VOTE | 68 fans

24 heures chrono
#713 : 20h00 - 21h00

Jack et Bill vont contrecarrer les plans de Juma en faisant exploser l'abri présidentiel ce qui  permettra aux équipes d'intervention de réussir leur assaut. Jack veut savoir qui a aidé Juma et, avec l'aide de Renée qui va intervenir auprès d'Ethan Kanin, il va être autorisé à interroger Burnett.

Popularité


4 - 1 vote

Titre VO
8:00pm - 9:00pm

Titre VF
20h00 - 21h00

Vidéos

24 Season 7 Episode 13 Preview

24 Season 7 Episode 13 Preview

  

Plus de détails

Date de diffusion US : 9 Mars 2009
Date de diffusion FR :
Audience : 11.35 Millions de téléspectateurs 

Ecrit par : Manny Coto  - Brannon Braga  

Réalisé par : Joel Surnow - Robert Cochran  

Cast :

Kiefer Sutherland ...  Jack Bauer

Cherry Jones ...  President Allison Taylor

James Morrison ...  Bill Buchanan

Annie Wersching ...  Renee Walker

Bob Gunton ...  Ethan Kanin

Jeffrey Nordling ...  Larry Moss

Kurtwood Smith ...  Senator Blaine Meyer

Glenn Morshower ...  Aaron Pierce

Rory Cochrane ...  Greg Seaton

Sprague Grayden ...  Olivia Taylor

Frank John Hughes ...  Tim Woods

Sebastian Roché ...  John Quinn

Tony Todd ...  General Benjamin Juma

Eyal Podell ...  Ryan Burnett

Cameron Daddo ...  Vice President Mitchell Hayworth

Johnathan McClain ...  Derek Watts

Terrell Tilford ...  Agent Reynolds

Philip Anthony-Rodriguez ...  Tom Chapman

Burt Bulos ...  FBI Agent

Cas Anvar ...  Dr. Wyndham

Lovensky Jean-Baptiste ...  Udo

Burl Moseley ...  Abo

Keston John ...  Ngozi

Glenn Davis ...  FBI Agent

Richard Roat ...  Robert

Jon Voight ...  Jonas Hodges

James Bulliard ...  Patrick

Anthony DeSantis ...  FBI Agent #2

Ron Pitts ...  Reporter

 

20h00 : Le Vice-président Hayworth regarde les informations relatant les dernières avancées dans la prise d'otages à la Maison Blanche. Derek, son assistant, lui dit que Larry vient d'appeler pour lui demander à nouveau d'autoriser une riposte. Hayworth lui répond qu'il n'autorisera rien tant qu'il ne connaîtra pas le statut de la Présidente.

20h03 : A la Maison Blanche, Olivia s'excuse auprès de sa mère pour les torts qu'elle lui a causés pendant sa campagne mais Taylor lui répond que ça n'a plus aucune importance. Olivia lui demande également de lui pardonner de lui avoir tourné le dos. Les deux femmes s'embrassent et Taylor en profite pour lui murmurer à l'oreille de rester attentive et de se tenir prête. Un des hommes de Juma arrive et les sépare en emmenant la Présidente à Juma.

Jack, témoin de la scène, en profite pour dire à Bill qu'ils doivent tenter de sauver la Présidente. Avant qu'il ne se rende, il a ouvert les vannes de cylindres de gaz se trouvant dans l'abri. L'air devrait en être saturé d'ici quelques minutes. Il ne manque plus qu'une étincelle pour faire exploser l'abri et tuer par la même occasion la plupart des hommes de Juma. Jack se propose donc d'attirer les tirs des hommes devant l'abri tandis que Bill mettra en sécurité la Présidente. Alors que Bill lui fait remarquer que son plan ressemble à une mission suicide, le Sénateur Mayer tente de s'inviter dans la conversation. Mais Jack le remet à sa place.

20h05 : Juma donne à Taylor le discours qu'elle devra lire devant la caméra. Il s'agit d'une liste des atrocités commises par les USA envers le Sangala. Taylor est d'accord à condition qu'il relâche un otage. Juma accepte en signe de bonne foi et sélectionne un membre du personnel dans le groupe. Il l'abat froidement d'une balle dans la tête et menace Taylor de recommencer si elle ne lit pas sa déclaration. Taylor regarde Jack qui lui indique d'un signe de la tête qu'il n'est pas encore prêt et commence à lire. Sa déclaration est retransmise en direct sur un site internet.

20h07 : Hayworth regarde la déclaration et demande à son assistant de tout faire pour couper le direct. Mais Derek lui répond qu'ils ne peuvent rien faire. Larry appelle de nouveau, pour demander l'autorisation d'attaquer. Il est convaincu que Juma sait qu'il ne sortira pas vivant de la Maison Blanche et ne cherche donc qu'à se venger en humiliant la Présidente avec cette déclaration. Il la tuera selon lui en direct juste après. Mais Hayworth ne veut rien entendre de cette théorie et lui demande d'essayer d'entrer en contact avec Juma. Mais il ne répond pas. Hayworth lui répète qu'il n'autorisera aucune action et lui demande de rester en ligne.

20h08 : Jack se prépare mais Bill lui confie que même si son plan réussit, la Présidente pourrait être de nouveau en danger. Il explique à Jack que Juma s'est entretenu avec une personne grâce à un téléphone satellite. Cette personne l'aidait et le dirigeait pour ouvrir l'abri, peut-être quelqu'un de la Maison Blanche. Bill se tourne vers Jack et lui dit qu'il est la seule personne qu'il connaisse qui soit capable de mettre un terme à tout ça. Et avant que Jack n'ait le temps de comprendre, Bill se lève et se précipite vers l'abri, attrapant au passage l'arme d'un des hommes. Il la lève et tire. Le souffle de l'explosion le balaie, tout comme les hommes de Juma. La Maison Blanche est plongée dans l'obscurité.

