VOTE | 68 fans

24 heures chrono
#706 : 13h00 - 14h00

Jack et Tony ont aidé à kidnapper Matobo et son épouse pour remonter jusqu'à Dubaku et au module. Ils ont dû sacrifier en route l'agent Walker, pour rassurer Emerson sur leur entière coopération. Dubaku, de son côté, apprend que la Présidente Taylor n'a toujours pas retiré ses troupes.

Popularité


4 - 1 vote

Titre VO
1:00pm - 2:00pm

Titre VF
13h00 - 14h00

Vidéos

24 Season 7 Episode 6 Preview

24 Season 7 Episode 6 Preview

  

Plus de détails

Date de diffusion US : 26 Janvier 2009
Date de diffusion FR :
Audience : 12.1 Millions de téléspectateurs


Réalisé par :
Jon Cassar

Ecrit par : Manny Coto, Brannon Braga

 

Personnages :

Isaach de Bankolé (Ule Matobo),

Mark Derwin (Joe Stevens),

Frank John Hughes (Tim Woods),

Hakeem Kae-Kazim (Colonel Ike Dubaku),

Carly Pope (Samantha Roth),

Peter Wingfield (David Emerson),

Warren Kole (Brian Gedge),

Tonya Pinkins (Alama Matobo),

Mark Kiely (Edward Vossler),

Steve Cell (Litvak),

Ryan Cutrona (Amiral John Smith),

Lesley Fera (Angela Nelson),

Mark Aiken (Nichols)

 

 

13h00 : Larry réorganise ses équipes et demande plus d'hommes pour la recherche de Matobo. Il demande à Janis d'impliquer la NSA pour accroître leur chance. Retrouver Bauer et Almeida est le seul moyen d'empêcher une possible attaque imminente mais également de sauver Renée. Sean lui fait écouter l'enregistrement nettoyé de Nichols et Emerson grâce auquel ils ont appris la mort prochaine de Renée. Malheureusement ils ne peuvent pas déterminer l'endroit d'où l'appel a été passé. Larry s'emporte alors que Sean parle déjà de Renée au passé.

13h03 : Bill et Chloé arrivent sur les lieux du chantier abandonné. Grâce aux indications que Tony lui a données, Bill trouve rapidement Renée et la déterre. Comme elle ne respire plus, il lui injecte dans le cœur une dose d'adrénaline. Tandis qu'elle se réveille, il se présente à elle et lui explique qu'il travaille avec Jack ajoutant que tout ira désormais bien.

13h05 : Le van d'Emerson se rapproche du point de rendez-vous. Il annonce à Jack et Tony que Nichols est en route pour venir chercher Matobo. Jack profite du voyage pour demander à Emerson pourquoi il n'a jamais expliqué à Tony comment il l'avait fait quitter la CAT. Il lui explique donc que Christopher Henderson a en toute connaissance de cause raté l'artère en plantant l'aiguille afin de ralentir suffisamment le cœur de Tony pour le faire passer pour mort. Henderson travaillait en quelque sorte avec Emerson sur un projet qui est tombé à l'eau puisqu'il est mort. Jack demande ensuite pourquoi il n'a pas laissé partir Tony dans ce cas. Tout simplement parce qu'il a choisi de rester avec eux. Tony prend le relais les larmes aux yeux et explique que suite à la mort de Michelle, il a compris que l'honneur appartenait au passé et qu'Emerson et lui seraient désormais comme des frères qui veilleraient l'un sur l'autre. Emerson rejoint Litvak à l'avant du van tandis que Jack demande à Tony s'il est prêt. Emerson les observe avec suspicion grâce au rétroviseur intérieur.

13h09 : Arrivés au hangar, Emerson demande à Tony d'aider Litvak à fermer la porte tandis que Jack doit sortir les Matobo du van. Mais Emerson en profite pour désarmer Jack et lui pointer une arme sur la tempe. Tony réagit et abat Litvak. Emerson lui demande ce qui se passe, croyant qu'il veut lui voler sa part de diamants. Tony lui demande de baisser son arme car il n'en a pas après les diamants. Tout ce qu'il veut c'est l'empêcher de tuer des innocents et s'il doit le tuer alors il le fera. Sous la pression de Jack qui lui demande de tirer et d'Emerson qui le menace, Tony tire deux fois sur Emerson, le blessant gravement. Jack se relève, sécurise la zone.

13h10 : Renée est soignée sommairement par Chloé tandis que Bill lui explique la situation : le complot, l'infiltration, leur plan, .... Elle veut contacter Larry mais Bill s'y oppose car il ne peut pas risquer la couverture de Jack tant qu'ils ne savent pas qui est corrompu au FBI. Ils sont désormais très proches de Dubaku qui est la clé pour trouver les traîtres du Gouvernement et récupérer le module CIP. Renée doit donc rester morte jusque là. Jack appelle alors Bill pour s'enquérir de l'état de Renée, et lui apprendre la quasi-mort d'Emerson. Il lui demande de venir au hangar situé au terrain d'aviation de Northwood. Bill lui rappelle qu'ils ne peuvent pas aller plus loin si Matobo ne leur donne pas leur accord.

13h12 : Jack fait descendre les Matobo du van et leur explique qu'il ne leur veut aucun mal. Le Premier Ministre est confus puisque Jack vient de les kidnapper. Il lui raconte qu'il cherche à gagner la confiance de Dubaku et qu'il était sa seule chance de l'approcher.

