VOTE | 68 fans

24 heures chrono
#716 : 23h00 - 00h00

Tony est aidé par Greg Seaton, le bras droit de Hodges, contre son immunité présidentielle. Il va indiquer l'endroit où sont cachées les armes biologiques. Jack a bel et bien été infecté. A la Maison Blanche, Olivia Taylor remplace provisoirement Ethan Kanin.

Popularité


4 - 1 vote

Titre VO
11:00pm - 12:00am

Titre VF
23h00 - 00h00

Vidéos

 24 Season 7 Episode 16 Promo

24 Season 7 Episode 16 Promo

  

Plus de détails

Date de diffusion US : 30 Mars 2009
Date de diffusion FR :
Audience : 11.2 Millions de téléspectateurs

Ecrit par : Manny Coto/Brannon Braga

Réalisé par : Jon Cassar

 

Cast :

Kiefer Sutherland : Jack Bauer

Cherry Jones : President Allison Taylor

Annie Wersching : Renee Walker

Bob Gunton : Ethan Kanin

Jeffrey Nordling : Larry Moss

Carlos Bernard : Tony Almeida

Sprague Grayden : Olivia Taylor

Rory Cochrane : Greg Seaton

Jon Voight : Jonas Hodges

 

23h00 : Jack a été rejoint par les équipes de décontamination du CDC. Tandis qu'une équipe analyse l'air près du camion, le Dr Sunny Macer interroge Jack sur les conditions dans lesquelles il s'est trouvé  exposé à l'arme biologique. Elle lui injecte un antibiotique dans le bras censé contré tous les pathogènes connus et l'envoie ensuite en décontamination où 2 techniciens l'asperge à grandes eaux.

 

23h04 : Larry est de retour dans les locaux du FBI et briefe Janis sur la fuite de l'arme, l'exposition de Jack et la capture de Tony qui semblait travailler avec Jack. Il lui demande de rassembler toutes les informations possibles sur Starkwood qu'ils doivent se préparer à attaquer dès que la preuve d'une arme biologique aura été faite par le CDC. Seule la Présidente pourra donner l'ordre de l'assaut.

23h05 : L'hélicoptère transportant l'arme se pose sur la base de Starkwood. Tony est conduit à l'intérieur du bâtiment. Hodges confie à Seaton que faire parler Tony ne sera pas une mince affaire. Il demande à ses hommes d'accélérer la préparation des armes car le FBI pourrait débarquer d'une minute à l'autre.

 

23h06 : A l'intérieur, Stokes passe à tabac Tony pour connaître les informations qu'a le FBI sur l'arme. Hodges arrive et s'adresse à Tony. Il lui promet de lui laisser la vie sauve s'il parle. Tony lui répond qu'il ne sait rien mais l'appelle néanmoins par son nom. Hodges se met à sourire, comprenant que Tony lui ment. Ils sont interrompus par Seaton qui demande à parler à Hodges. Ils se mettent en retrait tandis que Seaton lui confie ses inquiétudes quant à l'avenir de la mission maintenant que les détails sont connus du FBI. Il lui conseille d'effacer les preuves tant qu'il est encore temps. Hodges semble choqué par ses propos et refuse cette éventualité, au vu de ce que lui a coûté tant en hommes qu'en argent l'obtention de cette AMD (arme de destruction massive). Tony, qui a écouté leur conversation avec intérêt, est escorté dans une autre pièce par Stokes.

23h09 : Jack a revêtu la tenue blanche du CDC et attend ses résultats tandis que le Dr Macer l'informe qu'il va être mis en quarantaine et transporté au FBI pour un débriefing sur l'arme et d'autres tests complémentaires. Ils auront néanmoins des résultats préliminaires d'ci 15 minutes. De leur côté, d'autres techniciens ont prélevé un échantillon de l'air près du camion et l'analysent. La concentration de l'air indique qu'il n'y a aucun danger pour la population locale.

 

23h10 : A la Maison Blanche, Olivia discute avec sa mère d'un possible remplaçant pour Ethan. La Présidente opte pour un proche d'Ethan mais Olivia a en tête un membre extérieur du gouvernement, un choix qu'elle pense judicieux au vu des évènements du jour. Taylor accepte d'y réfléchir. Mais consciente du fait qu'elle ne trouvera pas son nouveau chef de Cabinet demain, elle propose à Olivia d'assurer la fonction temporairement. La jeune femme, surprise, accepte pour le plus grand bonheur de sa mère. Tim Woods les interrompt avec un appel urgent de Larry Moss. Larry les informe de l'innocence de Jack dans les meurtres de Burnett et Mayer, ainsi que de la nouvelle menace émanant de Starkwood, désormais en possession d'une arme biochimique. La Présidente, sous le choc, demande à Tim de réunir les chefs d'État-major.

23h17 : Larry rejoint Renée dans sa cellule et lui annonce que Jack avait vu juste au sujet de Starkwood. Il lui apprend l'existence de l'arme biochimique que Jack a localisée avant que Starkwood ne la récupère. Il lui dit qu'il a été exposé et placé en quarantaine. Renée est sous le choc et tandis que Larry lui explique qu'il est vital que Jack soit débriefé au plus vite pour savoir quel type d'arme ils recherchent. Alors que des larmes silencieuses coulent le long des joues de la jeune femme, Larry lui présente ses excuses pour ne pas lui avoir fait confiance. Elle reconnaît de son côté qu'elle aurait dû en faire de même.

 

23h19 : A la Maison Blanche, Aaron est sur le point de partir lorsqu'Olivia lui annonce sa promotion et lui demande de devenir l'agent des Services Secrets attaché à sa sécurité. Aaron lui rappelle qu'il est à la retraite. Mais elle peut le faire réintégrer sans problème et insiste car elle a besoin d'une personne de confiance, surtout au vu de la crise en cours.