Larry informe Hayworth de l'explosion et décide de lancer l'attaque malgré l'ordre du Vice-président. Le FBI s'engage donc dans la Maison Blanche, éliminant sur son passage les hommes de Juma. Jack de son côté profite du chaos pour attraper une arme et prêter mains fortes au FBI. Aaron se relève et part mettre à l'abri Olivia et Taylor en attendant l'arrivée des Services Secrets. Juma, sérieusement blessé, demande au reste de son équipe d'éliminer les otages tandis que lui se chargera de la Présidente. Mais il n'a pas le temps de se relever car Jack le prend en joug, sauvant au passage la vie de Mayer. Juma tente d'attraper son fusil mais Jack l'abat. Le FBI arrive et sécurise la Maison Blanche et la Présidente. Jack découvre le corps de Bill et s'effondre au sol. Renée assiste à la scène.

20h16 : Taylor vient d'être examinée par un médecin. Elle apprend qu'elle va être transportée à la base Andrews mais refuse. Le peuple américain a besoin de savoir que sa Présidente est à la Maison Blanche. Elle demande à être mise en relation rapidement avec le Vice-président, ainsi qu'avec le chirurgien de son mari pour prendre des nouvelles. Elle prend ensuite des nouvelles d'Olivia qui n'arrive toujours pas à croire ce qui s'est passé. Les deux femmes s'accordent pour tirer définitivement un trait sur le passé et s'embrassent avant que Taylor ne s'excuse pour répondre au Vice-président.

20h18 : Renée s'approche de Jack, toujours au sol devant le corps de son ami. Elle essaie maladroitement de le réconforter tandis que Jack lui confie qu'il était censé déclencher l'explosion. Il se relève et annonce à Larry que la Présidente est toujours en danger. Il lui parle des derniers propos de Bill et demande à parler à Burnett. Larry refuse de le laisser torturer un suspect mais Jack promet de ne pas le toucher, le souvenir de leur dernière rencontre devant suffire à le faire parler. Larry promet de suivre sa piste, en mémoire de Bill mais ne peut le laisser s'en charger car la Présidente a demandé à ce qu'il soit arrêté. Jack est menotté et escorté au QG improvisé à l'extérieur, tandis que Renée demande à Larry d'écouter Jack. Larry lui conseille d'arrêter de passer son temps à le défendre et de plutôt faire son job en sécurisant la Maison Blanche.

20h21 : Renée demande à parler à la Présidente. Mais celle-ci a été placée en lieu sûr provisoirement. Elle doit donc s'adresser à Ethan qui arrive justement sur les lieux tandis que l'électricité est remise en route. Elle lui rapporte les propos de Jack au sujet d'un possible nouvelle menace.

20h22 : Hodges regarde un bulletin d'informations alors que Seaton est de retour avec une mise à jour de la situation à la Maison Blanche. Mais Hodges n'est pas inquiet, contrairement à Seaton qui se voit inviter à se servir un verre pour décompresser. Pour lui, tout va bien, leur livraison d'armes devant arriver dans 2 heures comme prévu. Il demande à Seaton de contacter un certain Chapman afin qu'ils décident des cibles.

20h28 : A l'extérieur, Larry fait installer Jack dans le poste de commande en attendant l'hélicoptère. Il reçoit un appel d'Ethan qui l'informe que Renée est venue lui parler d'une menace à venir ainsi que de ses doutes quant à la véracité de l'information. Ethan lui demande donc d'emmener Jack questionner Burnett, sous son autorité et sous son autorité seulement, c'est-à-dire sans en informer la Présidente. De plus, Larry devra superviser l'interrogatoire et empêcher tout dérapage.

20h30 : Taylor règle quelques détails avec un assistant lorsqu'Ethan arrive. Elle se jette dans ses bras tandis qu'il s'inquiète de son état, ainsi que de celui d'Olivia. Taylor en profite pour lui faire part de son souhait de recruter sa fille en tant que conseillère. Ethan est surpris par cette idée, et lui rappelle qu'Olivia a bien failli lui coûter les élections en donnant à la presse des informations compromettantes sur Noah Daniels. Mais Taylor sait que sa fille a changé puisqu'elle accepte les torts de cette affaire. Elle demande donc à Ethan de faire la paix en allant lui-même lui proposer le poste. Il tente d'argumenter mais la Présidente a pris sa décision. Alors qu'il s'apprête à sortir, Taylor lui demande pourquoi Renée a tenté de la joindre. Ethan lui ment en répondant qu'il s'agissait d'un problème administratif.

20h33 : Jack est installé à bord de l'hélicoptère, sous l'œil attentif de Larry. Ce dernier est rejoint par Renée. Il lui explique qu'Ethan l'a contacté pour autoriser l'interrogatoire de Burnett par Jack. Renée s'excuse d'avoir agi dans son dos et lui explique qu'elle ne peut s'empêcher de penser que s'ils avaient dès le début laissé agir Jack, tout ceci aurait pu être évité.

Et ce même si elle reste opposée à tous ses actes horribles perpétrés pour atteindre son but. Larry met un terme à leur conversation en lui disant qu'elle est suspendue indéfiniment pour avoir désobéi aux ordres. Il rejoint Jack dans l'hélicoptère qui décolle et lui assure qu'il surveillera chaque seconde de cet interrogatoire. Au moindre faux pas, il y mettra un terme. Jack, qui a assisté à la confrontation des 2 agents, lui demande de laisser Renée en dehors de tout ça. Mais Larry reste sur ses positions, ne pouvant tolérer qu'on lui désobéisse. La Renée d'aujourd'hui n'a rien à voir avec la Renée qu'il connaît depuis 9 ans.

20h40 : Hodges est briefé sur les cibles possibles de la côte Est avec le ratio de morts envisageables pour chacune d'elle. Il demande à son homme de commencer à programmer les 12 cibles choisies. Seaton lui apprend que Jack vient d'être envoyé interroger Burnett à l'hôpital. Hodges sait que Burnett risque de les mettre en cause. Mais Seaton s'est déjà occupé du problème et a envoyé un certain Quinn à l'hôpital. La nouvelle semble réjouir Hodges.

20h41 : Larry et Jack arrivent à l'hôpital et attendent que Burnett soit réveillé par son médecin. Ce dernier semble agacé par leur présence et prêt à défendre les intérêts de son patient. Jack, lui-même agacé, lui rappelle que le dit patient vient d'essayer de tuer la Présidente.

