je plaiderai votre cause auprès du Département de la Justice. Ça aidera peut-être.

Jack : Merci...Laissez-vous faire...Laissez-vous faire !

10 :46 :07

Chloé : Jack s'est débarrassé de Walker. Il a pris sa carte et son arme. Il va chercher Tony. Votre position ?

Bill : À 10 minutes.

Chloé : Vous avez eu le point de rendez-vous ?

Bill : Je viens de le recevoir.

Chloé : OK, parfait. Je vous laisse, c'est Jack.

Jack : Je suis prêt.Je me rends dans la salle. Bill arrive dans combien de temps ?

Chloé :  10 minutes, environ.

Jack : Le couloir ?

Chloé :  R.A.S.

Jack : Attends mon appel. Posez vos armes !

Moss : Que croyez-vous faire ?

Jack : J'ai dit de poser vos armes ! Faites-le, sinon je le tue.

Moss : OK, très bien ! Posez-la. Faites-le.

Jack : Doucement. Doucement ! À votre tour. Faites-le ! Envoyez-les-moi,  Allez !

Moss :  OK, d'accord.

Jack : Détachez-le.

Moss : Où est Walker ?Que lui avez-vous fait ?

Jack : La ferme !

Moss : Vous  sortirez pas d'ici.

Jack : J'ai dit de la fermer !

 

Jack : J'ai eu Bill.

Tony : T'en sais beaucoup ?

Jack Suffisamment. On va te sortir d'ici. Chloé s'est infiltrée dans leur système Elle va nous guider. Tu dois juste me suivre. Chloé, tu me reçois ?

-Chloé : Oui.

Jack : Je suis devant la porte de la salle avec Tony.

Chloé : Je te vois. Je vais te guider jusqu'à la sortie sud-ouest. Vous êtes dans la partie où il y a le moins de monde, mais ça va devenir plus difficile.

Jack : Reçu. T'es prêt ?

Chloé : Attendez. Deux personnes arrivent.

Jack : Reçu. Viens par là.

Tony : Je suis désolé pour tout ce que je t'ai dit, plus tôt. Il fallait que tu te rapproches pour te donner le code.

Jack : Je suis content de pas t'avoir brisé la nuque.

Tony : T'y étais presque.

Chloé : OK, R.A.S.

Jack : OK.

Janis : J'ai effacé tes traces, on va garder cette petite entorse entre nous, même si je sais pas ce que je vais dire à Renee.Tu m'as écouté ?

Sean :  Ouais, c'est bon. Regarde ça.

Janis : Quoi ?

Sean : Il y a une baisse de performance sur l'un de nos routeurs. C'est tombé à 7 %.

Janis : T'as raison. On utilise notre bande passante.

Sean : Comment c'est possible avec nos protections ?

Janis : Tout est possible si tu sais ce que tu fais. Ils sont dans notre système. Ils ont accédé à la surveillance.

Sean :  Tu vas faire quoi ?

Janis :  Les bloquer.

Chloé : Prends à droite au prochain couloir. Il y a un escalier de secours. Il mène au rez-de-chaussée ?

Jack : Oui. Reçu.

Chloé : Attends.

Jack :  Un problème ?

Chloé :  J'ai perdu la vidéo.

Jack : Chloe vient de perdre la vidéo.

Sean : T'as fait quoi ?

Janis : J'ai provoqué le redémarrage de la ligne. Quelqu'un la piratait. Ils utilisaient nos caméras.

Sean : Janis, regarde ça.

Janis : Envoie-le-moi. Sécurité, ici Janis Gold. On a un code 12, envoyez une équipe en salle d'interrogation 1.

-Tout de suite, madame

« À tous les agents,alerte de sécurité, code 12 »

Jack : On doit continuer.On y va.

Jack : Il y a une équipe entre nous et l'escalier. Tu en es où ? On est bloqués.

Chloé : Quelqu'un au FBI m'empêche d'entrer. Ça commence à m'énerver.

Jack : Tu dois réussir à y retourner. Sinon on s'en sortira pas.

Chloé : Je suis désolée, j'essaie.

 

10 :55 :28

Tony : Il faut y aller, Jack.

Jack : Je sais. On y va. Maintenant. Allez, Chloé.

Chloé : J'essaie de le contourner.

Jack :  Si on reste ici, on est morts.

Chloé :  Je sais.

Jack : Chloé, on va prendre l'escalier. On pas le choix. Discrètement.

Moss : Où ils sont ?

-On cherche.

Moss :  Trouvez-les ! Tu vas bien ?

Renée :  Ouais, ça va. Et toi ?

Moss : Ils sont toujours à l'intérieur. On les cherche.

Renée : J'y crois pas. Qu'est-ce qu'il fout ?