23h20 : La Présidente accueille ses chefs d'État-major alors qu'Olivia entre dans la pièce. Le pathogène auquel ils doivent faire face a été identifié comme une variante du prion, soit une des formes de la maladie de Creutzfeldt-Jacob, provoquant la démence et une détérioration de l'état physique. Cette souche de la maladie tue entre 1 et 2 jours et aucun remède n'existe à ce jour. Tous sont ensuite briefés sur Starkwood et sa base composée de 1500 mercenaires hautement équipés. Ainsi toute attaque au sol pourrait vite se transformer en guerre.  Ils peuvent néanmoins envisager une frappe aérienne mais étant donné la taille du site, il faut prévoir plusieurs passages, sans certitude de détruire l'arme pour autant et risquant même de libérer le pathogène dans l'air. Il n'y a donc pas de bonnes options. Quoiqu'il en soit, Taylor refuse de rester les bras croisés alors que la Nation est toujours menacée.

23h23 : Stokes demande à un Tony silencieux s'il a reconsidéré l'offre de Jonas Hodges. Il sort son arme et s'apprête à l'éliminer lorsque Seaton apparaît et l'abat de 2 balles dans le dos. Il demande de l'aide à Tony, estimant que les choses étaient maintenant allées trop loin. Il veut l'immunité en échange de la localisation de l'arme. Tony n'ayant pas le pouvoir de cette décision lui dit qu'il doit d'abord appeler le FBI. Seaton pense pouvoir avoir accès à une ligne sécurisée depuis son bureau.

23h25 : Jack est à bord du camion du CDC, dans une chambre d'isolation, et son état reste stable. Le Dr Macer l'informe qu'ils se dirigent vers le FBI lorsqu'un analyste lui tend les résultats de Jack sur un PDA. Elle fait ouvrir la chambre d'isolation et tend le PDA à Jack.

23h30 : Renée est sortie de cellule et rejointe par Janis l'informant que Jack arrive avec le CDC par l'ascenseur. Renée ne comprend pas pourquoi il n'est pas en quarantaine et court dans le couloir juste au moment où les portes de l'ascenseur s'ouvrent. Elle s'empresse de prendre de ses nouvelles. Il lui apprend qu'il est infecté, avant de rejoindre un bureau pour se changer. Encore sous le choc, elle demande à Macer ce qu'ils peuvent faire pour l'aider. Macer lui répond qu'il n'y a aucun remède pour cette maladie non contagieuse. Mais en tant que patient 0, il devra se soumettre à d'autres tests pour faire avancer la recherche médicale. Macer répond à un appel et laisse Renée, seule et perdue, fixant la porte du bureau où Jack s'est réfugié.

 

23h31 : Renée rejoint Jack dans le bureau où il achève de s'habiller. Elle ne sait pas quoi lui dire et reste prostrée devant les nombreuses cicatrices couvrant son torse. Jack, qui ressent son malaise, enfile un tee-shirt et lui demande où en est Larry. Elle lui apprend qu'il attend le feu vert de la Présidente pour lancer un assaut sur Starkwood. Elle n'a par ailleurs aucune nouvelle de Tony mais a lu la déposition de Carl, l'officier du port. Elle le félicite d'avoir compromis le succès de l'opération pour avoir sauvé la vie de cet homme, avant de quitter la pièce.

23h33 : A Starkwood, Tony et Seaton essaient de rejoindre le bureau de ce dernier sans se faire remarquer. Une fois sur place, le téléphone se met à sonner. Seaton prend l'appel : c'est Hodges, qui le cherche depuis un moment. Seaton lui répond qu'il suit de près l'interrogatoire de Tony par Stokes et lui demande de laisser encore quelques minutes à ce dernier pour le faire parler. Hodges lui dit de se dépêcher pour avoir une chance de contrer le gouvernement et raccroche. Seaton commence à mettre en place la ligne sécurisée, tout en disant à Tony qu'il ne comprend pas pourquoi un patriote comme Hodges se met à attaquer son propre pays. Il regrette de ne pas avoir appelé le FBI plus tôt.

 

23h35 : Janis montre à Larry tout ce qu'elle a trouvé sur Starkwood. Il lui demande de tout mettre sur le serveur inter-agences et rejoint Renée pour prendre des nouvelles de Jack, qu'il sait condamné. Renée lui donne la description des capsules faite par Jack. Janis les interrompt car elle vient de recevoir un appel de Tony qui dit se trouver à Starkwood. Larry se présente à lui, tandis que Tony lui explique brièvement les raisons de sa présence dans cette base et l'immunité qu'espère obtenir Seaton en échange de la localisation de l'AMD. Larry lui répond qu'il doit présenter cette offre à la Présidente et le met en attente, après lui avoir appris que Jack a été infecté pendant sa fuite.

23h41 : Dans le Bureau Ovale, Taylor regarde une vidéo retrouvée au Sangala, montrant les tests de l'arme biologique menés sur la population locale par Juma. Olivia entre. Taylor se juge responsable des atrocités commises par Starkwood, un monstre créé et nourri par le gouvernement américain qui, au fil des années s'est mis à compter plus sur leurs mercenaires que ses propres soldats. Olivia tente de la déculpabiliser en lui rappelant qu'elle a tout mis en œuvre depuis sa prise de pouvoir pour limiter leur influence. Elles sont interrompues par Tim Woods et l'Amiral Smith venus les informer du marché que Larry a mis en place avec Seaton. Tim et Smith sont d'accord pour dire que c'est une offre inouïe qu'il faut saisir. Taylor donne donc l'ordre à Larry d'attaquer, avec l'aide de l'armée, le site de Starkwood, et signe l'immunité de Seaton. Elle demande néanmoins à Tim de continuer à mobiliser les chefs d'état-major pour d'autres options si le raid échouait.

23h44 : Au FBI, Larry rassemble son équipe pour entendre la confession de Seaton. Ce dernier leur donne les coordonnées de l'entrepôt où est stockée l'arme et accepte d'y conduire Tony comme renfort. Larry de son côté, décide d'un point d'atterrissage avec son équipe, tandis que Jack arrive. Larry lui apprend que Tony travaille avec un informateur depuis Starkwood qui vient de leur donner la localisation des capsules. Jack veut y aller, puisqu'il est le seul à les avoir vues. Mais Larry refuse. Il aimerait l'avoir à ses côtés car il le mérite plus que quiconque après ce qu'il a vécu aujourd'hui. Mais il est malade et ne peut pas prendre le risque de le voir ressentir les premiers symptômes sur le terrain. Jack sourit, car pour la première fois de la journée, ils sont tombés d'accord sur quelque chose. Larry s'excuse et part. Sous le regard de Renée, Jack part de son côté en retirant sa veste.

