VOTE | 68 fans

24 heures chrono
#719 : 02h00 - 03h00

La santé de Jack se dégrade toujours, mais il va s'entêter à repartir sur le terrain contre l'avis de Renée pour découvrir qui est responsable des derniers évènements qui a refroidi le FBI et la Maison Blanche.

Popularité


4 - 1 vote

Titre VO
2:00am -3:00am

Titre VF
02h00 - 03h00

Vidéos

Season 7 Episode 19 Preview

Season 7 Episode 19 Preview

  

Plus de détails

Date de diffusion US : 20 Avril 2009
Date de diffusion FR :
Audience : 10.2  Millions de téléspectateurs

Ecrit par : David Furry

Réalisé par : Michael Clik

 

Cast :

Kiefer Sutherland : Jack Bauer

Cherry Jones : President Allison Taylor

Annie Wersching : Renee Walker

Jeffrey Nordling : Larry Moss

Carlos Bernard : Tony Almeida

Sprague Grayden : Olivia Taylor

Jon Voight : Jonas Hodges

Frank John Hughes : Tim Woods

Elisha Cuthbert : Kim Bauer

 

Il est 2 heures du matin. Tony, toujours aux côtés du cadavre de Larry, se tire une balle dans le flanc pour faire croire à une embuscade. Il s'assure ensuite que son complice, Galvez, soit bien caché. Au FBI, Kim vient voir Renée pour lui annoncer qu'elle repart à L-A, ne pouvant décider son père à accepter d'essayer le traitement expérimental.

Sur le chemin la conduisant à l'aéroport, Kim appelle Stephen, son mari, et lui annonce que son père est mourant. Celui-ci lui demande alors si elle a parlé à Jack de Teri, leur fille. Kim lui répond alors qu'elle n'a pas eu la force de lui annoncer qu'il laisserait derrière lui une petite-fille.

Pendant ce temps, Renée reçoit un appel de l'agent Park lui apprenant la mort de Larry. Choquée puis révoltée, cette dernière décide de se rendre sur place à la recherche de Galvez.

Dans les locaux du FBI, Jack est en train de faire son rapport à un agent lorsqu'il comprend que quelque chose est en train de se passer. Il rejoint donc Renée qui lui annonce que Larry a été tué, feignant de ne rien ressentir. Voyant que Renée essai, tout comme lui, de refouler ses émotions, Jack décide de l'accompagner.

A Washington, Patricia Eames, l'avocate de Jonas Hodges, est appellée pour se rendre à la Maison-Blanche. Soudain elle est attaquée puis tuée par un homme et une femme. La femme, Cara Bowden, est vêtue et coiffée comme Patricia. Les papiers et empreintes de l'avocate sont donc prit puis la jeune femme, ayant usurpé son identité, se rend à sa place à la Maison-Blanche.

Une fois là-bas, elle parvient à s'entretenir en privé avec Hodges. Elle lui apprend alors que ses supérieurs sont furieux que Hodges se soit servi des armes biologiques pour son propre compte alors qu'il devait se contenter de leur Tony il aide Galvez à s'échapper avec le gaz en le mettant dans une ambfournir, d'où l'intervention de Tony pour limiter les dégâts.

Devant s'assurer que Hodges ne dira rien, et n'ayant aucune envie de menacer sa famille pour cela, la jeune femme lui tend alors une pillule censé lui provoquer un arrêt cardiaque. Hodges est ensuite conduit au FBI, sur les ordres de la Présidente. Cara Bowden fait alors un topos à l'un de ses supérieurs. Dans le fourgon censé le conduire au siège du FBI, Hodges avale la pillule. Les soldats l'emmenant s'en rendent compte et le conduisent à l'hôpital alors qu'il est entre la vie et la mort...