Moss : Il aide son ami à s'échapper.  Voilà, ce qu'il fait.

Renée : Je suis désolée. J'aurais dû me méfier.

Moss :  C'est bon.

-Sean :  Je l'ai. Escalier sud-ouest.

Moss : Sécurité, les suspects sont dans l'escalier sud-ouest, ils viennent de passer le 5e étage. Établissez un périmètre et envoyez deux équipes au premier étage. Attention, ils sont armés. Il nous les faut vivants.

Chloé : J'y suis à nouveau.

Jack : Reçu.

Janis : Ils sont de retour. Qui qu'ils soient, ils sont très bons.

Moss : Bloquez-les !

Janis : J'essaie !

Chloé  :  Attends.

Jack  :  Quoi ?

Chloé : Tu fonces dans une embuscade. Une équipe de 6.  Ils vont vers vous, par l'escalier.

Jack : Compris, on va les éviter. Ils arrivent. Passe-moi l'extincteur. On est sur le toit du parking.  Je vois. Bien joué. Allez à la sortie nord. Bill arrive. Il est dans un van bleu.

Jack : Reçu.

-Ils sont sortis par la fenêtre du 3e. On y va. Équipe extérieure, ils sont dans le parking. Prévenez la police. Je veux un périmètre de cinq blocs.

Tony : À droite ! Baisse-toi !

Jack : On doit te sortir de là. Je serai derrière toi. Vas-y ! Ça va faire mal. Tony, on y va !

Bill : Baissez-vous !

Jack : Allez, Jack. Vas-y, Bill.

-Ils sont partis. Ils sont hors du périmètre.

Moss : Putain.

Bill : C'est bon, Chloé, je les ai.

Jack : Ils nous poursuivent ?

Bill : Pas pour l'instant. Ils doivent s'organiser. On les a pris au dépourvu. Les caméras de circulation ?

Chloé :  Je vous cherche un itinéraire.

Bill : Bien.  Ça va ?

Jack : Oui,  Où on va ?

Bill : Pas loin.

Jack : J'ai fait ce que tu voulais, j'ai sorti Tony de là. Dis-moi ce qui se passe !

Bill : Je t'expliquerai une fois arrivés.

11 :00 :00

 

Kikavu ?

Au total, 21 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Xena1 
09.03.2019 vers 17h

Daisy2860 
10.02.2018 vers 17h

stephane25 
31.01.2018 vers 18h

Phoebus 
10.01.2018 vers 01h

Tao50 
06.02.2017 vers 13h

RonanBart 
05.10.2016 vers 01h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

L'équipe HypnoConnect en charge des réseaux sociaux d'Hypnoweb recrute un animateur pour Twitter !
HypnoConnect recrute ! | Plus d'infos

HypnoMag, le magazine d'Hypnoweb, cherche des rédacteurs pour compléter son équipe !
HypnoMag recrute ! | Plus d'infos

Activité récente
Actualités
Alternative Awards 2020 : pensez à voter !

Alternative Awards 2020 : pensez à voter !
Les Alternative Awards 2020 ont débuté depuis le début de la semaine. Les catégories se succèdent,...

Filthy Rich avec Gerald McRaney débute ce soir sur Fox

Filthy Rich avec Gerald McRaney débute ce soir sur Fox
Nous vous avons présenté la série Filthy Rich, avec Gerald McRaney au début du mois de septembre,...

Un nouvel Emmy Award pour Cherry Jones !

Un nouvel Emmy Award pour Cherry Jones !
Cherry Jones a remporté un nouvel Emmy Award lors de la 72ème édition qui vient de se tenir aux...

Kim Raver dans le trailer de la saison 17 de Grey's Anatomy

Kim Raver dans le trailer de la saison 17 de Grey's Anatomy
ABC poursuit la promotion de la saison 17 de Grey's Anatomy avec un poster, une accroche -...

McKenna Grace rejoint The Handmaid's Tale

McKenna Grace rejoint The Handmaid's Tale
McKenna Grace poursuit sa carrière d'actrice. Après avoir joué la fille du Président Kirkman aux...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

pretty31, 19.10.2020 à 14:52

Une nouvelle partie de Ciné-Emojis vous attend sur HypnoClap ! Venez deviner le film ou le personnage représenté

mnoandco, Avant-hier à 10:58

Dernier jour pour voter au concours wallpapers d'A Discovery of Witches, 1er round Vite, vite, un p'tit clic

grims, Hier à 07:12

Coucou venez poster une photo du personnage que vous détestez le plus sur le quartier outlander !

mnoandco, Hier à 12:46

Seconde phase de vote pour le concours A Discovery of Witches : venez départager les deux finalistes de ce duel amical. Merci

swceliikz, Hier à 21:07

Coucou Nouveau design sur le quartier Shadowhunters par Sabby

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site