 

23h51 : Seaton arrive devant une grille gardée par un officier. Ce dernier lui demande ce qu'il fait là, avant d'être assommé par Tony. Il se rapproche avec Tony du bâtiment concerné et l'informe qu'une douzaine d'hommes doivent l'occuper, en plus des 2 gardant l'entrée.

Dans un bâtiment, Hodges presse un de ses hommes prénommé Tommy. Il a intercepté une transmission du gouvernement et le FBI ne devrait plus tarder. Tommy lui apprend qu'il faudra au moins encore une heure pour armer les missiles.

23h53 : Larry est à bord de l'hélicoptère et demande à Tony par radio ce qu'il voit. Mais le pilote de l'appareil est interpellé par la tour de contrôle de Starkwood. Larry informe ce dernier qu'il dispose d'un ordre signé par la Présidente pour fouiller un de leur bâtiment, et lui ordonne de les laisser atterrir. Le contrôleur aérien l'autorise à atterrir, un peu malgré lui. Renée informe Larry depuis le FBI que la zone est dégagée.

23h55 : Les 2 hélicoptères se posent, ce qui n'échappe pas à l'oreille d'Hodges. Larry et ses équipes rejoignent Tony et Seaton. Ils se dirigent vers l'entrepôt et font déposer les armes aux 2 gardes. Renée et Janis suivent leurs mouvements grâce à la vidéo, et sont rejointes par Jack. Les hommes de Larry font exploser la porte et entrent dans l'entrepôt... vide. Larry demande à Seaton où sont les armes. Ce dernier répond qu'il l'ignore et confesse avoir été menacé par Tony. L'ex-collègue de Jack comprend qu'il s'est joué de lui et lui saute dessus. Larry les sépare et fait menotter Seaton.

Depuis un autre entrepôt, Hodges regarde sur une caméra Seaton se faire menotter et se félicite du temps que son assistant vient de lui faire gagner. Le FBI étant à l'autre bout de leur base, il demande à un de ses hommes de faire en sorte qu'ils y restent.

23h58 : Larry informe Renée que les informations de Seaton étaient fausses. Jack pense que les armes sont toujours là. Renée demande à Larry de continuer à chercher. Il demande à ses hommes de sortir et commencent à les briefer sur la fouille. Mais des équipes de Starkwood arrivent en jeep et les encerclent rapidement. Stokes s'approche. Tony regarde Seaton et comprend que tout avait été mis en scène depuis le début. Stokes demande à Larry de faire décoller les hélicoptères car ils sont sur une propriété privée que ses hommes sont prêts à défendre. Larry refuse de partir car les armes sont toujours sur la base. Stokes dément cette information absurde et lui garantit qu'il ouvrira le feu au moindre mouvement....

Il est alors minuit.

(24.series-tv.com)

 

24 HEURES CHRONO

Transcript by Maluzo83 - Posted on Hypnoweb

Episode 716 :  23H00 PM - 00H00 PM

© Twentieth Century Fox Film Corporation.

  

  

LES ÉVÈNEMENTS SUIVANTS SE DÉROULENT ENTRE 23 H 00 ET 00 H 00

L'HISTOIRE SE PASSE EN TEMPS RÉEL.

  

PRÉCÉDEMMENT DANS 24

 

 

Moss : C'est au sujet du sénateur Mayer. Il est mort.

Ethan :  Vous me dites que Bauer vient de tuer un sénateur des États-Unis ? Comment est-ce possible ?

Moss : -Je ne porterai pas le chapeau.

Présidente Taylor : Qu'est-ce qui ne va pas, Ethan ?

Ethan : Je n'ai d'autre choix que de vous présenter ma démission.

Présidente Taylor :  Vous allez trop loin.

Renée : Où est Jack ?

Moss : On l'a pas.

Renée : L'homme qui a piégé Jack pour le meurtre de Burnett est John Quinn, un agent de Starkwood. Jack est allé voir Mayer pour le prouver.

Jack : Starkwood est impliquée. Ils ont aidé Juma dans l'attentat aérien et l'attaque de la Maison Blanche. En retour, ils ont pu concevoir une arme de destruction massive au Sangala. Le SMS que j'ai trouvé disait : "Port d'Alexandria, Lot C, 22 h 15."

-Alerte, alerte !

Jack : Engage, engage !

-Sors d'ici tout de suite !

Jack : Tony :  Je me charge du camion. Couvre-moi ! Je transporte une arme biologique interceptée au port d'Alexandria.

Hodges : Où en êtes-vous ?

Stockes :  Le chargement est sécurisé, on arrive.

Hodges : Et Bauer ?

Stockes : Il était sur place mais s'en est sorti.

Hodges : Il a dû contacter les autorités, il vaudrait mieux prendre de l'avance. Venez ici.

Jack : Starkwood a récupéré l'arme. Ils l'ont emportée en hélico. Ils sont partis plein ouest.

Moss : Je ne peux pas lancer l'assaut sans preuve que l'arme existe.

Jack : Où est le CDC ?

Moss : Ils viennent de décoller

Jack : Envoyez-les-moi et vous aurez vos preuves.

Moss : Que s'est-il passé ?

Jack : J'ai été exposé...

 

 

CES ÉVÈNEMENTS SE DÉROULENT ENTRE 23 H 00 ET 00 H 00.

 

-Nous sommes prêts, suivez-moi.

-Dr Macer, CDC. Vous devez vous déshabiller.

Jack : Vous avez parlé à l'agent Moss ?

Dr Macer : Il m'a dit que vous aviez des informations sur l'arme biologique.