Renée et Jack arrivent à l'endroit où Larry a été tué et où le FBI coordonnent leurs opérations. Entre temps, Tony a prévenu Galvez qu'il devait trouver un entrepôt ou une maison abandonnée et y placer du C4 dans le but d'y attirer un maximum d'agents et de les faire sauter. Renée demande à voir le corps de Larry et, face au cadavre, ne peut retenir ses larmes.

Toutefois, Jack se pose des questions sur la version des faits de Tony. Soudain un agent les prévient qu'il a le suspect en visuel dans une maison, à quelques kilomètres. Il s'agit en fait de Galvez qui met son plan à exécution. Walker s'y rend avec plusieurs autres hommes, mais Jack préfère rester, se sentant trop faible.

Affaibli mais pas moins perspicace, Jack se doute que quelque chose cloche. Il comprend alors le piège et prévient Renée qui est sur place. Il est trop tard: Galvez fait exploser l'immeuble. Jack et Tony se rendent sur les lieux.

Jack retrouve Renée qui est légèrement blessée, quant à Tony, il aide Galvez à s'échapper avec le gaz en le mettant dans une ambulance. Jack reçoit un appel d'un agent lui apprenant que Tony lui a menti, quelques heures plus tôt, sur le nom de celui qui l'a renseigné sur l'attaque de la Maison-Blanche.

Jack comprend que Tony est loin de jouer franc jeu. Il le braque alors de son arme et lui demande de parler. Soudain Jack est prit d'une nouvelle crise de tétanie. Il s'écroule au sol. Almeida lui montre alors qu'il lui a volé ses médicaments et s'en va, le laissant entre les mains des médecins. Dans l'ambulance, Galvez tue le docteur et prend le contrôle du véhicule...

Il est 3 Heures du matin...

 

 

 

24 HEURES CHRONO

Transcript by Maluzo83 - Posted on Hypnoweb

Episode 719 :  02H00 AM - 03H00 AM

© Twentieth Century Fox Film Corporation.

  

  

LES ÉVÈNEMENTS SUIVANTS SE DÉROULENT ENTRE 02 H 00 ET 03 H 00

L'HISTOIRE SE PASSE EN TEMPS RÉEL.

  

PRÉCÉDEMMENT DANS 24

 

 

Renee : Appelez un médecin !

Dr Macer : C'est plus virulent qu'on pensait. On ne fait que masquer les symptômes.

Jack : Je comprends.

Dr Macer : Vous pourriez envisager autre chose.

Jack : Quoi ?

Dr Macer : Il faut des cellules souches génétiquement compatibles. Vous avez une fille.

Jack : Je ne veux pas la mêler à ça.

Kim : Papa. L'agent Walker m'a dit qu'il y avait une chance, une petite chance grâce à mon aide, et tu n'en veux pas ?

Jack : Je suis mourant. Cette chance de rémission, aussi infime soit-elle, n'équivaut pas à la douleur de te voir me regarder mourir.

Présidente Taylor :  Hodges a 13 missiles Pythons armés avec l'agent pathogène. Si je ne rappelais pas les avions, il les lançait.

Jack : Tony Almeida est toujours à Starkwood. Il pense pouvoir accéder au dépôt de combustible et y poser des explosifs pour détruire les missiles.

Stockes : Tu crois faire quoi ?

Tony : Emmène-moi aux réservoirs.

Stockes : C'est trop tard.

Présidente Taylor : Jonas, nous avons détruit vos missiles. Vous êtes en état d'arrestation.

Hodges : Vous ne savez pasà qui vous avez affaire.

Présidente Taylor :  De quoi parlez-vous ?

Hodges : Vous verrez bien.

-Agent Moss, ici Davis, à la porte annexe 6. J'ai arrêté un agent de Starkwood. Il avait une bonbonne.

Moss : Vous en êtes sûr ?

- Je l'ai en visuel.

Moss : Un agent de Starkwood a une bonbonne. Ferme tous les accès, alerte les unités à proximité et la police.

Renee : Janis ! Passe-moi la police.