13h13 : Nichols informe Dubaku qu'il part récupérer les Matobo. Le Colonel lui demande de descendre toute l'équipe d'Emerson car il ne veut pas leur céder ses diamants. N'ayant toujours pas constaté le retrait des troupes américaines près du Sangala, Dubaku décide de lancer une autre attaque pour que la Présidente le prenne un peu plus au sérieux.

13h18 : La Présidente est au téléphone avec la NSA. L'agence a détecté une nouvelle intrusion dans les systèmes de la FAA. Une nouvelle attaque est donc imminente. Taylor demande à Ethan de prévenir toutes les services qui devront gérer la catastrophe et les assurer du soutien de la Maison Blanche. Mais Ethan la conjure d'empêcher cette attaque en retirant les troupes tout de suite bien que l'ultimatum soit dépassé. Elle refuse de revenir sur le sujet tant qu'il reste de l'espoir de retrouver le module et Matobo.

13h20 : Tony tente de soigner Emerson qui refuse de se laisser faire. Tony lui exprime ses regrets, mais Emerson refuse de lui accorder son pardon et dégage sa main de son cou pour que l'hémorragie reprenne.

Matobo a dû mal à faire confiance à Jack qui lui demande de se livrer à Dubaku sur sa simple parole. Jack insiste sur le fait que tout le monde a à gagner à arrêter Dubaku puisqu'il attaque leurs deux pays en ce moment-même. Mme Matobo conjure son mari d'écouter Jack. Matobo accepte alors à la condition qu'il y aille seul. Mais Jack ne peut pas accepter car Dubaku veut les 2 et en particulier la femme qui lui servira de moyen de pression. Les deux époux ont alors une conversation en privé au cours de laquelle Mme Matobo annonce à son mari qu'elle veut se rendre avec lui, pour le bien du Sangala, qui est après tout également son pays. Matobo donne alors son feu vert à Jack.

13h22 : Jack annonce à Tony que Matobo est d'accord pour l'opération. Mais Tony n'arrive pas à détacher son regard de feu Emerson et ne semble pas l'entendre. Jack se répète. Tony lève finalement la tête et lui répond qu'ils doivent mettre hors de vue les corps. Il est visiblement très touché par la mort de son « frère ».

13h23 : Dubaku donne l'ordre à un de ses hommes de rediriger un vol, puis à un autre d'appeler la Maison Blanche.

A la Maison Blanche, Ethan résume à Taylor le rapport de la NSA. Ces derniers savent juste qu'il y a eu intrusion dans le système mais n'ont pas pu identifier la cible de l'attaque. Tim de la Sécurité Intérieure est interrompu par un appel : il s'agit de Dubaku qui veut s'adresser à la Présidente. Le Colonel lui explique donc à quel point il est déçu qu'elle n'ait pas pris ses menaces au sérieux. Taylor réfute, lui assurant qu'il avait fait l'objet de nombreuses discussions ici. Mais le temps des discussions est fini et Dubaku lui demande de regarder par la fenêtre de son bureau. A l'extérieur, deux avions viennent d'entrer en collision. Dubaku lui demande de retirer ses troupes dans l'heure, sans quoi 10000 autres Américains mourront. Taylor raccroche et demande encore sous le choc à parler au Cabinet.

13h31 : Dans la salle de situation, Taylor est briefée sur la collision des deux avions : 270 victimes dont un député et sa femme. Tim explique au Cabinet qu'ils ne sont tout simplement pas en mesure de lutter face aux dégâts que Dubaku pourrait faire avec les 1300 avions toujours dans les airs. Et les pertes pourraient exploser s'il commençait à viser les infrastructures électriques, nucléaires.... Le secrétaire d'Etat se lève et la conjure de nouveau de rappeler les troupes avant que davantage d'américains ne soient tués. L'invasion n'a de toute façon aucune chance de réussir si Matobo n'est pas à leurs côtés. Taylor pense qu'il y a toujours une chance de retrouver Matobo et tant que cette chance existe, elle s'en tiendra à sa décision. Aucun terroriste ne fera chanter les Etats-Unis. Le Secrétaire d'Etat s'en prend alors à Taylor qu'il juge en partie responsable des pertes civiles récentes et refuse de rester ici sans rien faire. Taylor lui suggère de donner sa démission. Il quitte donc la pièce en demandant au Cabinet de réfléchir au prix qu'ils sont prêts à payer en supportant la politique étrangère de Taylor. Cette dernière explique alors aux membres encore présents qu'elle s'est jurée le jour de son investiture que les USA resteraient un pilier du bien dans le Monde. Elle sait que tous ne partagent pas son point de vue mais les prie de rester avec elle en vue des heures terribles qui s'annoncent.  Elle quitte à son tour la pièce, ne pouvant plus retenir ses émotions.

13h40 : Le van de Bill arrive au hangar. Jack charge Chloé d'équiper au plus vite Matobo d'un micro. Il aperçoit Renée qui descend du van et s'enquiert de sa santé. Elle lui en veut de lui avoir tiré dessus et de l'avoir enterrée vivante mais plus encore de ne pas lui avoir fait confiance. Jack lui répond qu'il lui a sauvé la vie et lui demande si honnêtement elle l'aurait cru s'il lui avait tout raconté dans les locaux du FBI. Elle reste silencieuse, conscient qu'il n'a pas tort.

