VOTE | 68 fans

24 heures chrono
#718 : 01h00 - 02h00

Jack arrive à convaincre la Présidente qu'il faut faire exploser la base de Starkwood. Tony, resté sur les lieux, va réussir à détruire le site mais un homme va réussir à s'échapper avec une capsule contenant l'agent pathogène. Pendant ce temps là, Kim Bauer arrive au siège du FBI.

Popularité


4 - 1 vote

Titre VO
1:00am - 2:00am

Titre VF
01h00 - 02h00

Vidéos

24 Season 7 Episode 18 Preview

24 Season 7 Episode 18 Preview

  

24 Season 7 Episode 18 Preview #2

24 Season 7 Episode 18 Preview #2

  

Plus de détails

Date de diffusion US : 13 Avril 2009
Date de diffusion FR :
Audience : 10.8  Millions de téléspectateurs

Ecrit par : 

Réalisé par : Brad Turner

 

 

Cast :

Kiefer Sutherland : Jack Bauer

Cherry Jones : President Allison Taylor

Annie Wersching : Renee Walker

Jeffrey Nordling : Larry Moss

Carlos Bernard : Tony Almeida

Sprague Grayden : Olivia Taylor

Rory Cochrane : Greg Seaton

Jon Voight : Jonas Hodges

Tim Guinee: Ken (Journaliste)

Frank John Hughes : Tim Woods

Chris Mulkey : Knowles

Elisha Cuthbert : Kim Bauer

  

01h00 : Tony est toujours sur la base de Starkwood et tente d'en sortir lorsqu'il remarque l'arrivée d'un camion citerne accueillie par Stokes. Jack le contacte au même moment grâce à l'oreillette et lui annonce que la Présidente vient d'annuler l'attaque aérienne, pensant que les informations sur la localisation ne sont pas assez fiables. Tony trouve cette excuse insensée, tout comme Jack mais l'important est de le faire sortir de la base. Mais Tony, qui a toujours les yeux fixés sur le camion, pense finalement comprendre cette décision. Il explique à Jack qu'un camion citerne remplit en ce moment-même un réservoir de RP-7, près du bunker où se trouvent les armes. Ce carburant étant utilisé uniquement pour le déploiement de missiles surface-surface, il paraît évident que Starkwood en possède et prévoit de répandre le pathogène avec. Jack lui demande s'il a de quoi détruire le camion citerne. Les 3 charges de C4 que possèdent Tony devraient suffire mais Jack doit d'abord en informer la Présidente et demande à Tony de rester en stand-by.

01h04 : Tim entre dans le bureau de la Présidente pour la questionner sur l'annulation subite de l'attaque aérienne. Tous, les Chefs d'état-major en tête, pensent que les coordonnées données par Tony sont fiables. Mais elle se contente de lui répéter qu'aucune action militaire envers Starkwood n'est à envisagée. Elle lui apprend néanmoins la visite prochaine d'Hodges, qui déclenche de la part de Tim une autre série de questions qui irritent la Présidente. Elle lui demande de faire en sorte que la visite d'Hodges reste discrète. Alors que Tim sort, elle reçoit un appel de Renée et Jack. Tim lui explique que le FBI a été autant surpris que la Maison Blanche de ses raisons avancées pour l'annulation du raid aérien.

01h05 : Taylor prend l'appel de Jack et Renée qui se montrent directs envers elle. Ils lui expliquent qu'ils pensent qu'elle ment sur ses véritables intentions. Taylor se montre offusquée mais Jack poursuit sa théorie. Il pense qu'Hodges la fait chanter avec les missiles dont Tony a découvert l'existence. La Présidente n'a plus d'autres choix que d'avouer la menace des 3 missiles pesant sur des villes américaines. Elle ignore les demandes d'Hodges mais elle devrait les connaître sous peu lors de sa visite. Jack ne comprend pas pourquoi elle a accepté un meeting avec lui qui aboutira forcément à une négociation. Mais Taylor pense pouvoir lui ouvrir les yeux. Jack la supplie de les laisser agir avec Tony et de détruire le réservoir avant que les missiles ne soient déployés. L'explosion détruirait du même coup le pathogène et Larry et ses équipes interviendraient immédiatement pour procéder aux arrestations. Mais la Présidente juge ce plan risqué car Hodges a bien précisé que toute intervention conduirait au déploiement des missiles. Jack la supplie de nouveau de lui faire confiance. Taylor lui demande alors combien de temps il lui reste à vivre. Le délai d'1 ou 2 jours annoncé par les médecins la conduise à lui dire juste avant de raccrocher qu'elle n'a donc aucun moyen de faire pression sur lui et qu'elle est certaine qu'il fera ce qu'il a à faire. Jack sourie et explique à Renée qu'elle vient de donner son autorisation. Renée n'en ai pas convaincue mais Jack lui précise que la Présidente n'a pas le droit de donner un tel ordre officiellement, d'où les sous-entendus. Il lui demande de prévenir Larry.

01h09 : Hodges et Seaton parcourent les couloirs de la Maison Blanche. Hodges en profite pour féliciter son assistant de sa ruse avec Tony leur ayant fait gagner pas mal de temps et lui promet qu'il ne l'oubliera pas. Alors qu'ils sont accueillis par Tim, Hodges confie à Seaton qu'il se sent un peu nerveux.

01h10 : Renée briefe Larry sur l'action à venir. Ce dernier n'est pas non plus convaincu que Taylor ait vraiment autorisé une telle action. Mais il a soif de vengeance contre Starkwood qui a menacé ses hommes et n'ira donc pas contre cette action.

Jack informe Tony du feu vert de la Présidente mais il devra bien faire attention à ne pas être repéré, sans quoi les missiles seront lancés.

01h11 : Tandis que le conducteur du camion citerne remplit la cuve, Stokes et un autre mercenaire du nom de Galvez discutent. Ce dernier s'éclipse pour faire un autre tour de garde. Stokes appelle Tommy pour lui dire qu'il arrive et que les réservoirs sont quasiment pleins. Mais en raccrochant, il est pris en joug par Tony qui a déjà neutralisé le conducteur. Il le fait jeter son arme, placer le conducteur sous le camion à l'abri des regards, et lui demande de le conduire aux réservoirs de carburant.