Au même moment, Quinn, en tenue hospitalière, fait son entrée dans l'hôpital et s'introduit dans la chambre d'un patient. Il lui pose des questions pour vérifier qu'il n'a aucune famille avant de l'étouffer avec son oreiller. Il quitte la chambre alors que tout le personnel de garde s'y précipite. Il en profite pour charger sur un dispositif portable les données de l'ordinateur de l'hôpital. Il trouve ainsi la position de Burnett, ainsi qu'un plan pour s'y rendre.

20h46 : A la Maison Blanche, Olivia rejoint Aaron pour prendre de ses nouvelles et le remercier de lui avoir sauvé la vie. Aaron lui dit n'avoir fait que son métier. Mais Olivia lui précise que ce n'est pas tout à fait vrai puisqu'il est à la retraite depuis 4 ans. Elle lui demande si les raisons de sa reconversion ont quelque chose à voir avec ce qui est arrivé à Martha Logan. Mais Aaron ne semble pas prêt à entrer dans le sujet. Olivia s'excuse et le remercie de nouveau.

Ethan intercepte Olivia et demande à lui parler. Il lui offre le poste de conseillère spéciale. Olivia est surprise qu'il soit d'accord et reconnaît à nouveau ses torts pendant la campagne électorale. Elle lui exprime par contre son inquiétude sur les évènements actuels et s'étonne qu'il n'ait pas donné sa démission pour être resté aveugle si longtemps à la conspiration qui s'installait à tous les niveaux de l'administration de sa mère. Ethan essaie de se défendre face aux accusations de la Première Fille mais elle est déterminée à découvrir sa part de responsabilité.

20h54 : Alors que Jack s'apprête à entrer dans la chambre de Burnett, Larry lui rappelle une nouvelle fois qu'il va le surveiller de près. Jack entre et réveille Burnett qui panique de le voir. Il accepte de parler si Jack sort. Mais ce dernier joue sur sa peur et fait tout ce qu'il peut pour l'amplifier. Quinn qui s'est introduit dans les conduits, est juste au-dessus de la chambre et écoute la conversation. Comme Burnett est sur le point de parler, il brouille l'audio de Larry.

Tandis que Larry essaie de le rétablir, Quinn ouvre la trappe d'accès à la chambre et jette une petite capsule. Jack s'en approche mais est pris de convulsions et s'effondre au sol, tandis que Quinn fait son entrée avec un masque à gaz et détruit le dispositif d'entrée dans la chambre. Il attrape un morceau de verre, le place dans la main de Jack pour y mettre ses empreintes, puis éventre Burnett avec. Il remonte ensuite dans les conduits et s'échappe.

Larry regarde la caméra tandis que son technicien tente toujours de récupérer l'audio. On y voit Jack se tenant debout devant le lit de Burnett. Mais l'écran se brouille et réapparait en montrant la réalité : à savoir Burnett mort sur son lit. Larry se précipite mais n'arrive pas à entrer. Au même moment, Jack reprend possession de son corps et comprend ce qui vient de se passer. Il s'échappe à son tour par les conduits, tandis que Larry défonce la porte. Ce dernier lance un mandat d'arrêt inter-agences contre Jack.

20h58 : Quinn quitte l'hôpital. Jack surprend un garde de sécurité et vole son téléphone, ainsi que l'enregistrement des caméras de surveillance de l'hôpital.

20h59 : Seaton reçoit la confirmation que Burnett est mort et que Jack sera accusé. Hodges est ravi de l'entendre et est désormais prêt à s'amuser.

Larry reçoit un appel de Jack qui lui dit s'être fait piégé. Larry a du mal à le croire mais Jack lui explique que le but est de distraire le FBI pour que les terroristes puissent finir ce qu'ils ont commencé. Et si Larry n'est pas prêt à enquêter, alors Jack ne peut se rendre....

Il 21 heures.

 

24 HEURES CHRONO

Transcript by Maluzo83 - Posted on Hypnoweb

Episode 713 :  20H00 PM - 21H00 PM

© Twentieth Century Fox Film Corporation.

  

  

LES ÉVÈNEMENTS SUIVANTS SE DÉROULENT ENTRE 20 H 00 ET 21 H 00

L'HISTOIRE SE PASSE EN TEMPS RÉEL.

  

PRÉCÉDEMMENT DANS 24

 

Jack : M. Burnett, vous êtes un traître et un terroriste. Où est la cible ?

Présidente Taylor : Arrêtez M. Bauer.

Jack : Du nouveau sur l'attaque ?

Bill : Renée Walker a suivi une piste. Elle a vu un commando surarmé dirigé par Juma en personne.

Moss : D'après Walker, la cible est la Maison Blanche.

Bill : Mettez la présidente en lieu sûr. Les sorties sont bouclées. Il reste le bunker du rez-de-chaussée.

Agent Hovis : Les unités de secours se mettent en place. Elles seront prêtes pour l'assaut dès qu'on en aura l'ordre.

Renée : M. le vice-président, des terroristes contrôlent la Maison Blanche.

Vice Président Hayworth : Tant que je n'aurai pas plus d'infos sur ce qui se passe là-bas, vous avez ordre de vous abstenir de faire quoi que soit.

Juma : La présidente est à l'abri dans le bunker.

Hodges : Que puis-je pour vous ?

Juma : Trouvez-moi un autre moyen d'entrer.

Hodges : Je suis en train de consulter le registre des présents, et selon lui, Olivia Taylor est dans le bâtiment avec vous. Trouvez Olivia Taylor, et la présidente ouvrira la porte.

Présidente Taylor : Mon Dieu, non.

Juma : Si vous n'ouvrez pas la porte, j'arracherai les yeux de votre fille l'un après l'autre.

Présidente Taylor : Ouvrez la porte.

 Jack : Madame...

Présidente Taylor :  Ouvrez la porte !

Jack : Je ne peux pas !

 

Présidente Taylor : Vous avez des enfants ?

Jack : J'ai une fille.

Présidente Taylor : Vous feriez ce que vous me demandez ? Vous la regarderiez se faire massacrer ?