13h41 : Chloé prépare le micro qu'elle va implanter dans une dent de Matobo, et qui leur permettra de toujours savoir où il se trouve. Bill apprend à Jack la collision des 2 avions alors qu'ils se préparent avant l'arrivée de Nichols. Renée, prise de vertiges, a dû mal à croire que le FBI, à qui elle a voué toute sa vie, est corrompu. Jack lui assure que c'est la vérité. Et tant qu'ils ne savent pas qui est impliqué, tout doit rester secret. Renée est sceptique au sujet de leur aptitude à mener à 4 cette opération à bien.

13h43 : A la Maison Blanche, Ethan s'entretient avec Tim qui lui explique que la Présidente est seule sur cette action et qu'il doit tout faire pour la ramener à la raison. Ethan lui répond qu'il ne peut rien faire mais un autre homme pourrait : Henry....

13h44 : Dans l'appartement de Samantha Roth, Henry est toujours paralysé par la drogue que lui a faite boire Gedge. Il observe ce dernier préparer le meurtre de Samantha. Vossler appelle alors pour annoncer que la jeune femme vient d'entrer dans le bâtiment. Elle pénètre dans l'appartement, surprise de découvrir Henry sur son sofa. Le pauvre homme essaie par tous les moyens en sa possession de lui faire comprendre ce qui se passe tandis qu'elle ne comprend pas pourquoi il ne répond pas. Gedge arrive par derrière et la poignarde dans le dos. Elle s'effondre en demandant de l'aide, mais Gedge l'achève en lui assénant des coups de poignard dans la poitrine. Le portable de Gedge sonne de nouveau : c'est Ethan qui cherche Henry. L'agent lui explique qu'il l'a conduit jusqu'à chez Samantha et qu'il l'attend dans la limousine à l'extérieur. Ethan est furieux car il croyait le problème « Samantha » réglé. Gedge s'excuse et accepte de retrouver Henry et de le raccompagner à la Maison Blanche immédiatement. Il raccroche et place le poignard entre les mains d'Henry pour en imprégner ses empreintes. Henry se rend compte qu'il peut de nouveau bouger ses doigts.

13h53 : Tony renferme les Matobo dans le van, tandis que Bill s'est mis à couvert. Chloé et Renée se sont enfermées dans le van et surveillent à l'écran le transmetteur de Matobo. Nichols arrive et rencontre Tony qui lui annonce la mort de Jack, Litvak et Emerson. Il ne voulait pas partager les diamants avec eux et a remis en question son amitié avec Emerson depuis qu'il l'a laissé pourrir au FBI. Nichols donne donc à Tony ses diamants tandis que lui lui indique où se trouve les Matobo. Nichols fait alors signe à un de ses hommes de descendre Tony mais Jack élimine tous les subordonnés de Nichols. Tony désarme ce dernier et lui demande de partir maintenant qu'il a ce qu'il veut. Il attrape les Matobo et quitte le hangar. Chloé informe Jack par radio que le transmetteur fonctionne et qu'ils peuvent suivre Matobo jusqu'à Dubaku.

13h55 : Gedge monte Henry à l'étage de l'appartement et l'installe dans un fauteuil tandis qu'il installe une corde qui fera croire qu'il s'est pendu. Henry récupère l'usage de la parole et supplie Gedge de ne pas le tuer. L'agent le soulève pour lui mettre la corde au cou mais Henry, qui a récupéré l'usage de ses deux mains l'étrangle et prend le dessus grâce à l'effet de surprise. Les deux hommes basculent par-dessus la rambarde et s'écrasent sur la table du salon. Henry continue de serrer la gorge de Gedge qui rend son dernier soupir.

13h58 : Dubaku est frustré que la Présidente n'ait toujours pas répondu à ses demandes. Il la traite d'aliénée et désigne une nouvelle cible : un bâtiment de traitement chimique à Kidron dans l'Ohio. Victimes potentielles : 18000. Il ordonne à son homme de lancer l'attaque....

 

24 HEURES CHRONO

Transcript by Maluzo83 - Posted on Hypnoweb

Episode 706 : 13H00 PM- 14H00 PM

© Twentieth Century Fox Film Corporation.

  

  

LES ÉVÈNEMENTS SUIVANTS SE DÉROULENT ENTRE 13 H 00 ET 14 H 00

L'HISTOIRE SE PASSE EN TEMPS RÉEL.

  

PRÉCÉDEMMENT DANS 24

 

Mme Matobo : Sans toi, le Sangala est perdu. Ces gens travaillent pour Dubaku, non ?

Emerson : M. Matobo, on a ouvert le conduit d'aération de votre bunker. On envoie du gaz, du diestérate d'ammonium. Si vous n'ouvrez pas la porte, vous mourrez.

Matobo : Alama, non !

Emerson : Sortez-le de là. Embarquez aussi la femme.

Samantha :  M. Taylor.

Henry : Sam.

Samantha :   Je peux pas m'attarder. Ils ont tué Roger et maquillé ça en suicide.

Henry : Qui sont-ils ?

Samantha :  Je l'ignore. Ils m'ont dit qu'ils me tueraient si je parlais. On l'a chargé de faire un audit des courtiers de son service. Tout est là. Numéros de comptes, archives, tout ce qu'il savait.