01h17 : A la Maison Blanche, Hodges et Seaton sont invités à rejoindre la Présidente dans son bureau. Hodges commence par louer les qualités de Seaton, qui n'est pas du tout inconnue à la Présidente. Il fait ensuite quelques remarques sur la valeur historique du Bureau Ovale où il avait l'habitude d'être convié par Daniels tous les 2 mois. Et il n'était jamais revenu depuis l'élection de Taylor. Mais là n'est pas le but de sa visite. Il veut que Starkwood soit autorisé à faire ce pourquoi il a été créé, à savoir protéger les Etats-Unis. Taylor lui répond calmement qu'il est en train de l'attaquer et qu'il a déjà tué avec Juma des centaines de personnes, incluant son propre fils Roger. Hodges lui présente ses sincères condoléances pour son fils mais nie toute collaboration avec Juma, se montrant même choqué par cette pensée. Il va jusqu'à lui dire que les preuves que lui ont montrées le FBI sont fausses. Il lui démontre en s'appuyant sur un point de l'Histoire que les armées privées sont primordiales pour assurer la sécurité d'un pays et demande donc que Starkwood soit intégré dans le processus de décisions en matière de politiques intérieure et extérieure, sans pour autant supplanter son autorité. Starkwood serait pour lui la 5ème branche de l'armée. Alors que Seaton lui tend un livre rassemblant tous les termes de leur futur partenariat, Taylor fait remarquer à Hodges que tout son discours sonne comme du chantage. Hodges ne le nie pas, et le déplore même en l'implorant de travailler avec lui pour éviter la mort d'autres innocents.

01h21 : Tony achève de poser les charges de C4 sur les réservoirs, sous l'œil de Stokes menotté à un conduit. Il récupère son détonateur et le détache pour remonter à la surface. Mais le conducteur, laissé sous le camion citerne a repris conscience et attaque Tony par derrière, faisant tomber son détonateur sous une grille. Tony le neutralise mais Stokes a déjà lancé l'alerte retentissant dans toute la base.

Au labo, Tommy comprend qu'il y a eu intervention du gouvernement et ordonne le lancement de la séquence de tir. A la surface, Tony qui se débat avec Stokes comprend que les missiles vont être lancés, pour le plus grand plaisir de son ennemi. Tony l'assomme et se précipite pour récupérer tant bien que mal le détonateur. Au labo, un des techniciens refuse de lancer les missiles jugeant les conséquences de ses actes trop importantes pour intervenir sans confirmation d'Hodges. Tommy le pousse et prend les choses en main. Il entre les codes de lancement tandis qu'à la surface, Tony a enfin le détonateur et fait exploser la cuve. Tout s'embrase et Larry toujours en retrait avec ses hommes comprend qu'il a son signal pour intervenir. Au FBI, Jack et Renée constatent sur les images satellite l'explosion. Mais ils ont perdu la communication avec Tony, ce qui est normal selon Jack, étant donné la taille de la déflagration.

01h25 : A la Maison Blanche, Taylor parcourt avec ses 2 invités le livre planifiant leur futur partenariat. Elle est interloquée par les demandes d'Hodges qui reviendraient tout bonnement à outrepasser l'autorité du Vice-président. Tim les interrompt et demande à parler avec Taylor en privé. Elle quitte le bureau.

Devant le Bureau Ovale, Tim informe que l'AMD a été détruite mais aucun officiel ne sait comment. Taylor demande à faire intervenir le FBI mais ils sont déjà sur les lieux. Elle veut être mise en relation avec Jack dès que ce sera fini.

01h26 : Dans le Bureau Ovale, Hodges confie à Seaton qu'il n'est pas certain d'arriver à ses fins avec Taylor. Mais au même moment, des agents des Services Secrets font irruption et les arrêtent sous les ordres de Taylor. Hodges est surpris, compte tenu de la menace qu'il est toujours en mesure de mettre en application. Mais Taylor lui dit que tout est fini, que les capsules ont été détruites. Il n'y croit pas, mais la Présidente semble apaisée de dresser la liste des accusations pesant sur lui. Ce dernier se débat, clamant n'avoir que pour seul tort d'avoir voulu protéger son pays. Il la prévient que tout ne s'arrêtera pas pour autant car il ne représentait qu'une petite pièce d'une grosse machine bien huilée. Taylor lui demande ce qu'il entend par là mais il lui répond qu'elle le découvrira bien assez tôt.

01h31 : Renée informe Jack que le pathogène a bien été détruit par l'explosion. Mais toujours aucune nouvelle de Tony.

Jack prend seul dans la salle de conférence un appel de la Présidente qui l'informe de l'arrestation d'Hodges et le félicite de sa contribution. Mais Jack n'oublie pas la participation de Tony, à qui tout le mérite revient selon lui et qui pourtant va être arrêté pour ses actions passées. En plein milieu de sa phrase, Jack ressent de nouveau l'effet du pathogène et explique à la Présidente qu'il a oublié ce qu'il était en train de dire. Taylor accepte de penser à une remise de peine pour Tony et déplore que Jack ait à endurer tout ça. Ils raccrochent tous 2. Et tandis que Jack part consulter le Dr Macer, Taylor demande à être tenue au courant en temps réel par le CDC de l'état de Jack.

01h33 : A Starkwood, Tony a été retrouvé et menotté. Larry est au téléphone avec Renée pour l'informer de l'avancée des arrestations pacifiques des mercenaires de Starkwood. Il évoque ensuite la longue liste d'évènements venus perturbés leur journée et tombe d'accord avec elle sur la nécessité d'avoir une conversation à ce sujet. Mais Renée est interrompue et informée que Kim Bauer vient d'arriver. Larry toujours en ligne s'interroge sur les raisons de sa présence. Renée lui parle de l'infime chance de traitement expérimental reposant sur les cellules souches d'un donneur génétique. Il raccroche après lui avoir demandé de le tenir au courant.

01h34 : Tony demande à Larry pourquoi il parlait à l'instant de Kim. Il lui parle de l'infime chance d'un traitement expérimental avant de lui dire qu'il regrette de devoir l'arrêter après ce qu'il vient de faire. Mais Tony pense que ce n'est que justice et se dit prêt à assumer les conséquences de ses actes passés. Larry lui fait enlever ses menottes.