Jack : Elle a été conçue au Sangala. Les victimes du village où elle a été testée auraient souffert de démence et de paralysie.

Dr Macer : Cherchez les vecteurs neurologiques et les agents pathogènes. Quelle quantité s'est échappée ?

Jack :  Je ne sais pas trop. La bonbonne était pressurisée. Elle est restée ouverte environ deux minutes...Ce n'est pas une réaction. J'avais déjà ces cicatrices !

Dr Mercer : C'est un antibiotique à large spectre efficace contre une vaste gamme d'agents connus.

-Par ici, monsieur. Levez les bras et fermez les yeux...

_____________________

Moss : Janis, on en est où ?

Janis :  La police a fermé l'autoroute 236. La CDC est sur place, Qu'est-ce qui se passe ?

Moss : Une des bonbonnes s'est ouverte.

Moss : Jack a peut-être été exposé.

Janis :  Mon Dieu.

Moss : Starkwood a pris les bonbonnes. Ils les emportent sûrement à leur base en Virginie,  avec Tony Almeida.

Janis : Almeida ?

Moss : Il était avec Jack. Il a probablement été capturé. Un instant. Prépare un rapport sur Starkwood. Toutes nos équipes doivent être au courant de ce qui se passe.

Janis : Vous allez sur leur base ? C'est une énorme forteresse.

Moss : Le CDC doit confirmer l'existence d'une arme biologique pour qu'on agisse. J'avertirai la présidente. C'est elle qui décidera.

___________________

Hodges : Almeida ne parlera pas. C'est un homme courageux. Cerner le profil du sujet. C'est dans notre manuel. Allons-y.

- M. Hodges, bonne nouvelle, on a isolé la bonbonne.

Hodges : Mauvaise nouvelle, ils savent qu'on a l'arme. Quand serez-vous prêt ?

- Dans deux heures.

Hodges : C'est trop long.

-On ignore ce que sait le gouvernement.

Hodges : Ils arrivent, et sûrement en force. La seule façon de les arrêter est de rendre cette arme opérationnelle.

-Oui, je ferais de mon mieux.

Hodges : J'en suis sûr. On y va.

-Que sait le FBI  Je ne répéterai pas !

Hodges : Vous êtes un type bien. J'ai lu votre dossier. Vous avez vécu de sales moments. Je ne veux pas vous voir souffrir. Si vous me dites ce que le FBI connaît de notre opération, je vous mentirais en disant que vous en ressortirez indemne, mais vous serez en vie. Compris ?

Tony : Je ne sais rien, M. Hodges.

Hodges : Je veux vous aider, Tony.

Seaton : Monsieur, je peux vous parler un moment ?

Hodges : Pas maintenant.

Seaton :  Juste un instant.

Hodges : Quoi ?

Seaton : C'était censé être une mission secrète. Ce n'est plus le cas. Le gouvernement sait qu'on a l'arme. Ils ne vont pas rester les bras croisés.

Hodges : Que proposez-vous, Greg ?

Seaton : Peut-être qu'on devrait détruire les preuves tant qu'il est encore temps.

Hodges : Je ne peux pas croire que vous dites ça.

Seaton : J'essaie d'aider, je me soucie de cette société autant que vous.

Hodges : J'en doute. On a sacrifié beaucoup de vies et d'argent pour cette arme. Je n'abandonnerai pas.

Seaton : Pensez à ce que vous risquez : tout ce que vous avez construit.

Hodges : Vous prétendez m'aider. Vous savez ce que je pense ? Vous pensez à couvrir vos arrières. Sortez-le d'ici et faites le nécessaire. Pensez à ce que j'ai dit, jeune homme. Vous êtes un peu nerveux. J'ai un scoop : on est tous nerveux. Gardez vos doutes pour vous. Je ne vous le répéterai pas.

_____________________

Dr Macer : On doit prélever plus de sang et de salive, et faire une ponction lombaire. Tant qu'on n'en sait pas plus, vous resterez en quarantaine.

Jack : Quand saurez-vous si je suis infecté ?

Dr Macer : On aura les premiers résultats d'ici 15 minutes.

- Dr Macer.

- Oui.

-On a trouvé des traces résiduelles d'un agent pathogène près du camion. Il y en a aussi aux alentours, mais moins concentré.

Jack : Vous l'avez identifié ?

- L'analyse est en cours.

Dr Macer : Les taux de concentration sont sans danger, mais surveillez les capteurs atmosphériques. Vous avez sauvé beaucoup de vies en fermant cette bonbonne.

Jack : Vous devez me ramener au FBI. Je suis la preuve vivante d'une menace terroriste.

Dr Macer : C'était nos ordres. On peut faire les tests là-bas.

_____________________

Présidente Taylor : Bob Justman est un de mes conseillers depuis 3 ans. Ethan et lui travaillaient ensemble.

Olivia : Il a les compétences d'un chef de cabinet.

Présidente Taylor : Mais...

Olivia : Après ce qu'il s'est passé, tu devrais chercher en dehors de ton administration.

Présidente Taylor : Un interne est un plus. Il devra apprendre rapidement.

Olivia : Je pense que tu sous-estimes la valeur des idées nouvelles.

Présidente Taylor : Tu as quelqu'un en tête ?

Olivai : Oui. Rick Berman.

Présidente Taylor :  Rick serait-il prêt à quitter le privé ?

Olivia : Sa fortune est faite. Il sauterait sur l'opportunité de servir son pays.

Présidente Taylor : Prends rendez-vous avec lui.

Olivia : Bien.

Présidente Taylor :  Mais laisse Bob sur la liste. J'ai de bonnes impressions sur lui.

Olivia : Je fixerai les entretiens demain.

Présidente Taylor : Ça prendra des semaines pour remplacer Ethan. En attendant, j'ai besoin d'un chef de cabinet provisoire. J'aimerais que ce soit toi.

-Madame la présidente ? Tim Woods veut vous voir.

Présidente Taylor :  Laissez-moi une minute, puis faites-le entrer.

-Oui, Madame.