Gedge : Roger mettait son nez là où il n'aurait pas dû.

Henry : Vous avez tué mon fils.

Gedge : C'est de la tétradizine. Un paralysant neuromusculaire. La situation est sous contrôle. Tu suis Mlle Roth ?

Vossler :  Henry Taylor m'envoie. M. Taylor a fait des recherches. Il pense que vous êtes en danger. Il veut vous mettre sous protection.

-C'est Renee. Ils embarquent Matobo et sa femme dans un fourgon. Où est le SWAT ?

Moss :  Ils seront là dans 5 min.

-Lâche ton arme. Je pense qu'elle est seule.

Renée : Espèce de sale enfoiré.

Emerson : Nichols veut qu'elle dégage avant de livrer Matobo. Tue-la.

Jack : Tournez-vous. Faites-moi confiance et vous resterez en vie.

 

CES ÉVÈNEMENTS SE DÉROULENT ENTRE 13 H 00 ET 14 H 00.

 

Moss : Je veux trois équipes de plus sur la résidence de Matobo. Prenez la police s'il le faut. On va élargir les recherches. Établissez des barrages avec la police sur un rayon de 15 km. Je veux que la NSA balaie le périmètre avec leurs satellites.

Janis : Je vais essayer.

Moss : Comment ça, essayer ?

Janis : Dès que je demande quelque chose, ils me font poireauter Ils doivent approuver chaque bit de données.

Moss : C'est pareil pour tout le monde. Fais juste ton boulot. Une nouvelle attaque est imminente. Pour l'empêcher, il nous faut absolument Almeida, Bauer et le module. Pour ceux qui ne savent pas encore, ces gens ont enlevé Renee Walker. On est sa seule chance. Alors, tout le monde au boulot. Vous avez trouvé quoi ?

Sean : Les experts audio ont nettoyé l'enregistrement.

« Walker est inutile. Tuez-la avant d'arriver. - On arrive bientôt. - Faites vite. Dubaku a hâte de voir le Premier ministre. »

Sean : Je l'ai passé au peigne fin, rien qui indique leur emplacement.

Moss : Vous pouvez y mettre quelqu'un d'autre ?

Sean : Pas la peine. Ça ne donnera rien.

Moss : Bien. Aide Janis avec la NSA.

Sean : Désolé pour Renee. C'était un bon agent.

Moss : On ne sait pas si elle est morte ! D'accord ?

 

____________________

Chloé : Tu es sûr que c'est là ? Elle va étouffer.

Bill : Tony a dit à côté de la pelleteuse. Ici, je l'ai trouvée. La voilà. Elle ne respire plus. Donne-moi l'adrénaline. C'est bon, tout va bien.

Renée : Qui êtes-vous ?

Bill : On est avec Jack. Il nous a dit où vous étiez. Ça va aller. Respirez profondément. Ça va aller.

____________________

Emerson : On arrive au rendez-vous. Vous êtes encore loin ? À tout de suite. Tout est prêt. Nichols arrive avec les diamants. Un problème, Jack ?

Jack : Je me demandais... Pourquoi n'avoir pas dit à Tony comment tu l'as sorti de la CTU ? Comment t'as fait ?

Emerson : Christopher Anderson.

Jack : Anderson a essayé de le tuer.

Emerson :  Il avait pas l'intention de le faire. Il a délibérément manqué l'artère en le piquant. Ça a ralenti son coeur juste assez pour qu'on le croie mort. Je devais... le sortir de là, le ranimer, et l'utiliser contre vous.

Jack : Et ?

Emerson : Le temps que je le stabilise, tu avais déjà tué Anderson. La mission a échoué. Mon équipe s'est dissoute.

Jack : Pourquoi tu l'as laissé partir ?

Emerson : Tony a choisi de rester avec nous. Il était rongé par la haine envers le gouvernement qui a tué Michelle. Je lui ai parlé.

Tony : Plus important, je l'ai écouté.

Emerson :  On a vite compris que... j'avais raison.

Jack : Sur quoi ?

Tony : Les règles avaient changé. L'honneur ne signifiait plus rien. Nous devions prendre soin l'un de l'autre. Comme des frères.

Litvak : On y est presque.

Jack : Comment on procède ?

Emerson : Tu verras bien assez vite.

Jack : T'es prêt ?

Tony : oui

Jack : T'es sûr ?

Emerson : Va aider Litvak à la porte. Va chercher les Matobo.

Jack : Ok 

Emerson : T'as intérêt de me dire ce qui se passe.

Tony : Lâche ça.

Emerson :  J'arrivais pas à voir clair dans votre jeu, alors je vous ai laissé du temps pour être sûr, parce qu'on est frères. Pas vrai, Tony ?

Tony : Baisse ton arme, David.

Emerson : Tu pensais vraiment que j'allais te laisser me voler les diamants ?

Tony : C'est pas pour les diamants. Je ne peux pas te laisser tuer des innocents.

Emerson : Lâche ton arme ou je le tue.

Jack : Tire, Tony !

Tony : Ferme-la, Jack !

Emerson :  Lâche-la, ou il meurt.

Tony :  Je veux pas te tuer, mais je le ferai.

Jack : Ça va ?

Tony : Oui.