Jack : Non, Madame, mais je ne suis pas le président des États-Unis.

Présidente Taylor : Je suis la présidente. Et je vous ordonne d'ouvrir cette porte. Très bien, général. Vous me tenez. Vous n'avez plus de raison de retenir les autres. Laissez-les partir.

  

CES ÉVÈNEMENTS SE DÉROULENTENTRE  20 H 00 ET 21 H 00.

 

-« Nous savons que la présidente était dans le bâtiment quand l'attaque a eu lieu, et qu'elle est peut-être prise en otage avec de nombreux employés de la Maison Blanche. Le vice-président Hayworth n'était pas dans le bâtiment, et aurait été placé en lieu sûr. Le FBI a bouclé... »

-M. le vice-président, c'était l'agent Moss.

Vice-Président Hayworth : Que veut-il ?

-Que vous autorisiez une mission de sauvetage.

Vice Président Hayworth : A-t-il plus d'infos sur ce qui se passe là-bas ?

-Non. Il a déployé deux unités avec des antennes à hautes fréquences, mais Juma doit utiliser un dispositif de brouillage. Ils surveillent le bâtiment, mais ils n'ont pas pu voir l'intérieur.

Vice Président Hayworth : On ignore toujours si Juma a la présidente, ou si elle est en sécurité dans le bunker.

-Oui.

Vice Président Hayworth : Je n'autoriserai pas d'intervention sans savoir où est la présidente. Transmettez à l'agent Moss.

 

__________________

Olivia : Je sais que je t'ai fait du mal. Je suis désolée de t'avoir rejetée.

Présidente Taylor : Ce n'est pas grave...

-Olivia : Si. Tu as eu raison de me virer de la campagne. Je me suis sentie trahie, je t'ai tourné le dos.

Présidente Taylor : Ne t'inquiète pas pour ça.

Olivia : C'était stupide. Pardonne-moi.

Présidente Taylor :  Chérie, je t'ai pardonné il y a longtemps. Tu dois m'écouter. Tout va bien se passer. Reste vigilante et tiens-toi prête.

Abo : Debout.

Olivia : Laissez-la !  Ne vous approchez pas !

-Abo : Reculez !

Olivia : Laissez-la, je vous en prie.

 Présidente Taylor :  Olivia, c'est bon, ma chérie. C'est bon.

Jack : On doit essayer de sauver la présidente.

Bill : Comment ?

Jack : Dans le bunker, il y avait cinq bombonnes de CH4. Avant de nous rendre, j'ai ouvert les valves. Dans quelques minutes, la pièce sera remplie de gaz. Une étincelle fera tout exploser. L'explosion sera assez forte pour blesser la plupart des soldats. Tu pourras alors agir.

Bill : Comment le faire exploser ?

Jack : Je vais courir vers le bunker pour les faire tirer. Une seule balle suffira.

Bill : C'est du suicide.

Jack : On n'a pas le choix. Occupe-toi de la présidente. Elle connaît le plan, elle sera prête.

Mayer : Que mijotez-vous ?  Vous allez tenter quelque chose ?

Jack : Vous le saurez bientôt.

Mayer : Si vous préparez quelque chose, je veux le savoir.

Jack : Fermez-la.

Juma : Lisez ce communiqué. C'est une confession de vos crimes contre mon pays. Les atrocités que vous avez commises seront connues du monde entier.

Présidente Taylor :  Je lirai ce communiqué, mais vous devez relâcher les otages. Vous avez ce que vous vouliez. Vous retenez la présidente des États-Unis.

Juma : Pour prouver ma bonne foi, je vais libérer un des otages. Vous... levez-vous. (abattu dans la seconde) Voulez-vous que je relâche d'autres otages ?

Présidente Taylor :   Sale fils de pute.

Juma : Vous lirez ce communiqué, ou je ferai la même chose à tout le monde... en commençant par votre fille.

Ngozi : La liaison est établie.

Juma : D'accord. Le monde attend.

Présidente Taylor :   "Ici la présidente des États-Unis. Il y a six heures, j'ai ordonné à nos forces d'envahir le Sangala sans sommation et sans raison. C'était un acte criminel motivé uniquement par le désir américain d'étendre sa puissance et son influence."

Vice Président Hayworth :  Dites-moi que vous bloquez ça.

- On ne peut pas. C'est en direct sur internet.

Vice Président Hayworth :  Je m'en fiche. Bloquez-le.

-Plusieurs serveurs la transmettent. Il faudrait des heures pour les trouver. Ici Derek Watts. Patientez.  L'agent Moss en visioconférence.

- Vice Président Hayworth : OK.

Moss : Vous le recevez ?

Vice Président Hayworth : Oui. Tout comme le reste du monde.

Moss : Monsieur, je crois que Juma veut humilier la présidente puis l'exécuter en public. Une mission de sauvetage est prête. Il nous faut votre accord.

Vice Président Hayworth : Vous ne connaissez pas ses intentions. Il a peut-être des revendications.

Moss  :  Il n'y a aucune revendication ici. C'est une vengeance. Juma sait qu'il n'en sortira pas vivant.

Vice Président Hayworth :  Ce sont des spéculations. Mes conseillers me recommandent d'essayer d'engagerle dialogue avec Juma.

Moss : Nous avons déjà essayé. Il n'a pas répondu. Juma ne veut pas négocier. Il va tuer la présidente.

Renée : Nous avons un plan. Avec un assaut sur deux fronts, on a de fortes chances de surprendre Juma, mais on perd du temps. On doit agir

Vice Président Hayworth :  Je ne peux pas autoriser d'intervention qui pourrait tuer la présidente. Essayez de contacter Juma. Ne faites rien jusqu'à nouvel ordre. On reste en ligne.

Présidente Tayl or : « Le général Juma a démontré que même des tyrans comme les États-Unis..."

Jack : Tiens-toi prêt.

Bill : Écoute-moi. Juma ne dirige pas seul.

Jack :  Comment ça ?

Bill : Je l'ai entendu au téléphone. Il a quelqu'un à l'extérieur qui l'informe en temps réel.