Présidente Taylor :  J'ai besoin d'une personne de confiance. Surtout après ce qui s'est passé aujourd'hui. Tu ne vas pas dire non à ta mère ?

Olivia : Bien sûr que non.

Présidente Taylor :  Bien.

Tim : Madame la Présidente, Larry Moss veut vous parler.

Présidente Taylor :  À quel sujet ?

Tim : Je n'ai pas les détails, mais ça concerne la sécurité nationale.

Présidente Taylor : Passez-le-moi. C'est bon, Tim. Olivia remplace mon chef de cabinet.

Tim : Vous pouvez parler.

Moss : Madame la Présidente, nous avons un problème. Avant tout, sachez que Jack Bauer n'a tué ni Ryan Burnett ni le sénateur Mayer. C'était un coup monté.

Présidente Taylor : Je le savais. Qui a fait ça ?

Moss : Nous pensons que c'était Starkwood.

Présidente Taylor :  Pourquoi Starkwood piégerait Jack ?

Moss : Pour dissimuler leur implication dans l'attaque terroriste de Juma.

Présidente Taylor : Quoi ?

Moss : Nous avons la preuve que Starkwood a fourni à Juma un appui technologique et logistique. En retour, Juma a autorisé Starkwood à utiliser le Sangala comme base d'action sans surveillance.

Présidente Taylor : Une base pour quoi ?

Moss : Pour élaborer une arme de destruction massive. Précisément, une arme biologique.

Tim : De quel type d'arme biologique s'agit-il ?

Moss : Il se peut qu'il s'agisse d'un agent pathogène neuronal. Le CDC examine un échantillon en ce moment même.

Présidente Taylor : Vous parliez d'une menace imminente ?

Moss : Oui, une grande quantité a été livrée à Starkwood. On pense qu'ils l'ont.

Olivia :  Elle est sur notre sol ?

Moss : Probablement au QG de Starkwood en Virginie.

Présidente Taylor :  Vous insinuez qu'ils ont l'intention de les utiliser contre notre pays ?

Moss : On l'ignore, mais, étant donné leur rôle aujourd'hui, on doit intervenir immédiatement.

Présidente Taylor : Convoquez le cabinet et l'État-Major.

 

23H17

Moss : Jack avait raison pour Starkwood.

Renee : Vous avez prouvé qu'ils soutiennent Juma. Vous savez pourquoi ? Qu'ont-ils obtenu de Juma ?

Moss :  Les moyens pour développer et tester une arme biologique. On pense qu'elle est sur la base de Starkwood.

Renee : Où est Jack ?

Moss : Il va arriver.

Renee : Qu'est-ce qu'il y a ?

Moss : Il a réussi à s'emparer de l'arme, mais... ils l'ont récupérée. Et à ce moment-là, Jack a été exposé. Il est peut-être infecté. Il est placé en quarantaine. Il va arriver et on doit apprendre tout ce qu'il sait sur ces armes. Tu devrais le débriefer. Et je te dois des excuses. J'aurais dû te faire confiance. J'ai laissé mes préjugés sur Bauer prendre le dessus. Mais... Tu aurais dû me tenir au courant. Tu aurais dû me faire confiance.

Renee : Je sais. J'aurais dû. Quand s'occupe-t-on de Starkwood ?

____________________

Olivia : Aaron ! On reprendra tout à l'heure, OK ? Merci.  Je peux vous parler ?

Aaron : Bien sûr.

Olivia : Je sais que vous étiez sur le point de partir. Je veux que vous restiez. Je suis provisoirement le chef de cabinet. Les services secrets vont assigner un agent pour assurer ma sécurité. J'aimerais que ça soit vous.

Aaron : Je suis vraiment flatté, mais vous savez que je suis à la retraite.

Olivia : Je peux vous faire réintégrer.

Aaron : Ils ont beaucoup d'agents compétents.

Olivia : C'est vous que je veux. Je ne peux pas rentrer dans les détails, mais le pays est toujours menacé. On est en pleine crise. J'ai besoin de personnes de confiance. J'ai confiance en vous. Je ne peux pas en dire autant de tout le monde. J'ai une réunion avec la présidente. J'escompte votre accord.

Présidente Taylor : Messieurs, mesdames, prenez place, je vous prie. Ceux qui n'ont pas fini de lire les dossiers, peuvent continuer. Nous venons de l'apprendre, la journée n'est pas finie. Notre nation est toujours menacée, et nous sommes ici pour trouver une solution.

Tim : Vos dossiers contiennent les informations du FBI sur la présence d'une arme biologique au QG de Starkwood en Virginie du Nord.Voici une image satellite récente de la base. Près de 5 km², 259 bâtiments... L'arme peut être cachée n'importe où.

-De quel type d'arme biologique s'agit-il ?

Tim : Voici Ben Landry, directeur du CDC. Il répondra à toutes vos questions concernant l'agent pathogène.

Landry : J'ai reçu un rapport préliminaire de nos agents. Ils l'ont identifié comme étant une variante du prion originaire du Congo. C'est une forme de Creutzfeldt-Jakob. Il attaque le cerveau et le système nerveux, entraîne la démence, la détérioration des tissus, et pour finir, la mort. La forme standard tue sous plusieurs mois, mais cette souche est plus rapide.

- Combien ?

Landry : Un jour, peut-être deux. Il n'y a ni traitement ni remède.

Présidente Taylor : Répandu dans une zone à grande densité, les conséquences seraient dramatiques. Il va sans dire qu'on ne peut laisser une armée privée, des meurtriers, posséder une arme de destruction massive. Nous devons trouver l'arme et arrêter ces salauds de Starkwood qui l'ont apportée chez nous.

-Étant donné la taille de la base, il faudrait engager une force importante pour la localiser. Sans parler des 1500 mercenaires surentraînés présents sur la base. Pourvu qu'ils ne résistent pas. On aurait une petite guerre dans notre propre jardin.

-Je partage ces inquiétudes. Ne négligeons pas l'éventualité qu'ils utilisent l'arme biologique contre nos hommes.

Présidente Taylor :  Et une frappe aérienne ?