01h35 : Jack détaille à Macer son nouveau symptôme. Cette dernière pense que la perte de mémoire est normale même si inhabituelle à ce stade. Mais Jack ne pense pas qu'il s'agisse d'une simple perte e mémoire : il a plus l'impression de perdre une partie de lui-même. Les changements de personnalité et hallucinations sont aussi possibles selon elle mais ils ne savent toujours pas grand chose sur cet agent pathogène. Il lui demande si elle peut lui donner un traitement pour contrer le symptôme, comme pour ses problèmes de tremblements quelques heures plus tôt. Mais elle ne peut rien faire pour lui.

01h37 : Renée attend Jack devant la porte de Macer. Il propose d'aller faire son rapport avant de tout oublier mais Renée a d'abord quelque chose à lui annoncer : Kim est ici et elle vient de lui dire qu'il est mourant mais peut survivre grâce à son aide. Jack s'emporte et la conduit jusqu'à un bureau où il lui dit qu'elle n'a aucun droit de se mêler de sa vie. Selon lui, Kim est la seule chose qui peut rendre cette situation insupportable alors qu'il s'était pourtant résigné à son sort. Mais Renée ne trouve pas ses reproches justifiés car Kim est venue de son propre chef. En effet, elle est arrivée ce matin à Washington pour assister aux audiences du Sénat et a raté Jack de peu. Renée vient juste d'avoir les messages qu'elle a laissés toute la journée. Jack est surpris d'apprendre que sa fille a fait d'elle-même la démarche de venir le voir et ne peut donc l'éviter. Il demande à Renée de la conduire à elle.

01h43 : Renée laisse Jack devant la salle d'attente où se trouve Kim. Jack entre et Kim commence par lui demander s'il souffre. Ils s'assoient ensemble, un peu mal à l'aise après toutes ces années. Kim lui explique qu'elle le cherche depuis un moment avec l'aide d'enquêteurs privés et l'a, jusqu'à aujourd'hui, toujours retrouvé trop tard. Jack est désolé car il pensait que l'éloignement était ce qu'elle voulait. Jack lui présente des excuses pour tout ce qu'il lui a fait endurer. Mais Kim a grandi et se sent prête à accepter sa part de responsabilités et regrette de l'avoir rejeté quelques années plus tôt. Tout ce temps perdu pour rien. Et elle ne comprend pas pourquoi il refuse son aide pour le traitement. Il y a un risque pour elle mais plus que ça, Jack pense que ça ne marchera pas et il ne veut pas, ne supportera pas de la voir rester là le regarder mourir. Ils se laissent aller à leur émotion et s'embrassent, jusqu'à ce que Jack soit pris de douleurs et la supplie de partir. Kim l'embrasse et quitte la pièce en larmes. Jack craque et fond en larmes.

01h47 : A Starkwood, un agent du FBI achève son tour de garde. Il monte dans sa voiture et est soudainement abattu par Galvez, un mercenaire de Starkwood. Ce dernier le sort de sa voiture mais est surpris par un autre agent qui le désarme et récupère son sac. A l'intérieur, il découvre une des capsules du pathogène et en informe Larry. Mais Galvez profite de son manque d'attention et l'abat. Alors qu'il démarre en trombe, Larry alerte Renée pour lancer une recherche satellite du suspect en possession d'une dernière capsule. Tony et lui se lancent à sa recherche en hélicoptère.

01h54 : Au FBI, Janis recherche la voiture volée à leur agent et la localise grâce au système GPS embarqué. Renée transmet sa position à tous les agents. Larry, qui est le plus près, repère le véhicule depuis l'hélicoptère. Galvez s'arrête soudainement et quitte la voiture tandis que Larry demande au pilote de se poser. Renée l'informe que les équipes tactiques sont à quelques minutes.

01h57 : Mais à peine posé, le pilote est tué et Tony et Larry sont contraints de quitter l'hélicoptère et de se cacher derrière une poubelle. Une fusillade s'engage et Galvez réussit à surprendre Larry de côté et lui tire deux balles dans le haut du corps. Ce dernier est gravement blessé et Tony s'approche pour faire pression sur ses blessures et éviter qu'il ne perde trop de sang. Mais Galvez est toujours là et arrive derrière Tony le fusil à la main. Dans un dernier effort, Larry tente de le prévenir mais Tony ne voit rien. Soudain, il se retourne et fait signe à Galvez de baisser son arme. Larry comprend que Tony travaille de concert avec ce mercenaire de Starkwood. Tony lui présente ses excuses et place ensuite une main sur la bouche à Larry jusqu'à l'étouffer et le laisser sans vie. Il regarde ensuite la capsule et demande à Galvez de la garder avec lui et de se cacher tandis qu'il attendra le FBI pour couvrir sa fuite....

Il est 2 heures du matin.

(24.series-tv.com)

 

24 HEURES CHRONO

Transcript by Maluzo83 - Posted on Hypnoweb

Episode 718 :  01H00 AM - 02H00 AM

© Twentieth Century Fox Film Corporation.

  

  

LES ÉVÈNEMENTS SUIVANTS SE DÉROULENT ENTRE 01 H 00 ET 02 H 00

L'HISTOIRE SE PASSE EN TEMPS RÉEL.

  

PRÉCÉDEMMENT DANS 24

 

 

Jack : M. Knowles, je m'appelle Jack Bauer. Jonas Hodges possède une puissante arme biologique. J'ai été contaminé en essayant d'intercepter les bonbonnes. Je vous assure que l'arme est sur votre base. Savez-vous où elle pourrait être

Knowles :  Je pense, oui.

Moss : J'ai reçu l'ordre de la présidente des États-Unis.

Hodges : De chercher dans ce bâtiment... Y a-t-il une arme biologique ici ? Ou une quelconque arme ? Vous avez 5 minutes pour partir d'ici avec vos hélicoptères et tout le monde à bord.

Jack : Larry, évacuez selon les ordres d'Hodges. Tony, trouve un moyen pour te retirer. On te dirigera vers un contact à l'intérieur de Starkwood. Il s'appelle Douglas Knowles. Il pense savoir où est l'arme. Je reviens.

Renee : Appelez un médecin !

Dr Macer : Le pathogène est plus virulent qu'on pensait. Tout ce qu'on fait, c'est masquer les symptômes.