Jack : Quelqu'un à la Maison Blanche ?

Bill : Je ne sais pas. Même si Juma meurt, la présidente est encore en danger. Tu es le seul qui puisse agir. Trouve le complice de Juma.

(Bill se rue vers le bunker pour faire tirer les hommes de Juma)

-Un dispositif a explosé dans l'aile ouest.

Moss : Monsieur le Vice-Président Il y a eu une explosion à la Maison Blanche.

Vice Président Hayworth : Une explosion ?

Moss : Oui. La vidéo a été coupée.

Vice Président Hayworth :   On a vu. Que se passe-t-il ?

Moss : Je ne sais pas, mais j'ordonne l'assaut. Allons-y. À toutes les unités, plan delta. Vous êtes sous mes ordres !  Code vert.

Vice Président Hayworth :  Agent Moss vous m'obéissez !

________________

Jack : Pierce, la présidente !

Pearce : Madame la Présidente, tout va bien ? On doit sortir d'ici. Toutes les deux, venez avec moi. Restez baissées tant qu'on n'est pas en sécurité.

Juma : Tue les otages. La présidente est à moi.

Jack : Pas un geste ! Ne bougez pas !

-RAS.

-RAS.

Pearce : Services secrets. J'ai la présidente. Aaron Pierce, services secrets. Allons-y, Madame.

Moss : Madame la Présidente, par ici ! On a la présidente. Elle est saine et sauve. Par ici, Madame.

Présidente Taylor : Ça va, ma chérie.

Olivia : Ça va aller.

20H11

-Tous les ennemis ont dû être arrêtés, mais on continue de fouiller. Restez ici pendant qu'on finit de sécuriser le bâtiment.

Présidente Taylor : Compris.

-Dès que ce sera fait, on vous évacue vers la base d'Andrews.

Présidente Taylor :  Je reste ici.

- Madame, c'est pour votre sécurité.

Présidente Taylor :  Faites ce qu'il faut pour sécuriser le bâtiment, car je n'irai nulle part. Le peuple doit savoir que la présidente est à la Maison Blanche. Combien de personnes a-t-on perdues ?

- Il est trop tôt pour le dire. L'équipe médicale est en route. On va installer une unité de tri dans l'aile est.

Présidente Taylor :  Très bien. Je veux parler au vice-président dès que possible. Et je veux savoir comment va mon mari. Contactez le Dr Lee Schulman à l'hôpital d'Arlington.

- Oui, Madame la Présidente.

Présidente Taylor :  Merci. Et l'agent Pierce ?

Olivia : Il va s'en sortir.

Présidente Taylor :  Et toi ?

Olivia : Je suis pas sûre. J'arrive toujours pas à y croire. J'ai cru qu'ils allaient nous tuer. J'avais... si peur.

Présidente Taylor :  C'est fini... et nous sommes en sécurité... grâce à tous ces gens courageux.

-Excusez-moi, Madame, le vice-président est en ligne.

Présidente Taylor :  J'arrive. Tu le pensais, quand tu as parlé d'oublier le passé ?

Olivia : Bien sûr que oui.

Présidente Taylor :  Je ne veux plus jamais te perdre.

Olivia : Promis.

20H18

Renée : La présidente est saine et sauve. Elle est chez elle, en sécurité. Je suis désolée, Jack. Je sais que c'était votre ami.

Jack : Ça devait être moi. J'étais censé déclencher l'explosion pour qu'il puisse mettre la présidente en sécurité.

Renée : Il est mort en protégeant son pays.

Jack : C'est pas encore fini. Juma et ses hommes ne travaillaient pas seuls.

Moss :  Comment ça ?

Jack : Quand j'étais dans le bunker, Bill a entendu Juma parler au téléphone. Il avait des informations en temps réel de l'extérieur.

Moss : Qui ?

Jack :  Je sais pas. Mais la menace n'est pas écartée, et la présidente n'est pas en sécurité.

Moss : Vous êtes sûr qu'il a bien entendu ?

Jack : Il me l'aurait pas dit sans en être sûr. Notre seule piste est Ryan Burnett. Il savait pour l'attaque et il sait sûrement à qui parlait Juma.

 Moss : Très bien, je vais lui parler.

Jack : Non. Il a refusé l'immunité que la présidente lui proposait. Il ne vous dira rien, mais à moi, il parlera.

Moss : Parce que vous l'avez torturé ?

Jack : Je ne le toucherai pas. Il suffit qu'il pense que je suis venu en finir. Je vous promets qu'il nous dira tout ce qu'on veut savoir. Larry, s'il vous plaît. Avant de mourir, Bill m'a demandé d'aller jusqu'au bout. Je lui dois bien ça. Je vous donne ma parole, je ne le toucherai pas.

Moss : Je comprends pour votre ami, mais la présidente m'a donné l'ordre de vous arrêter. Je dois vous ramener au FBI, mais je vous promets de m'en occuper. Agent Powell, mettez-lui les menottes et emmenez-le en zone de transit B.

-Mettez les mains sur la tête.

Moss : Je veux pas t'entendre dire qu'il a raison.

Renée : Tu n'écoutes pas ce qu'il dit.

Moss : Quand arrêteras-tu de le défendre ?

Renée : Je le défends pas, je défends une bonne idée.

Moss : J'ai dit que je m'en occuperai. Fais ton boulot : finis de boucler l'immeuble.

Renée :  Agent Reynolds !  je dois parler à la présidente.

Reynolds : Elle est en lieu sûr. Vous devez passer par Ethan Kanin.

Renée : Où est-il ?

Reynolds : Il vient d'arriver. Il va voir la présidente.

Renée : Merci.

20H21

-La présidente est avec sa fille.  Elles sont en bonne santé.

Ethan :  Dieu merci. Je veux une conférence avec la Navy et l'État Major dès que possible. On transfère les appels à la résidence. On installe un commandement temporaire.

Renée :   M. Kanin, je dois vous parler.

Ethan : Je vais voir la présidente.

Renée :  Je sais, mais c'est très urgent. Ça ne prendra qu'un instant.

Ethan : Très bien. Allez-y.