-Un complexe aussi important demanderait plusieurs passages. Il y aurait beaucoup de morts et de blessés sans garantir la destruction de l'arme. Elle pourrait tout aussi bien être enterrée ou dans un bunker. On risquerait aussi de libérer l'agent biologique dans l'atmosphère.

-On ne peut pas ignorer la loi. Tous ces scénarios violeraient le « Posse Comitatus Ac t ». Ne nous pouvons recourir à l'armée pour une opération de maintien de l'ordre. Pas sans l'accord du congrès.

Présidente Taylor :  En clair, il n'y a pas de bonne option. Je le refuse. Sans moyen de maîtriser cette menace, nous exposons ce pays à une autre attaque. Et c'est une option que je ne veux pas entendre.

___________________

Stokes : M. Hodges demande si t'as réfléchi à sa proposition. Pourquoi être loyal à un gouvernement qui t'a baisé ? Je pige pas. Dis-nous ce que sait le FBI et tu seras libre. Pour ton information, j'ai parié des billets de base-ball avec M. Hodges que tu parlerais pas. On dirait que j'aurai la meilleure place du stade.

Tony : Hey ! C'est quoi, ce bordel ?

Seaton : Vous devez m'aider.

Tony : Vous aider ?

Seaton : C'est allé trop loin.

Tony : J'irai nulle part tant que je saurai pas pourquoi vous faites ça.

Seaton :  Je ne croupirai pas en prison à cause des délires de Jonas Hodges.

Tony :  Vous savez où est l'arme ?

Seaton : Oui.

Tony : Vous feriez mieux de me le dire.

 

Seaton :  Je veux l'immunité.

Tony : Je peux rien vous promettre. On peut appeler le FBI et négocier l'immunité contre votre aide, c'est tout ce que je peux faire.

Seaton : Je peux ouvrir une ligne sécurisée dans mon bureau.

Tony : Parfait, allons-y.

_____________________

Dr Macer : On arrive au FBI. On a dû vous isoler pour vous transférer en quarantaine.

Jack : Je comprends.

Dr Macer : Comment vous sentez-vous ?

Jack : Normal.

-On a les résultats de M. Bauer.

Dr Macer : Merci.

23H30

Janis : Larry m'envoie vous dire que le CDC et Bauer sont là.

Renee : Je les rejoins en quarantaine.

Janis : Il n'y est pas.

Renee : Pourquoi ?

Janis : Je ne sais pas. Il a passé la sécurité. Il arrive.

 

Renee :  Vous allez bien ?

Jack : Les tests sont positifs. Je suis infecté.

-Vous pouvez vous changer.

Jack : Merci. Ça va.

Renee : Pourquoi il n'est pas en quarantaine ?

Dr Macer :  Ce n'est pas contagieux. Ça a été conçu pour ne pas infecter ceux qui la déploient.

Renee : Il doit bien y avoir quelque chose à faire ?

Dr Macer : Il n'y a pas de remède. C'est le patient zéro. Nous en saurons plus après les tests. Excusez-moi. Ici Macer !  Il est stable pour le moment !

Renee : Je ne sais pas quoi dire.

Jack : Dites-moi que Moss n'a pas lâché Starkwood. Désolé.

Renee :  Il a informé la Maison Blanche. On attend la décision de la présidente.

Jack : Bien. Des nouvelles de Tony ?

Renee : Désolée, on ne sait rien. Je dois faire un rapport sur les bonbonnes que vous avez vues. Ça vous va ? J'ai lu le rapport de l'agent portuaire. Vous avez risqué la mission pour le sauver. Vous avez fait ce qu'il fallait.

Jack : Merci.

23H33

 

Seaton : C'est le labo. Ça doit être Hodges. Je devrais répondre.

Tony : Mettez le haut-parleur.

Hodges : Mais où étiez-vous ? J'ai essayé de vous joindre.

Seaton :  J'étais allé voir Almeida.

Hodges : Stokes l'a fait parler ?

Seaton :  Il essaie toujours.

Hodges :  Je lui ai dit de le tuer s'il ne parlait pas.

Seaton :  On devrait lui laisser plus de temps.

Hodges : On s'active pour que l'arme soit prête avant que le gouvernement agisse. Je veux que tout le monde soit là.

Seaton : Nous arrivons bientôt.

Hodges : Il vaudrait mieux, Greg.

Tony : Appelez le FBI.

Seaton : Je dois ouvrir une connexion sécurisée pour qu'on ne nous écoute pas.

Tony : Alors, faites-le.

Seaton :  Je n'aurais jamais cru qu'il irait aussi loin. C'est un patriote. Il a créé Starkwood pour protéger ce pays.

Tony : Pourquoi il l'attaque, alors ?

Seaton : C'est compliqué. Je ne le comprends pas moi-même. J'aurais dû l'empêcher avant. J'aurais dû appeler le FBI il y a des mois.

Tony : Vous faites ce qu'il faut.

___________________

Janis : J'ai rassemblé nos informations sur Starkwood. Structure, cartes aériennes, topographie, liste des employés, tout.

Moss : Mettez ça sur le serveur interagences, que tout le monde soit au courant. Bon travail. J'ai appris pour Jack. Désolé.

Renee : Je fais encore le rapport sur les bonbonnes.

Moss : Très bien. Transmets-le aux agents de terrain. Comment il va ?

Renee : Difficile à dire. Il y a eu trop de morts aujourd'hui. Elles ne doivent pas être vaines.

Moss : Promis.

Janis : Tony Almeida au téléphone. Il appelle depuis Starkwood.

Moss ! Passez-le-moi. Je vous écoute.

Tony : Qui parle ?

-Larry Moss. Qu'y a-t-il ?

Tony : Je suis à Starkwood. J'étais retenu par Jonas Hodges, puis relâché par son assistant, Greg Seaton. Il veut passer un marché. Il veut l'immunité.

Moss : Qu'a-t-il à offrir ?

Tony : Il sait où est l'arme.

Moss : Je dois voir avec la présidente -  Attendez !