Jack : Je comprends.

Dr Macer : Vous pourriez envisager autre chose.

Jack : Quoi ?

Dr Macer : Il faut des cellules souches génétiquement compatibles. J'ai lu votre dossier. Vous avez une fille.

Jack : Je ne veux pas la mêler à ça.

Renee : Elle devrait pouvoir choisir.

Jack : Ce n'est pas le cas. Je suis le mourant.

Tony : Je suis entré. Mais ils ont eu Knowles.

Hodges : Un peu de loyauté... Je ne méritais pas au moins ça ?

Knowles : Tu ne peux pas t'opposer au gouvernement.

Tony : J'ai l'arme en visuel.

Jack : C'est bien les bonbonnes.

Renee : Je préviens l'amiral Smith que la cible est localisée.

Hodges : Vous vous souvenez, Starkwood était déployé au Pakistan. Nous avions alors demandé la mise à disposition de missiles. Trois de ces missiles ont été chargés avec l'agent pathogène et ont pour cible des villes de la côte est. Cette conversation va rester entre nous et vous allez renvoyer ces avions. Si vous n'obtempérez pas, je serai forcé de lancer ces missiles.

Présidente Taylor :  Annulez la frappe, amiral.

Amiral : Sauf votre respect...

Présidente Taylor :  Bon sang, annulez immédiatement !

 

CES ÉVÈNEMENTS SE DÉROULENT ENTRE 01 H 00 ET 02 H 00.

 

Jack : Tony, c'est Jack. Tu me reçois ?

Tony :  C'est quoi, ce bordel ? Où sont les F-18 ?

Jack : Tim Woods vient d'appeler de la Maison Blanche. La présidente a annulé la frappe aérienne.

Tony : Quoi ? Pourquoi ?

Jack : Les infos ne seraient pas assez fiables pour une intervention militaire.

Tony : Elle est folle ? J'ai vu ces bonbonnes, tout comme toi. Elles sont dans ce bunker. Elle n'aura pas d'infos plus fiables.

Jack : Je sais, ça n'a aucun sens, mais on a ordre de t'extraire, ainsi que nos équipes.

Renee : Larry est au courant pour l'ordre présidentiel. Il va retirer ses équipes, mais il doit d'abord vous évacuer. Il va vous envoyer les coordonnées du point d'extraction.

Tony : Attendez.

Jack : Que se passe-t-il ?

Tony : Je crois savoir pourquoi la présidente a annulé.

Jack : Comment ça ?

Tony : Je pense que Starkwood a des missiles sol-sol. Voilà comment ils vont déployer l'arme biologique.

Renee : Comment vous savez ça ?

Tony : Il y a un camion-citerne près du bunker où l'arme est entreposée. Il livre du RP-7 dans un dépôt souterrain.

Renee : Du RP-7 ?

Jack : C'est le combustible des missiles sol-sol.  Tu en es sûr ?

Tony : Je l'ai sous les yeux.

Jack : Tu as du C-4 ?

Tony : J'ai 3 charges et un détonateur à distance.

Jack : Tu penses pouvoir accéder au dépôt souterrain ?

Tony : Je pense qu'il y a moyen, mais je dois agir vite avant que le camion parte.

Jack : Reste en position, j'appelle la présidente. Venez avec moi.

Présidente Taylor : Qu'y a-t-il, Tim ?

Tim : L'État Major remet en question votre décision d'annuler la frappe aérienne contre Starkwood. Il pense que les infos d'Almeida sont suffisantes et que nous ratons une opportunité de détruire l'arme biologique.

Présidente Taylor :  J'ai donné mes ordres. Pas de frappe aérienne. Aucune action militaire contre Starkwood. Je vous ai demandé de gérer l'État Major, gérez-le.

Tim : Je fais de mon mieux, mais si je peux me permettre... quelle est la prochaine étape ?

Présidente Taylor :  Jonas Hodges vient à la Maison Blanche. Il veut me parler, seul à seule.

Tim : Pour quelle raison ?

Présidente Taylor :  Je ne sais pas.

Tim : Vos conseillers ne devraient-ils pas être présents ?

Présidente Taylor :  Arrêtez les questions. Si vous voulez aider, assurez-vous que peu de gens sachent qu'il vient. Et faites-le passer par l'entrée de service sud-est.

-Madame la Présidente, Jack Bauer et Renee Walker appellent du FBI.

Présidente Taylor : Vous avez parlé au FBI ?

Tim :  Il y a cinq minutes. Je leur ai donné votre raison, mais je dois vous prévenir, ils étaient aussi sceptiques. Soyez prêt pour Hodges.

Présidente Taylor :  M. Bauer, agent Walker, ici la présidente.

Jack : Madame, nous devons parler.

Présidente Taylor :  C'est inutile.

Jack : Vous devez écouter.

Présidente Taylor :  J'apprécie ce que vous avez fait pour récolter ces informations, mais ce n'est pas suffisant pour que j'autorise une frappe aérienne. Désolée.

Jack : Sauf votre respect, je ne crois pas que vous soyez honnête avec nous.

Présidente Taylor :  Pardon ?

Jack : Je pense que vous l'avez annulée, car Hodges possède des missiles sol-sol armés avec l'agent pathogène, et qu'il menace de les utiliser si on agit contre lui. Tony Almeida a vu un camion-citerne livrer du combustible dans un dépôt souterrain juste à côté du bunker où l'arme est entreposée. Ce combustible n'est utilisé que pour lancer des missiles. Madame, dites-nous juste la vérité.

Présidente Taylor :  Hodges a 13 missiles Pythons armés avec l'agent pathogène. Trois ont pour cibles des villes américaines. Si je ne rappelais pas les avions, il les lançait.

Jack : Que veut Hodges ?

Présidente Taylor :  Je ne sais pas. Mais il a demandé un rendez-vous. Il sera là dans quelques minutes.

Jack : C'est uniquement pour communiquer ses exigences et quelles qu'elles soient, ne négociez pas avec lui.

Présidente Taylor :  Je n'en ai pas l'intention. Une fois ses cartes sur table, je suis sûre de pouvoir... je peux lui montrer la futilité de ce qu'il essaie de faire.