Renée : On a de nouvelles infos, et on doit agir maintenant. Je n'arrive pas à joindre la présidente.

Ethan : Je vous écoute.

Renée :  La menace n'est pas écartée. Nous pensons que Juma n'agissait pas seul. Avant de mourir, Bill Buchanan a vu le général au téléphone.

______________________

- « Pour l'instant, nous pouvons confirmer que les agents du FBI ont investi la Maison Blanche il y a un moment, et qu'une fusillade a eu lieu. Les autorités auraient repris le contrôle de la Maison Blanche, et nous attendons des informations du FBI sur l'état des otages. »

Hodges : Quelles nouvelles ?

-La présidente est vivante.

Hodges : Vous êtes sûr ?

- On surveille les serveurs interagences. L'info vient de tomber. Juma est mort, Taylor a survécu.

Hodges : Que s'est-il passé, d'après vous ?

-On ne connaît pas encore les détails.

Hodges : La salope mérite le respect.  Elle n'abandonne pas facilement.

- Désolé, monsieur. Nous n'avions pas le contrôle de la situation.

Hodges : Greg, vous avez l'air tendu. Faites-moi une faveur. Prenez un verre, détendez-vous. Juma a tenu sa part du marché. On a ce qu'on voulait. En ce qui me concerne, tout continue. Où sont les armes ?

Greg : Une cargaison devrait être prête dans deux heures.

Hodges : Bien. Appellez-moi Chapman. Je veux choisir quelques cibles.

_____________________

20H28

-Votre hélico sera là dans 10 minutes.

Moss : Escortez M. Bauer jusqu'au FBI.  Mettez-le au centre de commande.

- Bien, monsieur.

- Larry Moss. Ici Ethan Kanin. Vous emmenez Jack Bauer au FBI ?

Moss : Oui, il y sera débriefé et placé en détention.

Ethan :  Mettez ça en attente.

Monsieur : Monsieur ?

Ethan : J'ai parlé avec l'agent Walker. Elle m'a dit que Juma pourrait avoir une aide extérieure et que la présidente serait toujours menacée.

Moss : Oui, c'est vrai.

Ethan : Envoyez Jack Bauer interroger Ryan Burnett.

Moss : Je pense que c'est une erreur.

Ethan : Walker m'a fait part de vos inquiétudes, et je les ai considérées. Si Burnett connaît le contact de Juma, Bauer est notre meilleure chance pour trouver son identité.

Moss : Bauer a presque tué cet homme.

Ethan : J'étais là, agent Moss, mais l'interrogatoire sera surveillé. Il faut miser sur la peur de Burnett. La seule présence de Bauer devrait suffire à le faire parler.

Moss : Bauer est incontrôlable. On ignore ce qu'il fera une fois seul avec Burnett.

Ethan : Je reconnais le risque. C'est pourquoi l'ordre vient de moi et moi seul.

Moss : La présidente n'est pas au courant ?

Ethan : En cas de problème, je veux être sûr qu'elle est protégée.

Moss : Je pense que vous ne le lui dites pas parce que vous connaissez sa réponse.

Ethan : J'ai compris vos objections, agent Moss. Je n'en discuterai pas avec vous. Je veux que Bauer interroge Burnett. C'est un ordre. Compris ?

Moss : Oui.

Ethan : Je compte sur vous pour surveiller l'interrogatoire. Je veux un rapport détaillé.

Moss : Oui, monsieur.

 

20H30

Présidente Taylor : Je veux parler personnellement aux familles des victimes. Prévenez-moi quand ils seront informés.

-Bien sûr, Madame.

Présidente Taylor : Dès qu'Angela Nelson arrivera, envoyez-la-moi. Nous devons travailler sur le discours à la nation.

-Bien sûr, Madame.

Présidente Taylor : Patrick, vous venez de subir une terrible épreuve. Comment allez-vous ?

Patrick : Ça ira. Le travail m'aide à oublier.

Présidente Taylor : Je comprends. Merci, Patrick.

Ethan : Dieu merci, vous allez bien. Comment vous sentez-vous ?

Présidente Taylor : Comme si je sortais d'un cauchemar. C'était vraiment irréel, Ethan.

Ethan : J'ai du mal à imaginer. Et Olivia ?

Présidente Taylor : Elle est secouée, mais ça ira.

Ethan : Tant mieux.

Présidente Taylor : Nous avons perdu des gens bien. Il va nous falloir de l'aide. Je pense demander à Olivia d'être ma conseillère.

Ethan : Je comprends que vous vouliez rester près d'elle après ces événements.

Présidente Taylor : Justement, il nous faut des gens compétents.

Ethan : Je ne conteste pas ses compétences. Mais c'est un handicap politique. Personne n'a oublié ses erreurs durant la campagne. Donner des informations compromettantes sur votre adversaire à la presse.

Présidente Taylor : Olivia sait qu'elle a eu tort.

Ethan : Ça vous a presque coûté les élections.

Présidente Taylor : Elle a changé. On en a parlé, et elle en assume les responsabilités. Elle a appris de ses erreurs. Je veux oublier le passé et aller de l'avant.

Ethan : Je pense que c'est une erreur.

Présidente Taylor :  Je me fiche de ce que vous pensez ! Je suis désolée, Ethan. Je ne le pensais pas. Mais j'ai pris ma décision. Je veux Olivia à mes côtés. Et je veux que ça vienne de vous.

Ethan : De moi ?

Présidente Taylor : En lui offrant ce poste, vous faites un geste de réconciliation. Je veux que vous fassiez la paix.

Ethan : Très bien. Je lui dirai.

Présidente Taylor : Merci, Ethan.

Présidente Taylor : L'agent Walker voulait me parler ?

Ethan : Oui, je m'en suis occupé.

Présidente Taylor : Que voulait-elle ?

Ethan :  Des questions d'ordre administratif. C'est réglé.

______________________

20H33

Renée : Tu voulais me voir ?

Moss : Je viens de parler à Ethan Kanin.

Renée :  Je voulais pas te faire ça, mais tu m'as pas laissé le choix.

Moss : Je t'ai pas laissé le... Et le choix d'obéir aux ordres ?