_____________________

Renée : Vous dites que Bauer et Almeida se sont infiltrés, mais la CTU est dissoute. Si vous dites vrai, qui est aux commandes ?

Bill :  Nous. On n'est d'aucune agence. On pense que le gouvernement est largement infiltré par Dubaku et le régime de Juma.

Renée :  Je dois prévenir mon patron que je vais bien.

Bill : C'est impossible.

Renée :  Pourquoi ?

Bill : Dubaku a infiltré le FBI. S'ils apprennent que vous êtes en vie, ils sauront que Jack est contre eux. À qui faire confiance ?

Renée :   À l'agent Moss.

Bill : Vous n'écoutez pas. Vous ne pouvez pas contacter le FBI Ce serait compromettre l'opération, je le permettrai pas.

Renée :  Je bosse pas pour vous. Donnez-moi un téléphone.

Chloé : Du calme, s'il vous plaît.

Bill : On approche du but. Grâce à Dubaku, on pourra savoir qui est corrompu au gouvernement. Par chance, on a ce qu'il veut. C'est notre meilleure chance de le localiser, de trouver le module, et d'en finir avec cette corruption.  Jusque-là, faites la morte.- Oui.

Jack :  Vous avez trouvé Walker ?

Bill : On l'a. Elle va bien. Vous êtes où ?

Jack : Aérodrome de Northwoods. Litvak est mort, Emerson blessé. Nichols est en route. J'ai besoin de vous rapidement.

Bill : T'as parlé à Matobo ?

Jack :  Pas encore.

Bill : On a besoin de son accord, on peut rien faire sans lui.

Jack : Je m'en occupe. Dépêchez-vous. Tout va bien.

Matobo : Qu'est-ce qui se passe ?

Jack : Je ne vous ferai aucun mal. Je sais que vous êtes effrayés, et je sais par quoi vous êtes passés, mais on est là pour vous aider.

Matobo :  Mais de quoi parlez-vous ? Vous nous avez kidnappés.

Jack : On devait gagner la confiance de Dubaku. C'est lui qu'on essaye d'arrêter.

Matobo :  Je veux appeler les miens.

Jack : Écoutez-moi d'abord. On a un plan pour arrêter Dubaku, mais on a besoin de vous. On a pas beaucoup de temps. S'il vous plaît.Venez.

________________________

Nichols : Je vais les rejoindre. Ils amènent Matobo.

Dubaku :  Et sa femme ?

Nichols :  Les deux.

Dubaku : Une fois que vous aurez Matobo, vous savez quoi faire. L'équipe d'Emerson n'est plus utile. Éliminez-la.

Nichols : Vous en êtes sûr ? Nous pourrions avoir encore besoin d'eux.

Dubaku : Je préfère garder mes diamants, et Almeida a montré qu'il pouvait devenir gênant.

Nichols :  La Maison Blanche a réagi ?

Dubaku :  Pas comme nous souhaitions. Les forces américaines sont toujours en position. La présidente doit savoir que nous avons Matobo. Elle ne peut pas attaquer sans lui. Le pays s'effondrerait.

Nichols : Taylor espère peut-être pouvoir retrouver Matobo.

Dubaku : Ou elle pense que nous ne mettrons pas nos menaces à exécution. Elle ne réagira que si des Américains meurent.

Nichols : Je vous rappelle quand j'aurai Matobo. Ces hommes sont à vos ordres.

- Il y a encore 1 300 avions en vol. Quelle région voulez-vous cibler ?

Dubaku : Washington, DC.

 

13 :18 :08

 

Présidente Taylor : Je comprends, Bob. Bien, merci. C'était Bob Cornell, de la NSA. Le pare-feu a été contourné à nouveau.

Ethan :  Il y a eu une autre attaque ?

Présidente Taylor : Non, mais ils pensent que le module est activé. Nous devons en déduire que Dubaku lance une nouvelle attaque. Et cette fois-ci, ce ne sera pas un avertissement. Dubaku fera en sorte qu'il y ait des morts. Je veux parler personnellement à tous les services d'urgence. Ils doivent se préparer au pire et savoir qu'ils ont notre soutien.

Ethan : Au lieu de nous préparer à cette attaque, peut-être devrions-nous tenter de l'empêcher, Madame la Présidente. Le délai que Dubaku nous a fixé pour retirer nos forces est dépassé. Mais si nous faisons un geste, en amorçant un retrait immédiat, nous pourrions le faire renoncer.

Présidente Taylor : Nous en avons discuté. Ce n'est pas envisageable. Ce fou ne m'imposera rien.

Ethan : Nous ne pouvons pas envahir le Sangala sans Matobo, et il y a peu de chances qu'on le retrouve. Pourquoi mettre des Américains en danger ?

Présidente Taylor : On en a déjà parlé.

Ethan : Je vous en conjure. Retirons-nous avant qu'il ne soit trop tard. Vous m'avez choisi, car vous estimez mon avis. Je vous le donne. Nous n'avons plus le choix.

Présidente Taylor :  C'est faux. La NSA tente de découvrir quelle partie de nos infrastructure est visée. Le FBI est toujours à la recherche du module.

Ethan : Je garderai un canal ouvert avec les deux agences. Je vous tiens informée.

Présidente Taylor : Merci.

_____________________

13 :20 :24

Tony : Laisse-moi voir. C'est pas pour les diamants, David. Tu as dépassé une limite que je ne voulais pas franchir. Je suis désolé.