Jack :  Jonas Hodges est un traître et un terroriste. Après tout ce qu'il s'est passé, êtes-vous assez naïve pour croire qu'il suffit de lui parler pour qu'il change d'avis ?

Présidente Taylor :  Ce n'est pas nouveau pour moi et je n'ai pas d'autres solutions.

Jack : Si. Tony Almeida est toujours à Starkwood.

Présidente Taylor :  J'ai ordonné son extraction immédiate. Que fait-il encore là-bas ?

Jack :  Je lui ai dit d'attendre. Il pense pouvoir accéder au dépôt de combustible et y poser des explosifs pour détruire les missiles. Ça peut marcher, mais on doit agir vite.

Présidente Taylor :  Et l'arme biologique ?

Jack : Le RP-7 brûle à 5 000 degrés. Il ne restera rien. Larry Moss et ses équipes pourront alors entrer dans Starkwood et tout boucler.

Présidente Taylor :  Hodges a donné ordre à ses hommes de lancer les missiles à la moindre action du gouvernement. Si Almeida est repéré, des milliers d'Américains mourront.

Jack : Je sais qu'il y a un risque, mais je ne vous le demanderais pas si je pensais pas que ça marcherait. Je vous en supplie. Croyez-moi.

Présidente Taylor : Combien de temps les docteurs vous donnent-ils ?

Jack : Ils ne sont pas sûrs, mais l'agent pathogène commence à faire effet.

Présidente Taylor :  Il n'y a donc rien Qu'on puisse vous effrayer ? J'attends que vous fassiez ce que vous pensez juste.

Renee : Qu'est-ce que ça veut dire ?

Jack : Elle veut qu'on y aille. Mais elle ne l'a pas autorisé. Elle ne peut pas. Il faut que ce soit une opération secrète. Si quelque chose tourne mal et que les missiles sont lancés, elle doit pouvoir jurer sous serment que nous faisions cavaliers seuls.

Renee : Elle veut qu'on y aille.

Jack : Prévenez Larry. On doit agir vite.

____________________

01H08

Hodges : Je vous avais dit qu'on irait à la Maison Blanche. Je pensais pas... que ce serait dans ces conditions. C'était brillant, vous savez.

Seaton : Quoi donc ?

Hodges : Votre idée de faire croire à Almeida que vous me trahissiez.Très brillant.

Seaton : Merci.

Hodges : Vous avez pris des risques, Greg, et je ne l'oublierai jamais. Je n'y crois pas. Je suis nerveux.

Seaton : Tout ira bien.

Hodges : Merci.

Tim : Je vous en prie.

 

____________________

Moss : J'ai l'impression que la présidente n'a pas autorisé cela.

Renee : Techniquement, non. C'était plus un ordre indirect, mais crois-moi, c'est ce qu'elle veut. Elle a rendez-vous avec Hodges et on va faire sauter ces réservoirs. Ça te pose un problème ?

Moss : En fait, non. Aucun problème. Ces enfoirés ont tiré sur mes hommes. J'ai hâte d'y retourner.

Renee : Que tes équipes se tiennent prêtes.  Crois-moi, tu reconnaîtras le signal.

Moss : Très bien.

Jack : Tu me reçois ?

Tony : Oui.

Jack : T'avais raison pour les missiles. La présidente l'a confirmé. C'est une opération secrète. Larry bouclera Starkwood dès que les missiles seront détruits.

Tony : Bien.

Jack : Tony, tu dois intervenir sans être repéré. Hodges a donné l'ordre de lancer les missiles à la moindre alerte.

Tony : Je peux le faire.

Jack : Bonne chance.

01H10

-Tout est prêt. Je vais faire une ronde.

Stockes :  Tu viens juste d'en faire une.

- Je sais. Mais il faut être plus vigilant, maintenant.

- Oui.

Stockes : C'est moi. Les réservoirs auxiliaires sont remplis ?

-Affirmatif.  J'aurai fini dans une minute.

Stokes :  Bien reçu.

Tony : Pas un geste ! Montre-moi tes mains. Pose ton arme. Doucement.

Stokes :  Almeida

Tony : Lance-la. Tire-le sous le camion. Allez  Lève les mains.

Stokes :  Tu crois faire quoi ?

Tony :  Emmène-moi aux réservoirs. Allez. Ouvre. Descends.

______________________

01H17

-La présidente va vous recevoir.

Hodges : Très bien. Merci. Voici Greg Seaton, mon associé. C'est un homme remarquable. Il n'en a pas l'air, mais c'est un génie.

Présidente Taylor : Je connais M. Seaton. Merci, messieurs.

Hodges : Ça n'a pas changé, n'est-ce pas ? rentrer dans le bureau ovale. On pourrait presque sentir l'Histoire. Peut-on s'asseoir ?

Présidente Taylor :  Je vous en prie.

Hodges : C'est la première fois que je suis ici depuis votre élection.

Présidente Taylor :   J'en suis consciente.

Hodges :  Du temps de votre prédécesseur, j'y venais... tous les deux mois. J'informais le président Daniels de la réalité du monde. Ce n'est plus le cas, maintenant.

Présidente Taylor :  Nous sommes là pour ça ?

Hodges : Non, Madame. C'est pour permettre à Starkwoodde remplir sa mission fondamentale : protéger ce pays.

Présidente Taylor :  Vous avez attaqué ce pays.

Le général Juma et vous avez tué des centaines d'innocents, y compris mon fils.

Hodges : Je suis vraiment navré pour votre fils, et mon coeur pleure toutes les vies perdues aujourd'hui, mais je suis choqué que vous me reliiez à tout ceci.

Présidente Taylor :  Nous avons la preuve que vous avez travaillé avec Juma.

Hodges : Vos services de renseignement font erreur. Si je savais ce que Juma préparait, j'aurais tout fait pour l'en empêcher. Écartons toutes ces accusations non fondées et nous pourrons parler affaires.

Présidente Taylor :  J'écoute.

Hodges : Vous avez étudié l'Histoire, et vous êtes consciente que notre indépendance a été gagnée avec l'aide d'armées privées. On ne peut pas exister sans elles. Voyez comment ce fut facile d'y introduire cette arme. Nos défenses sont fragiles. Elles sont sur le point de s'effondrer. Mais il n'est pas trop tard pour agir.

Présidente Taylor :  Que suggérez-vous ?