Renée :  Je suis désolée.

Moss :  Non, je ne te crois pas.

Renée : J'ai vu Jack faire des choses horribles. Des choses que je ne peux cautionner. Mais il a toujours eu raison. Si on l'avait laissé faire, peut-être que rien ne serait arrivé. Je suis désolée de t'avoir court-circuité. Mais je te promets que ce plan se déroulera comme Jack l'a dit.

Moss : Si tu penses aller avec Bauer, tu es folle. Tu as peut-être eu l'accord, mais c'est moi le responsable. J'amène Bauer voir Burnett. Tu retournes au FBI. Range ton bureau, et rends ton badge. Tu es suspendue jusqu'à nouvel ordre.

Renée :  Je sais que tu m'en veux, mais ce n'est pas fini. Tu as besoin de moi.

Moss : J'ai besoin de personnes de confiance. J'ai cru que tu l'étais.

 

Moss : C'est ce que vous vouliez, non ? Que Renee me court-circuite. Ethan Kanin vous laisse interroger Burnett sous mes ordres. Je vous surveillerai. Un faux pas et c'est terminé. C'est compris ?

Jack : Compris. Laissez Renée en dehors de ça. Elle ne fait que ce qu'elle croit juste.

Moss : Ça peut lui coûter son poste.

Jack :  C'est votre meilleur agent.

Moss : Elle a contourné mon autorité. Je ne peux l'accepter. Je la connais depuis neuf ans, et je ne l'ai jamais vue agir comme ces neuf dernières heures.

_____________________

20H40

-On a réduit la liste à 12 cibles sur la côte est. Toutes à moins de 300 km de la base.

Hodges : La population ?

-10 000 à 15 000 selon la zone.

Hodges : Et l'efficacité ?

-On a choisi des zones à forte densité de population, on peut donc atteindre 80 % de pertes. Espérons ne pas avoir à en arriver là.

Hodges : Donnez les coordonnées aux opérations. Qu'ils entrent les données.

-Oui, monsieur.

Greg : On a intercepté une dépêche du FBI. Bauer va à l'hôpital Kennedy Memorial pour interroger Brunett. Il a été arrêté.

Hodges : Comment est-ce possible ?

Greg : Un ordre direct de la Maison Blanche autorisant Bauer à mener l'interrogatoire.

Hodges : Bauer va terminer son boulot. Burnett parlera.

Greg : Non. J'ai envoyé quelqu'un pour s'occuper de Burnett. Il se chargera aussi de Bauer.

Hodges :  Qui est-ce ?

Greg : Quinn.

Hodges : Quinn est compétent. Bauer aussi.

20H42

-On a bouclé tout l'étage, et équipé la chambre de Burnett avec deux caméras.

Jack : Où est-il ?

- Un peu plus loin. Il va falloir attendre que le docteur le réveille.

Moss : Pourquoi ?

-On l'a mis sous sédatifs. Il était en mauvais état à son arrivée. Dr. Wyndam, agent Larry Moss, Jack Bauer.

Dr. Wyndam : Vous allez interroger mon patient ?

Jack : Oui.

Dr. Wyndam : Il se remet de votre interrogatoire. Je n'aiderai pas à le brutaliser à nouveau.

Jack : Il est impliqué dans l'attaque de la Maison Blanche visant à tuer la présidente. Ses complices vont recommencer, alors si vous avez un problème...

Moss : On ne lui fera aucun mal. L'interrogatoire sera surveillé. Nous avons besoin de vous.

Dr. Wyndam : Il va falloir deux minutes pour le réveiller.

---------------------------------

-Qui êtes-vous ?

Quinn : Un ami. Quel est votre nom ?

- Robert.

Quinn : Robert ?

- Oui.

Quinn : Vous avez subi une opération cardiaque.

-Oui.

Quinn : Vous êtes marié ?

- Non, je suis veuf.

Quinn : Des enfants, des petits-enfants ? Et lui ? Il a de la famille ?

-Des petits-enfants. Sacrément bruyants.

__________________________

20H46

Olivia : Alors, votre bras ?

Pearce : Je serai sur pieds dans quelques heures. Et vous, madame ?

Olivia : Rien qu'une aspirine ne puisse guérir. Je tenais à vous remercier. Vous m'avez sauvé la vie.

Pearce : Vous n'avez pas à me remercier.

Olivia : C'est vrai, vous êtes là pour ça. Sauf que vous n'êtes plus en service depuis 4 ans.

Pearce : En effet.

Olivia : Je peux vous demander pourquoi ? Ça a un rapport avec Martha Logan ?

Pearce : Martha et moi étions... proches.

Olivia :  Ça a dû être une épreuve pour vous.

Pearce : Je préfère ne pas en parler.

Olivia : Désolée.

Pearce : Vous n'avez pas à vous excuser.

Olivia : J'espère qu'on se reverra, agent Pierce.

Pearce : Merci. Et... appelez-moi Aaron.

Olivia : D'accord, Aaron. Reposez-vous. J'aimerais retourner aux appartements si c'est possible ?

Ethan : Je vous cherchais.  Heureux que vous n'ayez rien.

Olivia :  Merci.

Ethan : Vous auriez un instant ?

Olivia : Bien sûr.

Ethan : Pour être franc, cette administration a subi de terribles pertes. Nous avons besoin d'aide. La présidente et moi aimerions que vous nous rejoigniez en tant que conseillère.

Olivia : : Je suis un peu surprise.

Ethan : Surprise ?

Olivia :  Que vous approuviez.

Ethan : Votre mère se dit prête à faire table rase du passé... et moi aussi.

Olivia :  J'ai dépassé les bornes pendant la campagne, j'ai eu tort.

Ethan :  Heureux que vous le preniez comme ça.

Olivia :  Je ne m'inquiète pas pour le passé, mais davantage de ce qui se passe ici depuis que ma mère est présidente.

Ethan : Pardon ?

Olivia : Vous croyez que tout ça serait arrivé si son conseiller avait su ce qui se passait dans son administration ?

Ethan : De quoi parlez-vous ?