Moss : Je prends l'hélicoptère. On y va !  Ça va je vais bien ! Tony ! Tony, Oh bon sang ! Oh...

 

CES ÉVÈNEMENTS SE DÉROULENT ENTRE 2 H 00 ET 3 H 00.

 

- Oui ?

-Patricia, c'est Matt. Je viens d'avoirles services secrets. Tu entreras dans la Maison Blanche par l'entrée sud. Tu y seras quand ?

Patricia : D'ici une demi-heure.  Pourquoi Hodges a été arrêté ?

Matt : Ils ne m'ont rien dit Il semblerait que Jonas discutait avec la présidente et ça a dérapé. Ensuite, il a exigé son avocat préféré.

Patricia : Je suis flattée. Je t'appelle dès que je lui ai parlé.

Matt : Merci beaucoup.

____________________

Renee : Le suspect a été identifié. Une caméra l'a vu quitter la base avec un sac à dos.

Janis : Robert Galvez, à Starkwood depuis 2 ans, ex forces spéciales.

Renee : Transmets ça à Larry, qu'il connaisse sa cible.

Janis : Il ne répond pas.

Renee :  Quand arrivent les renforts ?

Janis : Bientôt, mais les équipes de l'agent Park ont formé un périmètre de sécurité. La bonbonne est à l'intérieur du cordon.

Renee : Envoie une photo aux équipes tactiques et aux autres départements.

Janis : Ça marche.

Renee : Insiste sur Larry.

Janis : À toutes les unités, j'envoie une photo du suspect à tous les agents. Son nom est Robert Galvez. Il a un entraînement militaire approfondi, soyez prudents.

____________________

Galvez : Almeida ?

Tony : T'es à l'abri ?

Galvez : Je me cache dans un entrepôt sur Jefferson. J'ai vu une patrouille. Faut que je bouge.

Tony : Fais pas ça. Le FBI a bouclé tout le périmètre. Et ils savent qui tu es.

Galvez : Comment ?

Tony : Ils ont une photo. Les équipes de recherche peuvent te reconnaître. Reste en position le temps que j'accède à leurs protocoles de recherche  et je te sortirai de là.

Galvez : J'aurais pas dû t'aider.

Tony : Je te promets que la bonbonne que t'as volée pour moi vaut un tas d'argent pour mes employeurs.

Galvez : Ça m'aidera pas en prison.

Tony : Ferme-la et obéis. Veille sur la bonbonne, reste en position et attends mon appel.

Park : Deux agents à terre. Appelez l'équipe médicale. Almeida, vous m'entendez ? Que s'est-il passé ? Où est le suspect ?

Tony : Il nous a piégés.

Park : Par où est-il parti ?

Tony : Je l'ignore.

Janis : L'équipe tactique est sur les lieux.

Renee : On a localisé Larry ?

Janis : Pas encore.

Kim : Excusez-moi, agent Walker. Vous êtes occupée, je sais. Je vous dis au revoir.

Renee :  Au revoir ? Où allez-vous ?

Kim :  À Los Angeles.

Renee : Je ne comprends pas. Vous ne participez pas au traitement ? C'est sa seule chance.

Kim :  Je le sais, et lui aussi. Mais elle est mince, et il pense que ça ne vaut pas le coup. Il veut mourir selon ses conditions.

Renee : Vous pouvez lui faire changer d'avis.

Kim : Vous devriez savoir qu'on ne peut pas lui faire changer d'avis.

Renee : Je suis désolée de vous avoir mise dans cette situation.

Kim : Ne le soyez pas. Je vous en suis reconnaissante. On avait beaucoup de choses à se dire. J'aurais voulu lui en dire plus, mais je ne veux pas le faire souffrir davantage.

Janis : J'ai l'agent Park au téléphone.

Renee :  Je dois répondre.

Kim : Je comprends.

Renee : Bonne chance.

- Walker. Park ! L'agent Moss est mort.

Renee : Quoi ?