Hodges : En résumé, je veux une place à l'exécutif. Starkwood doit être impliquée dans les décisions militaires, internes et mondiales.

Présidente Taylor :  En fait, vous voulez une place à la tête de l'exécutif.

Hodges : Je ne suis pas là pour supplanter votre autorité. Je vous propose un partenariat. Pensez à Starkwood comme la 5e branche de l'armée. Voici les protocoles qui serviront de base à notre accord. Je vous propose de les parcourir ensemble.

Présidente Taylor :  J'ai accepté de vous rencontrer parce que... je voulais entendre ce que vous aviez à dire. Mais ce que vous proposez est du chantage.

Hodges :Dans ce cas, le pire est à prévoir.

Présidente Taylor :  Vous menacez de tuer des milliers de personnes.

Hodges :  Je ne suis pas fier de ça. Je suis le premier à le reconnaître. Il est temps de tourner la page. Ce pays a vu assez de sang couler. Pour le bien des Américains, je vous en conjure, travaillez avec moi et oublions le passé. Prenez le dossier, Madame la Présidente.

__________________

01H21

Tony : On y va. Lève-toi ou je te laisse ici. Et tu voudrais pas ça, crois-moi.

-C'est quoi ?

-Code 363. Infiltration du gouvernement. On doit les lancer.

- C'est peut-être une fausse alerte ?

- On ne sait pas. On doit suivre les ordres. Initialisez la séquence de lancement.

-Trop tard.

-Séquence de lancement terminée. Cible verrouillée. Entrez les codes.

- Il nous faut une confirmation. Ce n'est pas le bon protocole. On va tuer 10 000 personnes. On devrait obtenir confirmation.

-Entrez les codes. Vite !

-Non, monsieur.

Moss : Ça y est. C'est pour nous. On y va ! On y va !

Jack : C'est fait.

Renee : Tony ? Vous me recevez ?

Jack : Une telle explosion coupe les communications. On doit attendre que Larry soit entré.

___________________

Présidente Taylor : Vous voulez un poste actif au sein du groupe de la stratégie du Pentagone.

Hodges : C'est exact.

Présidente Taylor :  Ce qui vous attribuerait une autorisation de niveau 6. Même le vice-président ne l'a pas.

Hodges :  Ceci n'est pas négociable. Je ne suis pas ici pour en débattre.

Seaton : Passons à la prochaine section qui concerne le droit de regard du Sénat sur les opérations de Starkwood.

Tim : Excusez-moi, j'ai à vous parler.

Présidente Taylor :  Ça peut attendre ?

Tim : Non, Madame.

Présidente Taylor :  Vous voulez bien m'excuser ?

Hodges :  Bien entendu.

Tim : SATCOM a détecté une forte explosion sur la base. Le bunker a été détruit.

Présidente Taylor : Vous en êtes sûr ?

Tim : Oui. Vu l'importance de l'explosion, rien n'a pu survivre. J'ignore ce qu'il s'est passé. On y est étrangers.

Présidente Taylor :  Appelez le FBI, qu'ils bouclent Starkwood.

Tim :  Ils y sont déjà.

Présidente Taylor :  Bien. Quand ce sera fini, je veux parler à Jack Bauer.

Hodges : Vous savez... Je ne pense pas l'atteindre.

Seaton : Vous vous débrouillez très bien.

Hodges : On verra. C'est quoi, ça ?

Présidente Taylor :  Prenez ce document comme preuve et arrêtez ces hommes.

Hodges : Avez-vous perdu la tête ?

Présidente Taylor : Jonas, nous avons détruit vos missiles. C'est fini.

HOdges : Impossible.

Présidente Taylor :  C'est la vérité. Vous êtes en état d'arrestation. Vous êtes un terroriste et un meurtrier, et je ferai tout mon possible pour m'assurer que vous paierez très cher pour vos crimes.

Hodges : Mon seul crime est d'avoir essayé de protéger mon pays. Vous croyez que ça s'arrêtera avec moi ? Je ne suis qu'un petit rouage d'une très grande machine. Attendez. Vous n'imaginez même pas à qui vous avez affaire.

Présidente Taylor :  De quoi parlez-vous ?

Hodges : Vous verrez bien.

Présidente Taylor : Emmenez-le.

01H31

Renee : L'équipe du CDC n'a trouvé aucune trace de l'arme. Elle a brûlé dans l'explosion.

Jack : Bien. Des nouvelles de Tony ?

Renee : Pas encore. Larry est à sa recherche. On devrait en avoir bientôt.

-M. Bauer, un appel pour vous, c'est la présidente.

Jack : Je le prends en salle de réunion. Merci. Je reviens.

Présidente Taylor :  M. Bauer, Jonas Hodges a été arrêté.

Jack : C'est une bonne nouvelle. Vraiment bonne.

Présidente Taylor :  Jack, vous et votre équipe m'avez fourni une alternative. Je vous en suis extrêmement reconnaissante. Tout comme le peuple américain.

Jack : C'est Tony Almeida qui a risqué sa vie pour détruire ces missiles. Vous le savez, il va être interpelé pour ses actions passées, et j'espérais que peut-être... vous pourriez... Excusez-moi, j'ai... complètement oublié ce que je disais.

Présidente Taylor :  Vous parliez de M. Almeida. Et ma réponse est oui, je le prendrai en compte.

Jack : Merci.

Présidente Taylor :  Que vous arrive-t-il ?

Jack : Je n'en suis pas sûr.

Présidente Taylor :  Jack, je suis désolée que vous deviez endurer ça. J'aimerais pouvoir faire quelque chose.

Jack : Madame, merci pour votre appel. Je suis désolé. Je dois y aller.

Présidente Taylor :  Je vous en prie.

Jack : Merci. Jonas Hodges a été arrêté. Prévenez-moi dès que vous avez Tony. Je dois aller voir le Dr Macer.

Renee : Ok

Présidente Taylor : Appelez Ben Landry du CDC. Je veux des rapports en temps réel sur l'état de Jack Bauer.

Moss : On a sécurisé les accès et les postes de commandement  et on passe la base au peigne fin.

Renee :  Vous rencontrez une résistance ?

Moss : Ils se sont rendus pacifiquement et ils coopèrent. Pour la plupart d'entre eux, ils n'ont aucune idée de ce qui se tramait.