Emerson : Si tu cherches le pardon... Va en enfer. Tu devras vivre avec ça.

Matobo : Vous nous demandez de risquer nos vies en nous livrant à Dubaku, sur la base de vos dires ?

Jack : Tout est vrai. Dubaku est dans ce pays et on doit le trouver.  Vous risquez autant que nous. Il a attaqué nos deux pays.

Mme Matobo :Écoute-le, Ulé. Tu m'as dit toi-même que la présidente ne déploierait pas ses forces tant que ces attaques continueront.

Matobo : Pourquoi lui faire confiance ?

Mme Matobo :Il n'a aucune raison de mentir.

Matobo : Je ferai ce que vous demandez, mais j'irai seul.

Jack : Il vous veut, vous et votre femme. C'est le marché.

Matobo : Je ne mettrai pas ma femme entre les mains de ce monstre.

Jack : Je vais être honnête. Il veut l'utiliser comme moyen de pression. Si je ne vous livre pas tous les deux, il va se rétracter.

Matobo : Comme moyen de pression... Il va la torturer pour que je lui dise ce que je sais sur la résistance ?

Jack : On ne le laissera pas faire. On vous suivra.

Matobo : Mais vous ne pouvez m'assurer qu'aucun mal ne lui sera fait. Vous pouvez ? Je refuse.

Mme Matobo :Puis-je parler à mon mari ?

Jack : Bien sûr, madame.

Mme Matobo : Je veux le faire, Ulé.

Matobo : Quoi ?

Mme Matobo : J'ai honte d'avoir ouvert la porte du bunker. Je veux faire ce qui est bien pour notre pays.

Matobo :  C'est hors de question.

Mme Matobo :  Tu ne peux pas m'empêcher. Le Sangala est aussi mon pays. J'ai été à tes côtés pendant 22 ans. Ce n'est pas maintenant que je vais te laisser.

Matobo : Nous y allons ensemble.

Jack : Merci. Vous êtes très courageux. Nous partons bientôt. Excusez-moi un instant. Ils marchent avec nous. Il faut y aller.

Tony : On va cacher les corps.

______________________

- On est entrés dans le réseau.

Dubaku :  Reroutez des cibles.

-RSA 471, tournez à droite, direction 274. Descendez et maintenez le niveau de vol 270.

Dubaku : Appelez la Maison Blanche.

13 :24 :15

Ethan : Le dernier rapport de la NSA. Je peux vous le résumer.

Présidente Taylor : Allez-y.

Ethan : Ils n'ont pas pu localiser l'intrusion. L'attaque pourrait avoir lieu n'importe où.

Présidente Taylor :  Et le FBI ?

Ethan : Tous leurs agents sont à la recherche de Matobo. Ils ne sont pas près de le trouver. Excusez-moi. C'est sans issue, Madame la Présidente. Vous devez ordonner le retrait sur-le-champ.

Tim : On peut le localiser ? Un instant.  Madame la Présidente.

- Présidente Taylor : Oui, Tim ?

 

Tim : On vient de me transférer un appel brouillé. C'est le colonel Dubaku. Il veut vous parler.

Présidente Taylor :  Je le prends.  Ici la Présidente Taylor.

Dubaku : Madame la Présidente... je suis déçu que vous ne me preniez pas au sérieux. Vos troupes sont toujours en position près de mon pays.

Présidente Taylor :  Colonel Dubaku, je vous assure que nous avons discuté très sérieusement de vos revendications.

Dubaku : Ce n'est plus le moment de discuter. L'échéance pour le retrait de vos troupes est dépassée. Allez à la fenêtre. Regardez au sud-ouest, Madame la Présidente.

Présidente Taylor : Quoi ?

Dubaku : Regardez ce que vous avez fait.

Présidente Taylor : Si vous mettez en danger une seule vie américaine...

Ethan :  Oh, mon Dieu.

Dubaku : Allez voir, Madame la Présidente.

Présidente Taylor : Fils de pute.

Dubaku : Donnez-moi ce que je veux dans l'heure, ou 10 000 autres Américains mourront.

Présidente Taylor : Le gouvernement est toujours en réunion ?

Ethan : Oui, Madame.

13 :31 :17

Tim : C'était le vol 131 de Chicago. 240 passagers et 10 membres d'équipage. Il est entré en collision avec un jet privé avec 21 passagers. Il y a aussi probablement des victimes au sol. L'avion s'est écrasé sur une zone résidentielle, près d'Edgeborough. Merci. Il semble que le membre du Congrès, Brighten et sa femme étaient sur le vol 131. On attend confirmation.

Joe : Combien d'avions sont encore en vol ?

Tim : Plus de 1300.

Joe : Madame la Présidente. C'est une catastrophe et ça ne va qu'empirer. On doit se retirer avant la prochaine échéance.

Tim : Je ne peux qu'être d'accord, Madame.

Présidente Taylor : Tim, je veux savoir ce que vous pensez.

Tim : Nous ne sommes pas préparés à faire face à l'étendue des dégâts que ces terroristes peuvent causer. Cette tragédie n'est rien comparé à ce qui pourrait arriver s'ils visaient des installations sensibles : centrales électriques, nucléaires. On parle de centaines de milliers de morts.