Park : Il a été tué par le suspect lors d'une embuscade. Le pilote aussi. Tony Almeida a été touché, mais il est en vie. Les médecins s'occupent de lui. Agent Walker ?

Renee : On a une piste sur Galvez ?

Park : Non, mais la zone est bouclée. Il ne doit pas être loin. On installe une base ici même pour coordonner les recherches. Quels sont vos ordres ?

Renee : Moi ?

Park : Vous êtes l'agent le plus gradé, désormais.

Renee : Maintenez le périmètre. Commencez à ratisser du sud au nord. Je rassemble une équipe et je vous rejoins.

Park : J'ai bien assez d'agents, votre présence ne sera pas nécessaire.

Renee : Si. Tenez-moi au courant.

Park : À vos ordres.

Janis : Larry ?

Renne : Il a été tué par le suspect.

Janis : Mon Dieu.

 

Renee : Informe la Maison Blanche. Dis au Dr Macer de déployer les unités de décontamination. Constitue une équipe qui ira avec moi.

Janis : Je suis vraiment désolée.

Renee : Il va falloir prévenir l'ex-femme de Larry. Ça ne devrait pas être moi.

Janis : C'est bon. Je m'en occupe.

____________________

-On a vu la période allant de 8 h à 15 h, de la récupération du module à la capture de Dubaku. M. Bauer, vous voulez faire une pause ?

Jack : Non. On doit terminer tant que je le peux.

-D'après votre déclaration, vous avez appris à ce moment-là l'attaque imminente contre la Maison Blanche.

Jack : Tony Almeida m'a fourni l'info, mais on connaissait pas encore la cible.

-Qui était son informateur ?

Jack : Un mercenaire qu'il a interrogé.

-Almeida vous a donné un nom ?

Jack : Oui. Désolé. Cardiff. Il s'appelait Vincent Cardiff.

-Vous l'avez interrogé vous-même ?

Jack : Il est mort pendant l'interrogatoire de Tony, mais c'est lui qui nous a renseignés sur cette attaque. Mais on savait pas qu'ils visaient la Maison Blanche. On savait pas qu'ils visaient...

-Vous ne voulez vraiment pas faire une pause ?

Jack : Je radote encore. Je suis désolé.

-Voilà le fichier que vous avez demandé. Tom, on doit y aller. Agent Walker a nos objectifs.

Jack : Excusez-moi.

02H10

Renee : On ne va pas perdre le contrôle. Vous êtes fatigués, vous avez enchaîné les heures, mais je vous veux tous concentrés et vigilants si on veut le localiser et mettre la main sur la bonbonne. Lorsque je serai sur le terrain, toute information passera par Janis. Au travail. Adams, vos hommes avec moi. Je vous rejoins à l'héliport.

Jack : Renee ? L'arme nous a échappé ?

Renee : Elle est sous contrôle.

Jack : Attendez un peu. Dites-moi ce qui se passe.

Renee : Un agent de Starkwood, Robert Galvez, a volé une bonbonne. On l'a piégé dans un rayon de 1,5 km autour du site.

Jack : Larry est aux commandes ?

Renee : Il a été tué dans une fusillade.

Jack : Quoi ?

Renee : Tony est blessé. Il est sur place avec les renforts.

Jack : Larry est mort ?

Renee : Deux agents sont morts. Oui. Je dois y aller.

_____________________

-Quelle chance. Un peu plus et la balle touchait votre artère splénique. Faites-vous examiner à l'hôpital.

Tony :  J'ai pas le temps.

- Je vous apporte un antalgique.

Tony : Non, je dois garder les idées claires.

Park : Unité 9, ici le PC mobile, votre position ?

-Ici unité 9, grille sud-est 211 vérifiée. On avance.

Park : Bien reçu, unité 9. Unité 7, votre position ?

-On vérifie la 214. Rien pour l'instant.

Tony : Pas de traces ?

Park : N'ayez crainte. On le trouvera. Vous devriez vous reposer.