Tony : Vous avez des nouvelles de Jack ?

Moss : Il est ici. À l'infirmerie.

Tony : Il est blessé ?

Moss : Une des bonbonnes a fui. Il est infecté. J'appelle la Maison Blanche. Ne quittez pas. Établissez une ligne entre Almeida et la présidente pour sa signature. Et passez-la-moi.

23H40

Olivia : Qu'est-ce que c'est ?

Présidente Taylor : Des vidéos du Sangala. On les a trouvées dans un laboratoire d'armes biologiques il y a 45 minutes. Ça confirme que Juma expérimentait une arme biologique sur la population locale. Ces gens ont souffert des effets de la variante du prion transformée en arme. Et nous avons laissé Starkwood l'introduire dans le pays.

Olivia : On n'a pas autorisé cela.

Présidente Taylor : Starkwood est un monstre que nous avons créé. Nous l'avons nourri pendant des années avec des contrats militaires. On a utilisé leurs mercenaires au lieu de nos soldats, sous-traité des opérations de renseignement. On a même voté une loi les autorisant à construire une base à 20 km de Washington.

Olivia : Tu t'es battue contre ça. Tu as essayé de les affaiblir depuis que tu es présidente.

Présidente Taylor : Pas suffisamment... pas assez vite. Il est peut-être trop tard.

-Tim Woods et l'amiral Smith sont là.

Présidente Taylor :  Faites-les entrer.

Tim : Larry Moss au téléphone. Il dit que c'est urgent.

Présidente Taylor : Passez-le.

Tim : La présidente vous écoute.

Moss : Nous avons été contactés par un homme à Starkwood. Tony Almeida. Il a tenté de récupérer l'arme avec Bauer. Il a été capturé, puis libéré par un membre de Starkwood, Greg Seaton. Il fait partie de l'entourage de Jonas Hodges. Il est prêt à nous dire où est l'arme en échange de l'immunité. Nous préparons nos forces pour une attaque ciblée. Avec la surprise, nous pourrions sécuriser l'arme. Mais il me faut votre signature pour l'immunité.

Présidente Taylor : Les informations de Seaton sont-elles sûres ?

Moss : Nous le pensons.

Tim : C'est sûrement notre seule chance.

Présidente Taylor : Amiral Smith ?

Smith : Je suis d'accord et je suggère l'aide d'une escouade SEAL. Ils sont prêts à intervenir.

Olivia : Le procureur général nous tombera dessus si les militaires s'en mêlent.

Présidente Taylor : On verra ça plus tard. Agent Moss, vous avez mon autorisation pour attaquer Starkwood. Quel est le délai ?

Moss : On a rédigé et envoyé l'immunité via WebEx. Une fois la signature numérique reçue, nous agirons.

Tim : Tout est prêt dans le bureau de votre assistante. Agent Moss, la présidente va signer.

Moss : Allez-y.

Présidente Taylor : C'est fait.

Moss : Tony Vous avez la signature ?

Tony :  Oui.

Présidente Taylor : Quand serez-vous à Starkwood ?

Moss : Dans 10 minutes.

Présidente Taylor : Agent Moss, merci. Et bonne chance.

Moss : Merci. Allons-y.

Tim : On a peut-être eu un coup de chance.

Présidente Taylor : Tant qu'on n'est pas sortis d'affaire, continuez à étudier d'autres solutions.

23H44

Moss : Bien, M. Seaton. Allez-y.

Seaton : L'arme est dans un entrepôt situé à l'angle nord-est de la base. 32° 44' 23" nord 117° 10' 42" ouest.

Moss : Une reconnaissance au sol nous aiderait. Pouvez-vous conduire Tony à cet entrepôt ?

Seaton : Oui.

Moss : Essayez de trouver un talkie-walkie. Réglez sur 480 kilohertz.

Tony : OK. On y sera.

-En atterrissant là, on sera à 50 m de l'entrepôt. Des équipes nous couvriront, ici et là.

Moss : Coordonnez ça avec la Navy. Je vous retrouve là-haut.  C'est parti !

Jack : Vous vous mobilisez ?

Moss : Tony a appelé. Il a trouvé un informateur. On a l'emplacement de l'arme. On va lancer un raid sur l'enceinte.

Jack : Je veux en être.

Moss : Je comprends, mais désolé, c'est non.

Jack :  Je peux aider. Je suis le seul à avoir vu les bonbonnes.

Moss : Vous les avez très bien décrites.

Jack : Vous pouvez pas me refuser ça.

Moss : Je sais ce que vous avez fait, les sacrifices que vous avez faits. Dans d'autres circonstances, vous auriez été à nos côtés, mais vous êtes malade, et on ignore quand les symptômes vont se manifester. Il est hors de question que ça arrive sur le terrain. Je ne prends que les meilleurs. Vous comprenez ?

Jack : Vous avez raison.Vous avez raison. Je savais qu'on finirait par tomber d'accord.

Moss :  je suis vraiment désolé Jack !

_____________________

23H51

- M. Seaton ?

Seaton :  Je dois contrôler le personnel... On y est. L'arme est à l'intérieur.

Tony : Combien d'hommes ?

Seaton : Hodges, les munitionnaires, la sécurité. Une bonne douzaine.

Hodges : Les loups sont à la porte Tommy ! Ça sera encore long ?

Tommy : Encore une heure.

Hodges : On a intercepté une transmission gouvernementale. Le FBI arrive.

Tommy : On n'a même pas encore fait le contrôle de séquence.

Hodges : Faites-le ! Bon sang.

23H52

Moss : Combien de temps ?

-2 min.

Moss : Tony ! Vous êtes en position ?

Tony : Affirmatif. On est à 50 m au nord de l'entrepôt.

Moss : Je vous écoute.

Tony : Une entrée sud, une entrée nord. Portes en aciers. Deux gardes avec des armes automatiques. Ils sont sûrement une douzaine à l'intérieur, également armés.

Moss : On est presque arrivés. J'aurai besoin de votre support visuel en cas d'opposition.

Tony : Bien reçu.