Joe : Pour soutenir une politique qui ne peut réussir sans Matobo. Lui seul peut stabiliser le Sangala. Sans lui, cette opération est inutile.

Présidente Taylor :  Il reste une chance pour que l'on retrouve le Premier ministre Matobo. Et tant qu'il y aura une chance, je n'abandonnerai pas. Amiral Smith, que vos troupes restent en position et soient prêtes à se battre.

Amiral : Oui, Madame.

Joe : Vous risquez de causer une autre attaque sur notre pays.

Présidente Taylor :  On ne nous fera pas chanter, Joe, et on ne nous prendra pas en otage. Ce pays ne négocie pas avec les terroristes.

Joe : Dites ça aux familles des disparus ! Savez-vous comment le public réagira à l'annonce d'attaques terroristes ? À cause de votre politique ? Je vous garantis qu'on tentera de vous destituer.

Ethan : Ça suffit Joe !

Joe : Je ne resterai pas à rien faire.

Présidente Taylor :  Alors démissionnez, parce que je ne changerai pas d'avis. Asseyez-vous ou partez.

Joe : Je suis désolé, Madame. Pensez à ce que vous faites. Au prix que vous aurez à payer.

Présidente Taylor : Messieurs, Mesdames, je sais que beaucoup d'entre vous sont d'accord avec le secrétaire Stevens. Si je ne peux vous ôter vos doutes, je peux au moins vous aider à comprendre mon raisonnement. Quand j'ai prêté serment, j'ai juré au peuple américain et à moi-même que ce pays continuerait à être une force du bien de ce monde. Notre nation est fondée sur des idéaux, et ces idéaux sont mis à l'épreuve aujourd'hui. La manière de répondre ne définira pas seulement cette administration, mais toute une génération. Pas seulement les Américains, mais les Sangalais, et tous ceux qui attendent de nous des conseils et de l'aide. Je ne les décevrai pas. Et vous non plus.

13 :40 :45

Bill : Nous avons du pain sur la planche. Assurons-nous d'être prêts.

Jack : Ils sont là. Mets un micro sur M. Matobo le plus vite possible. Ça va ?

Renée : À votre avis ? Vous m'avez tiré dessus et enterrée.

Jack :Emerson vous aurait tuée. Désolé de rien vous dire, mais on n'avait pas le choix.

Renée : Si. Vous auriez pu me faire confiance.

Jack : Si je vous avais tout dit, vous m'auriez cru ?

Chloé : Asseyez-vous, s'il vous plaît.

Matobo : Qu'est-ce que c'est ?

Chloé : Un transmetteur. Je vais le fixer sur une dent. On saura où vous êtes à tout moment. Vous ne serez pas seul.

Matobo : Vous êtes avec le FBI ?

Chloé : Non, je suis mère au foyer. Ouvrez la bouche. Plus grand. Bien.

Bill : Chloé a accédé au serveur du FBI. Dubaku a détruit deux avions en périphérie de la capitale. Il y a eu plus de 270 morts. Il a menacé d'en tuer 10 000 de plus.

Jack : On a moins d'une heure pour l'arrêter.

Renée :  Nichols arrive quand ?

Jack : Dans 10 min.

Bill : Voilà ton micro.

Jack : Merci.  Ça va ?

Renée :  Oui, juste des vertiges.

Jack :  Vous devriez vous asseoir.

Renée :  Ça va.

Jack : Allez. Asseyez-vous.

Renée : Alors, c'est vrai ?

Jack : Oui.

Renée :  J'ai consacré ma vie au FBI et je dois croire qu'il est pourri, que tout le gouvernement est corrompu ?

Jack : Pas tous.Tant qu'on ne sait pas qui, on ne fait confiance à personne.

Renée : Et vous pensez pouvoir les arrêter ?

Jack : On a pas le choix. C'est aussi simple que ça.

________________________

13 :43 :47

Tim : On peut... La présidente n'a le soutien de personne et beaucoup d'Américains vont mourir.  Trouvez un moyen de la raisonner.

Ethan : Nous sommes du même côté, Tim. Je vais avoir besoin de votre aide pour la faire changer d'avis.

Tim : Que proposez-vous ?

Ethan : Il y a quelqu'un qu'elle écoutera. On peut peut-être le convaincre de nous aider.

________________________

Gedge :  J'écoute.

Vossler :  Je viens de la déposer. Elle arrive.

Gedge :  Reste dans la voiture pour surveiller. Je t'appelle quand c'est fait.

Samantha : M. Taylor, comment êtes-vous rentré ? L'agent que vous avez envoyé me demande de prendre quelques affaires pour... Ça va ? M. Taylor, vous allez bien ? Si vous ne me dites pas ce qui ne va pas, je ne sais pas... Aidez-moi, s'il vous plaît...

Gedge :  Oui, M. Kanin.

Ethan : Agent Gedge, je cherche Henry Taylor. Il ne répond pas au téléphone. Il est avec vous ?

Gedge :  Il n'est pas disponible en ce moment.

Ethan : Pourquoi ? Où est-il ?

Gedge :  Il est chez Samantha Roth, monsieur.

Ethan : Pour quelle raison ?

Gedge :  Je ne sais pas. Il ne m'a rien dit.

Ethan : Vous n'êtes pas avec lui ?