Renee : Et Almeida ?

Moss : On l'a retrouvé.

Renee : Et son état ?

Moss :  Coupures, bleus, mais sinon, il va plutôt bien.

Renee : Bien. Jack sera content.

Moss : Écoute, Renee... on se connaît depuis longtemps. Après tout ce qui est arrivé aujourd'hui... On a beaucoup à se dire.

Renee : Je sais.

-Excusez-moi. Elle est arrivée. Elle vous attend.

Renee :  Merci. Je dois y aller. Kim Bauer est là.

Moss :  La fille de Jack ?

Renee : Je lui ai demandé de venir. Il y a ce traitement expérimental, mais il faut un donneur compatible. C'est sans espoir, mais c'est le seul qu'il ait.

Moss :  Tiens-moi au courant.

Renee : D'accord. Je coupe.

Moss :  D'accord.

Tony : Ils ont parlé de Kim Bauer ?

Moss : Elle est au FBI pour participer au traitement, une thérapie avec des cellules souches.

Tony : Ils pensent qu'il va s'en sortir ?

Moss : Ils n'avaient pas l'air optimiste. Écoutez, Tony, ce n'est pas facile, mais j'ai pour ordre de vous arrêter.

Tony : Je sais.

Moss : Vous avez été courageux et avez sûrement sauvé des milliers de vies. Sachez que ce n'est pas ainsi qu'on devrait vous remercier.

Tony : J'apprécie, mais... je suis prêt à payer pour mes crimes.

Moss : Enlevez-lui les menottes. L'hélicoptère arrive. Je vous ramène au FBI.

____________________

Dr Macer : Les pertes de mémoire sont normales.Je ne m'attendais pas à ce qu'elles apparaissent aussi vite.

Jack : Il n'y a pas que ça. C'est comme si... Je n'arrive pas à l'expliquer. J'ai l'impression... de perdre une partie de moi-même.

Dr Macer : La maladie provoque des changements de personnalité, parfois même des hallucinations. Mais cette souche nous est encore peu familière. Les militaires fouillent toujours dans les décombres du laboratoire, on espère en savoir plus rapidement.

Jack : Vous m'avez donné quelque chose pour empêcher les tremblements. Vous ne pouvez rien me donner pour ça ?

Dr Macer : Je suis désolée.

Jack : Merci. Excusez-moi.

01H36

Renee :  Tout va bien ?

Jack : Je dois rapidement rédiger mon rapport sur les événements d'aujourd'hui. Je sais pas si j'aurai assez de temps pour vous donner tous les détails.

Renee : Il y a quelque chose que vous devez savoir.

Jack : Quoi ?

Renee : C'est Kim. Elle est ici, Jack. Je lui ai dit que vous étiez malade et qu'elle pourrait aider.

Jack : Vous avez... Vous avez fait quoi ? Venez par ici. Pour qui vous vous prenez ? Pour qui vous vous prenez ? Vous croyez que c'est facile ? Si vous pensez comprendre ce que je traverse, c'est pas le cas. Je suis mourant. Je me suis fait à cette idée. Je pouvais gérer ça. Et là, vous me confrontez à la seule chose, la seule chose qui rendrait ça insupportable.

Renee : Écoutez...

Jack : Non, vous, écoutez. Je vous avais spécifiquement interdit d'y mêler ma fille.

Renee :  Personne ne l'y a mêlée. Elle a essayé de vous voir toute la journée.

Jack : Quoi ?

Renee :  Elle était à l'audition, ce matin. Elle a traversé le pays pour vous voir, mais on vous a réquisitionné avant. Elle a laissé des messages toute la journée. Je viens juste de les recevoir. Je peux lui dire que vous n'êtes pas là. Ou que vous... ne pouvez pas la voir.

Jack : Je peux pas faire ça. Où est-elle ?

Renee :  Au bout du couloir.

Jack : Montrez-moi.

01H43

Kim : Ça va ?

Jack : Je vais bien.

Kim : Tu ne souffres pas ? Assieds-toi. L'agent Walker t'a dit que je te cherchais ? J'ai tout essayé, le Département d'État, des détectives privés. À chaque fois que j'avais un numéro ou une adresse, tu étais déjà parti.

Jack : Je suis désolé. Je pensais agir dans ton intérêt en m'éloignant.

Kim : Papa, tu m'as tellement manqué.

Jack : Tu m'as manqué aussi. Tu dois savoir combien je suis désolé pour tout ce que t'as vécu par ma faute.

Kim : Ne fais pas ça. Ne te rends pas responsable. C'est moi qui devrais m'excuser. Je t'ai rejeté. Et au lieu d'assumer toutes les erreurs que j'ai pu faire, je t'en ai rendu responsable. C'était stupide... et immature. Maintenant, tout le temps qu'on a perdu... L'agent Walker m'a dit qu'il y avait une chance, une petite chance grâce à mon aide,  et tu n'en veux pas ?

Jack :  Le traitement est expérimental. Je pense pas que ça marchera.

Kim : Tu n'en veux pas parce que tu as peur de me demander.

Jack : C'est pas sans risque.

Kim : Un risque infime qui en vaut la peine.

Jack : Pas pour moi. Je suis mourant. Cette chance de rémission, aussi infime soit-elle, n'équivaut pas à la douleur de te voir me regarder mourir.

Kim :  Papa...  je ne veux pas te perdre.

Jack : Viens là.

Kim : Je ne veux pas.

Jack : Mon coeur, tout va bien se passer. Tout va bien se passer. Je te le promets.

Kim : Qu'y a-t-il ? Quoi ?

Jack : Mon coeur, je suis désolé, mais tu dois partir. S'il te plaît, je t'en supplie. Je t'aime tellement.

Kim : Je t'aime aussi.

Jack : S'il te plaît. Merci. Vas-y.

 

01H47

-Secteur 2  à Central : RAS à la porte annexe 6.

-Bien reçu. Gardez votre position.

-Pas un geste ! Les mains en évidence. Mains en l'air !

-Secteur 2 à Central. J'ai un agent à terre et arrêté un suspect. Code rouge.

-Bien reçu. Que tous les agents disponibles aillent à la porte annexe 6.

-Pose le sac. Mains sur le capot.