Moss :  Aerial One à QG. Cible confirmée. Tactique alpha confirmée.

Renee : Bien reçu. Flux vidéo OK. On contrôle votre approche.

- Starkwood nous envoie un signal.

Moss :  Passez-les-moi.  Ici l'agent spécial Larry Moss, FBI. Nous avons un décret présidentiel pour fouiller un de vos bâtiments.

-Le FBI ? Je dois avoir l'autorisation de mes supérieurs.

Moss : Vous avez reçu une copie numérique de ce décret. Vérifiez sur votre réseau sans fil. C'est la seule autorisation dont vous avez besoin. N'interférez pas ou vous serez arrêté. Compris ? Compris ?

-Compris, FBI.

Moss :  Allons-y. Aerial One à QG. On y va.

Renee : Bien reçu. La voie est libre. Aucun ennemi en vue.

Moss : Ça va aller ? On a un médecin.

Ton : Ça va.

Moss :  Restez derrière nous. Allons-y. Rendez-vous ! J'ai dit : rendez-vous ! Baissez vos armes ! À terre ! Immobilisez-les !

- Verrouillé.

Moss :  Faites-la sauter.

-Explosion ! Trois. Deux. Un !

Moss : Où est l'arme ?

Seaton : Je l'ignore.

Moss : Comment ça, vous l'ignorez ?

Seaton : Almeida menaçait de me tuer. Je lui ai dit ce qu'il voulait entendre.

Tony : Sale menteur ! T'es venu me voir ! Où sont les armes ?- Où sont les armes, putain ?

Seaton : Dites-lui de me lâcher.

Moss : Tony ! Calmez-vous tout de suite !

Tony :  Tu t'en sortiras pas comme ça.

Moss : Mettez-le en lieu sûr.

Tony : Il ment. Il m'a manipulé.

Moss : Je vois ça.

Hodges : Voyez-vous ça ? Seaton nous a fait gagner du temps. Ils sont à l'autre bout de la base. Assurons-nous qu'ils y restent.

Moss : Il n'y a rien ici. L'entrepôt est vide. L'informateur de Tony nous a menti. C'était une diversion.

Jack : Ils n'ont pas pu l'évacuer aussi vite. L'arme est toujours sur place.

Renee : L'arme doit toujours être sur place. Poursuivez les recherches.

Moss : Attendez. Tout le monde dehors.

23H58

Écoutez. On va ratisser toute cette base.

Jack : Bien.

Moss : Quatre équipes vont fouiller chaque bâtiment.

Renee : Jack !

Moss : Ne tirez pas  Ne tirez pas. Restez en place.

Jack :  Larry et ses hommes doivent se rendre.

Renee : Ils menacent des agents fédéraux.

Jack : Si vous ne voulez pas les perdre, dites-leur de se rendre immédiatement !

Moss : Ne tirez pas ! N'avancez plus.

Stokes : Nous avons accepté la fouille de ce bâtiment. Maintenant, partez.

Moss : Vous possédez une arme biologique. Nous ne partirons pas sans. Dites à vos hommes de se rendre.

Stokes : Accusation absurde. Votre fouille s'arrête ici. Vous êtes sur une propriété privée que nous défendrons si nécessaire.

Moss : Vous menacez des agents fédéraux. Rendez-vous !

Stokes : Nous protégeons nos droits contre un gouvernement qui utilise de fausses accusations pour nous faire fermer. On ne veut pas de carnage. Mais faites un pas de plus et on ouvrira le feu....

00H00

 

Kikavu ?

Au total, 21 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Xena1 
09.03.2019 vers 17h

Daisy2860 
10.02.2018 vers 17h

stephane25 
31.01.2018 vers 18h

Phoebus 
12.01.2018 vers 01h

Tao50 
06.02.2017 vers 13h

RonanBart 
05.10.2016 vers 01h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

L'équipe HypnoConnect en charge des réseaux sociaux d'Hypnoweb recrute un animateur pour Twitter !
HypnoConnect recrute ! | Plus d'infos

HypnoMag, le magazine d'Hypnoweb, cherche des rédacteurs pour compléter son équipe !
HypnoMag recrute ! | Plus d'infos

Activité récente
Actualités
Alternative Awards 2020 : pensez à voter !

Alternative Awards 2020 : pensez à voter !
Les Alternative Awards 2020 ont débuté depuis le début de la semaine. Les catégories se succèdent,...

Filthy Rich avec Gerald McRaney débute ce soir sur Fox

Filthy Rich avec Gerald McRaney débute ce soir sur Fox
Nous vous avons présenté la série Filthy Rich, avec Gerald McRaney au début du mois de septembre,...

Un nouvel Emmy Award pour Cherry Jones !

Un nouvel Emmy Award pour Cherry Jones !
Cherry Jones a remporté un nouvel Emmy Award lors de la 72ème édition qui vient de se tenir aux...

Kim Raver dans le trailer de la saison 17 de Grey's Anatomy

Kim Raver dans le trailer de la saison 17 de Grey's Anatomy
ABC poursuit la promotion de la saison 17 de Grey's Anatomy avec un poster, une accroche -...

McKenna Grace rejoint The Handmaid's Tale

McKenna Grace rejoint The Handmaid's Tale
McKenna Grace poursuit sa carrière d'actrice. Après avoir joué la fille du Président Kirkman aux...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

pretty31, Avant-hier à 14:52

Une nouvelle partie de Ciné-Emojis vous attend sur HypnoClap ! Venez deviner le film ou le personnage représenté

mnoandco, Hier à 10:58

Dernier jour pour voter au concours wallpapers d'A Discovery of Witches, 1er round Vite, vite, un p'tit clic

grims, Aujourd'hui à 07:12

Coucou venez poster une photo du personnage que vous détestez le plus sur le quartier outlander !

mnoandco, Aujourd'hui à 12:46

Seconde phase de vote pour le concours A Discovery of Witches : venez départager les deux finalistes de ce duel amical. Merci

swceliikz, Aujourd'hui à 21:07

Coucou Nouveau design sur le quartier Shadowhunters par Sabby

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site