Gedge :  M. Taylor a insisté pour la voir seule. Je suis dans la voiture devant l'immeuble.

Ethan : Je me fiche qu'il insiste. On en a déjà parlé, agent Gedge. Vous deviez l'en éloigner.  À quoi vous pensez ?

Gedge :  Désolé, monsieur.

Ethan : Vos excuses ne m'intéressent pas. Sortez-le de là et qu'il m'appelle le plus vite possible.

Gedge :  N'essayez pas de parler. Il n'y a plus rien à dire.

 

13 :52 :55

Matobo : On attend là.

Tony : Très bien.

Bill : Une voiture arrive par la voie de desserte.

Tony : Combien sont-ils ?

Bill :  Je l'ignore. Les vitres sont teintées.

Tony : Bien reçu.

Nichols : Comment ça va, Tony ?

Tony : Bien.

Nichols : Heureux d'apprendre que tu es toujours des nôtres. Où est Emerson ?

Tony : Vous n'aurez pas affaire à lui.

Nichols : Pardon ?

Tony : Il est mort. Litvak et Bauer aussi. Je les ai entassés dans un local. Un petit coucou ?

Nichols :À quoi vous jouez, bon sang ?

Tony : J'avais pas envie de partager ma part.

Nichols : Je ne comprends pas. Je vous croyais amis avec Emerson.

Tony : C'était avant qu'il me laisse croupir au FBI. Vous voulez Matobo ou pas ?

Nichols : Où est-il ?

Tony :  Pas loin.

Nichols : Je veux les voir, lui et sa femme.

 

Tony : Les diamants.À l'arrière du fourgon. Ne faites pas de vague.

Nichols : On pourrait refaire appel à vous.

Tony : Bon... Oublions ça. Vous avez ce que vous voulez. Maintenant, dégagez. Maintenant !

Nichols : C'est bon.

Jack :  Chloé !

Chloé : Je l'ai. Préparez-vous à partir.

________________________

Henry : Faites pas ça. Je vous en prie...

________________________

« Aucun commentaire de la Maison Blanche mais la proximité de l'accident avec la demeure présidentielle porte à croire qu'il s'agirait d'un acte terroriste. La collision a provoqué la mort des 270 passagers et de l'équipage. »

Dubaku : La Maison Blanche n'obtempère pas.  Les forces américaines sont toujours en place. Cette présidente n'est pas uniquement bornée, elle est folle.

-Qu'allez-vous faire ?

Dubaku : Tenir notre promesse.

-On est prêts.

Dubaku :  Où est la cible ?

- À Kidron, dans l'Ohio.

Dubaku :  Population ?

- 30 000. La raffinerie est située 3 km à l'ouest du centre-ville. On parle d'environ 18 000 victimes.

Dubaku : Commencez.

14 :00 :00

 

Kikavu ?

Au total, 21 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Xena1 
09.03.2019 vers 17h

Daisy2860 
10.02.2018 vers 17h

stephane25 
31.01.2018 vers 18h

Phoebus 
10.01.2018 vers 01h

Tao50 
06.02.2017 vers 13h

RonanBart 
05.10.2016 vers 01h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

L'équipe HypnoConnect en charge des réseaux sociaux d'Hypnoweb recrute un animateur pour Twitter !
HypnoConnect recrute ! | Plus d'infos

HypnoMag, le magazine d'Hypnoweb, cherche des rédacteurs pour compléter son équipe !
HypnoMag recrute ! | Plus d'infos

Activité récente
Actualités
Alternative Awards 2020 : pensez à voter !

Alternative Awards 2020 : pensez à voter !
Les Alternative Awards 2020 ont débuté depuis le début de la semaine. Les catégories se succèdent,...

Filthy Rich avec Gerald McRaney débute ce soir sur Fox

Filthy Rich avec Gerald McRaney débute ce soir sur Fox
Nous vous avons présenté la série Filthy Rich, avec Gerald McRaney au début du mois de septembre,...

Un nouvel Emmy Award pour Cherry Jones !

Un nouvel Emmy Award pour Cherry Jones !
Cherry Jones a remporté un nouvel Emmy Award lors de la 72ème édition qui vient de se tenir aux...

Kim Raver dans le trailer de la saison 17 de Grey's Anatomy

Kim Raver dans le trailer de la saison 17 de Grey's Anatomy
ABC poursuit la promotion de la saison 17 de Grey's Anatomy avec un poster, une accroche -...

McKenna Grace rejoint The Handmaid's Tale

McKenna Grace rejoint The Handmaid's Tale
McKenna Grace poursuit sa carrière d'actrice. Après avoir joué la fille du Président Kirkman aux...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

pretty31, 19.10.2020 à 14:52

Une nouvelle partie de Ciné-Emojis vous attend sur HypnoClap ! Venez deviner le film ou le personnage représenté

mnoandco, Avant-hier à 10:58

Dernier jour pour voter au concours wallpapers d'A Discovery of Witches, 1er round Vite, vite, un p'tit clic

grims, Hier à 07:12

Coucou venez poster une photo du personnage que vous détestez le plus sur le quartier outlander !

mnoandco, Hier à 12:46

Seconde phase de vote pour le concours A Discovery of Witches : venez départager les deux finalistes de ce duel amical. Merci

swceliikz, Hier à 21:07

Coucou Nouveau design sur le quartier Shadowhunters par Sabby

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site