-Secteur 2 à Central. Passez-moi l'agent Moss. C'est urgent. Agent Moss, ici Davis, à la porte annexe 6. J'ai arrêté un agent de Starkwood. Il a tué un de nos agents. Il avait une bonbonne et tentait de fuir avec une de nos voitures.

Moss : Vous en êtes sûr ?

Davis : Je l'ai en visuel.

Moss : Agent Davis ???  Davis ? Renee, on a une alerte dans le secteur de la porte 6. Un agent de Starkwood a une bonbonne.

Renee : Quoi ?

Moss : L'agent Davis l'a identifié, mais je pense qu'il vient d'être abattu. Le suspect est sûrement dans une voiture du FBI. Ferme tous les accès, alerte les unités à proximité et la police.

Renee : Janis ! Passe-moi la police.

Moss : Je le poursuis par hélicoptère. Allez ! On y va ! Alerte la Sécurité Intérieure.

Renee : C'est une autre attaque ?

Moss : Je sais pas, mais il y a assez de prion dans une bonbonne pour contaminer une petite ville.

01H54

Moss : Y a-t-il des routes majeures que l'agent de Starkwood aurait pu emprunter dans ce périmètre ?

-On arrive à l'autoroute 42. Je suis cette direction ?

Moss : Oui, en attendant des nouvelles de l'agent Walker.

-Bien reçu.

Renee : Oui. On tiendra la Sécurité Intérieure informée en temps réel. On a accès à la localisation par GPS ?

Janis : Oui, je scanne les transpondeurs de la voiture volée.

Renee : Combien de temps ça prend ?

Janis : Le temps qu'il faut pour que le satellite se repositionne. Au téléphone, vous avez parlé d'une attaque ?

Renee : L'agent que nous cherchons a volé une bonbonne d'agent pathogène.

Janis : Almeida ne les a pas toutes détruites ?

Renee : Apparemment, non.

Janis : Comment cet agent est sorti du périmètre ?

Renee : En tuant deux de nos agents.

Janis : Voilà. Le suspect sort de l'autoroute 42 par Smoketree Avenue. Il se dirige vers la zone industrielle.

Renee :  Mets-moi sur le canal interagences.

Janis :  Vas-y.

Renee : À toutes les unités, ici l'agent Walker. Le suspect de l'autoroute 42 est sorti par Smoketree. Il se dirige vers la zone industrielle. Unités dans le secteur, répondez.

Moss : On survole Smoketree. On rectifie le cap et on accélère la poursuite.

Renee : Je redirige l'équipe Alpha dans la zone. Equipe Alpha ! Il faut organiser un barrage à la frontière du comté de Fairfax. La police couvre celle du district au cas où il ferait demi-tour.

-Bien reçu.

- Je l'ai en visuel.

Moss : Oui. On le tient. Plus bas. Il sort de la route. Posez-nous maintenant. Renee, le suspect est à pied. On peut pas attendre les renforts.

Renee : Entendu. Le SWAT est à quelques minutes. Fais attention.

Moss : Le suspect a une bonbonne, tirez avec précaution. Essayons de l'avoir vivant.

- À vos ordres.

Moss : On doit sortir de là. Almeida, à couvert. On y va. Allez !

 

Tony : Détendez-vous. Détendez-vous. Je vais bien. Respirez.

Moss : Tony ! Tony ! Quoi ?

Tony : Je suis désolé, Larry.

Moss :  Mon Dieu...

Tony : Fais voir.

-Comment on va sortir d'ici ?

Tony : Prends ça et trouve un endroit où la cacher. Attends mon appel.

-Et toi ?

Tony : Je vais attendre le FBI et trouver un moyen de te sortir de là...

02H00

 

Kikavu ?

Au total, 21 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Xena1 
09.03.2019 vers 17h

Daisy2860 
10.02.2018 vers 17h

stephane25 
31.01.2018 vers 18h

Phoebus 
13.01.2018 vers 00h

Tao50 
06.02.2017 vers 13h

RonanBart 
05.10.2016 vers 01h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

L'équipe HypnoConnect en charge des réseaux sociaux d'Hypnoweb recrute un animateur pour Twitter !
HypnoConnect recrute ! | Plus d'infos

HypnoMag, le magazine d'Hypnoweb, cherche des rédacteurs pour compléter son équipe !
HypnoMag recrute ! | Plus d'infos

Activité récente
Actualités
Alternative Awards 2020 : pensez à voter !

Alternative Awards 2020 : pensez à voter !
Les Alternative Awards 2020 ont débuté depuis le début de la semaine. Les catégories se succèdent,...

Filthy Rich avec Gerald McRaney débute ce soir sur Fox

Filthy Rich avec Gerald McRaney débute ce soir sur Fox
Nous vous avons présenté la série Filthy Rich, avec Gerald McRaney au début du mois de septembre,...

Un nouvel Emmy Award pour Cherry Jones !

Un nouvel Emmy Award pour Cherry Jones !
Cherry Jones a remporté un nouvel Emmy Award lors de la 72ème édition qui vient de se tenir aux...

Kim Raver dans le trailer de la saison 17 de Grey's Anatomy

Kim Raver dans le trailer de la saison 17 de Grey's Anatomy
ABC poursuit la promotion de la saison 17 de Grey's Anatomy avec un poster, une accroche -...

McKenna Grace rejoint The Handmaid's Tale

McKenna Grace rejoint The Handmaid's Tale
McKenna Grace poursuit sa carrière d'actrice. Après avoir joué la fille du Président Kirkman aux...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

pretty31, 19.10.2020 à 14:52

Une nouvelle partie de Ciné-Emojis vous attend sur HypnoClap ! Venez deviner le film ou le personnage représenté

mnoandco, Avant-hier à 10:58

Dernier jour pour voter au concours wallpapers d'A Discovery of Witches, 1er round Vite, vite, un p'tit clic

grims, Hier à 07:12

Coucou venez poster une photo du personnage que vous détestez le plus sur le quartier outlander !

mnoandco, Hier à 12:46

Seconde phase de vote pour le concours A Discovery of Witches : venez départager les deux finalistes de ce duel amical. Merci

swceliikz, Hier à 21:07

Coucou Nouveau design sur le quartier Shadowhunters par Sabby

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site