Tony : Merci. Ils fouillent le nord. La voie est libre sur Jefferson jusqu'à la 12e et la 13e rue. Ce sera le dernier endroit où ils chercheront. D'après leur avancée, t'as environ 30 minutes. Ça devrait suffire.

Galvez : Pour quoi ?

Tony : T'as toujours le C-4 ?

Galvez : Oui.

Tony : Trouve un bâtiment, un entrepôt, quelque chose d'assez grand à fouiller.Il faut en attirer le plus possible à l'intérieur, et le faire exploser.

Galvez : Je dois faire sauter une vingtaine d'agents du FBI ?

Tony : Ça te pose un problème ?

Galvez :  Le périmètre est toujours bouclé. Je vois pas en quoi ça m'aidera à sortir de là.

Tony : Je m'en occupe.

Renee :  Que faites-vous ?

Jack : Je viens avec vous.

Renee : Vous êtes malade.

Jack : Si ça perturbe votre opération, je me retirerai. Vous avez ma parole. On a pas de temps à perdre. Je ne sortirai pas.

_____________________

02H17

-Mlle Eames. Vous êtes l'avocate de Jonas Hodges.

- C'est exact.

-Nous vous attendions. Mettez votre pouce contre la vitre. Le sergent Cadden vous escortera vers la zone de détention.

-Merci.

Présidente Taylor : Comment est-il sorti de Starkwood avec une bonbonne ?

Olivia : Personne ne le sait. Mais il a déjà tué 4 personnes. Y compris Larry Moss. Le FBI l'a repéré à proximité d'un quartier résidentiel. Ils ont bouclé le secteur et font une recherche approfondie. Ce Galvez est un employé de Starkwood. Hodges y est forcément mêlé.

Présidente Taylor : Peut-être.

Olivia : Comment ça ?

Présidente Taylor : Pendant qu'on l'emmenait, Hodges a dit que ce n'était pas fini. Il parlait d'autres, se qualifiant de rouage d'une plus grande machine que je ne pourrais arrêter.

Olivia : Il était en colère.

Présidente Taylor :  Ça ne veut pas dire qu'il mentait. On doit trouver ce que sait Hodges. Je veux que le FBI l'interroge.

Olivia : C'est un sociopathe. Il ne parlera pas. Il voudra marchander sa coopération. Tu ne penses pas...

Présidente Taylor : Olivia...

Olivia : Tu sais qui est cet homme, ce qu'il a fait à Roger.

Présidente Taylor :  Amène-le au FBI.

02H19

-M. Hodges. Votre avocate est là.

Hodges : C'est pas trop tôt.

-On doit parler en privé.

Hodges : Vous êtes un peu plus grande qu'elle. Mais ça vous va bien.

-Bonjour, Jonas.

Hodges : Je ne vous demande pas comment vous êtes entrée. Mais j'aimerais savoir comment vous allez me faire sortir.

-Vous êtes dans une position délicate. Et vos agissements ont mis tout le monde dans cette position.

Hodges : Je vois. J'ai énervé le cartel, c'est ça ?

-Ils sont dans tous leurs états.

Hodges : Où étaient-ils quand le gouvernement a attaqué ma société ? Quand le Sénateur Mayer et sa bande d'assigneurs en justice essayaient de détruire tout ce que j'ai bâti ?

-On vous aurait protégés. Vous et Starkwood. Mais vous avez compromis le plan. L'arme biologique développée pour nous n'était pas pour un usage personnel. Ils pensent que vous avez eu une sorte... de choc psychologique.

Hodges : Ils se trompent. De votre part, ce n'est pas très réconfortant. Je veux leur parler. Trouvez-moi un moyen. Je veux leur parler.

-Il est un peu tard pour ça. Vous avez attiré l'attention en montrant votre jeu. En vous exposant. Vous comprenez sûrement qu'ils craignent que vous n'ayez  exposé les autres également.