Olivia : Son gouvernement était gangrené par la corruption et vous n'avez rien vu. Admettez-le, votre échec est inexcusable. Franchement, je m'étonne que vous n'ayez pas démissionné.

Ethan : Je vous interdis de me parler comme ça. Vous ne savez pas de quoi vous parlez. Vous ignorez les faits.

Olivia :  Je les aurai bientôt. Je trouverai celui qui a manqué à ses devoirs, et je ferai en sorte qu'il ne puisse plus jamais recommencer. Vous permettez ?

______________________

20H53

Jack : Bien, allons-y.

Moss : Je vous regarde. Vous le touchez, c'est terminé.

Jack : Entendu.

- Il se réveille.

Jack :  Bien. Réveille-toi. Réveille-toi. Tu me reconnais ?

Burnett : Mon Dieu.  Qu'est-ce que vous foutez là ?

Jack : J'arrive de la Maison Blanche. Juma a échoué. Ses hommes et lui sont morts. Beaucoup d'innocents sont morts. Des gens bien et un de mes amis, Buchanan. Vous le connaissiez peut-être.

Burnett : M'approchez pas, bon sang. Je veux parler à mon avocat. Je veux mon avocat ! Je veux sortir d'ici !

Jack : Tu n'iras nulle part. Il n'y a que nous ici. Tu croyais t'en tirer comme ça ?

Burnett : Je vous en prie, aidez-moi !

Jack : Économise ta salive. Personne ne viendra.

Burnett : Ne me faites pas de mal. Je vais parler. Vous entendez ? Je suis prêt à parler. Je vous dirai tout, mais faites-le sortir ! Je vais parler !

Jack :  Ils ne veulent plus te parler. D'où ma présence.

Burnett : Vous avez pas le droit de faire ça ! C'est illégal !

Moss : Qu'est-ce qui se passe ?

- Aucune idée. On a perdu le son. Donnez-moi une seconde.

Jack : Les lois ne s'appliquent pas ici. Vous avez collaboré avec des terroristes qui ont tenté de tuer la présidente. Vous allez devoir répondre de vos actes.  Il n'y a plus de règles pour vous.

Burnett :  Le laissez pas me toucher !  Empêchez-le, je vous en prie !

Jack :  La ferme !

-Peut-être un problème sur la ligne principale.

Moss :  Réparez ça, putain !

- J'essaie.

- Il a bloqué la serrure électronique.

Moss :  Il y a une autre entrée ? Ouvrez la porte, putain ! Verrouillez les issues. Je veux un mandat d'arrêt interagences à l'encontre de Jack Bauer.

 

20H58

 Quinn : C'est fait.

Greg : Bien. Merci. C'est fait. Burnett est mort.

Hodges :  Et Bauer ?

Greg : Ils penseront qu'il a tué Burnett. Personne ne nous soupçonnera.

Hodges : Bien. Maintenant, on peut s'amuser.

 

- Agent Moss. Ici Jack. Écoutez-moi.

Moss : Où êtes-vous ?

Jack : Je n'ai pas tué Burnett. On m'a piégé.

Moss : Piégé ?

Jack : Un homme a libéré un neuroparalysant dans la pièce. Il est passé par le faux plafond et a tué Burnett sous mes yeux.

Moss : Revenez, on va tirer ça au clair.

Jack : Je ne peux pas.

Moss : Si, si vous êtes innocent.

Jack : Ils ne m'ont pas piégé sans raison. Ils détournent votre attention sur moi pour finir ce qu'ils ont commencé. Vous devez les en empêcher. La menace n'est pas écartée.

Moss :  Jack ! Jack ! Merde !!!!

21H00

 

Kikavu ?

Au total, 21 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Xena1 
09.03.2019 vers 17h

Daisy2860 
10.02.2018 vers 17h

stephane25 
31.01.2018 vers 18h

Phoebus 
12.01.2018 vers 01h

Tao50 
06.02.2017 vers 13h

RonanBart 
05.10.2016 vers 01h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

L'équipe HypnoConnect en charge des réseaux sociaux d'Hypnoweb recrute un animateur pour Twitter !
HypnoConnect recrute ! | Plus d'infos

HypnoMag, le magazine d'Hypnoweb, cherche des rédacteurs pour compléter son équipe !
HypnoMag recrute ! | Plus d'infos

Activité récente
Actualités
Alternative Awards 2020 : pensez à voter !

Alternative Awards 2020 : pensez à voter !
Les Alternative Awards 2020 ont débuté depuis le début de la semaine. Les catégories se succèdent,...

Filthy Rich avec Gerald McRaney débute ce soir sur Fox

Filthy Rich avec Gerald McRaney débute ce soir sur Fox
Nous vous avons présenté la série Filthy Rich, avec Gerald McRaney au début du mois de septembre,...

Un nouvel Emmy Award pour Cherry Jones !

Un nouvel Emmy Award pour Cherry Jones !
Cherry Jones a remporté un nouvel Emmy Award lors de la 72ème édition qui vient de se tenir aux...

Kim Raver dans le trailer de la saison 17 de Grey's Anatomy

Kim Raver dans le trailer de la saison 17 de Grey's Anatomy
ABC poursuit la promotion de la saison 17 de Grey's Anatomy avec un poster, une accroche -...

McKenna Grace rejoint The Handmaid's Tale

McKenna Grace rejoint The Handmaid's Tale
McKenna Grace poursuit sa carrière d'actrice. Après avoir joué la fille du Président Kirkman aux...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

pretty31, 19.10.2020 à 14:52

Une nouvelle partie de Ciné-Emojis vous attend sur HypnoClap ! Venez deviner le film ou le personnage représenté

mnoandco, Avant-hier à 10:58

Dernier jour pour voter au concours wallpapers d'A Discovery of Witches, 1er round Vite, vite, un p'tit clic

grims, Hier à 07:12

Coucou venez poster une photo du personnage que vous détestez le plus sur le quartier outlander !

mnoandco, Hier à 12:46

Seconde phase de vote pour le concours A Discovery of Witches : venez départager les deux finalistes de ce duel amical. Merci

swceliikz, Hier à 21:07

Coucou Nouveau design sur le quartier Shadowhunters par Sabby

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site