Hodges :  Comment ? Je ne sais pas qui ils sont.

- Vous en savez assez et ils veulent une certitude. Vous admettez que votre famille n'a pas à payer pour vos erreurs.

Hodges : Vous êtes venue menacer ma famille ?

-Au contraire. Je suis venu garantir leur sécurité. Si vous faites ce qu'il faut. Ça provoquera un arrêt cardiaque et ne laissera pas de trace. Une mort digne et naturelle. Sans accusé,  aucune poursuite ne sera possible contre vous et votre société, préservant une petite partie du service patriotique de Starkwood. Je sais que ça compte beaucoup pour vous.

Olivia : La fête est finie. On l'emmène au FBI.

-Mon client a invoqué le droit de se taire et d'être défendu. Personne ne lui parle sans que je sois là, compris ?

Olivia : Dans certains pays, il serait déjà mort. Emmenez-le.

- Oui ?

-Je lui ai parlé.

-Et ?

-Il semble avoir compris nos conditions.  Le FBI va l'interroger.

- Ça posera un problème ?

-Espérons que ça le motive pour régler la situation au plus vite.

-Je serai content quand ce sera fini. Des nouvelles d'Almeida ?

-Il a appelé avant que je voie Hodges.

- La bonbonne est en sécurité ?

- Bientôt.

-C'est votre homme. Il ferait mieux de pas foirer.

-Tony a été le rayon de soleil de cette journée pluvieuse.Je sais qu'il y arrivera.

____________________

02H23

-Tony : Oui ?

Galvez :  J'ai trouvé un endroit. C'est un immeuble abandonné en bordure nord du périmètre. 1297 Rincon, à l'angle de la 12e.

Tony : Oui, je vois. Les équipes sont 3 secteurs au sud.  T'as moins de 20 minutes.

Galvez : C'est pas assez.

Tony : Non, en effet. Tu ferais mieux de raccrocher et de t'y mettre.

 

Jack : J'ai perdu 2 partenaires d'affilée, au début. Je n'ai rien pu faire. Ça doit être pour ça que je travaille seul depuis 10 ans. C'est normal d'éprouver ces sensations. Et si vous n'y arrivez pas ce soir, c'est normal. Mais ne faites pas semblant de ne rien ressentir. C'est comme ça qu'on fait des erreurs.

Renee : S'il vous plaît, ne me dites ni ce que je dois ressentir ni comment.

Tony : Jack !

Renee :  Où est-il ?

Tony : Par là.

Jack : Ça va ?

Tony : J'ai eu de la chance. La balle est passée à travers. Je pensais pas te voir ici.

Jack : Je ne fais qu'observer. Vous n'êtes pas obligée.

Renee : Montrez-moi.

Jack : Couvrez-le.

Tony : Je suis désolé pour Larry.

Renee : Comment c'est arrivé ?

Tony : Tout s'est passé très vite. On était encerclés avant de descendre de l'hélicoptère. Le pilote est mort en premier. Je n'avais pas d'arme, alors Larry m'a couvert Je me souviens pas trop, mais j'ai entendu une rafale. Larry a vu que j'étais visé, il s'est interposé et a été touché. Je me suis évanoui, Larry m'a sauvé la vie.

Jack : Il a été abattu par un gros calibre. Fusil à pompe, balle perforante. Tu as été blessé par un plus petit calibre.

-J'ai soigné M. Almeida. Sa blessure provient d'un 9mm.

Jack : C'était pas un .45 ?

-Peu de chances, l'orifice était trop petit. Pourquoi ?

Jack : Parce que vous avez trouvé des douilles de .45.

Tony : Galvez avait les armes qui étaient dans le véhicule volé au FBI.  Il a dû en changer durant le combat.

Jack : Autant d'armes ? Dans l'intervalle que tu as décrit ? C'est impossible.

Renee : Qu'est-ce que vous suggérez ?

Jack :  Il n'était pas seul.

Tony : Comme je l'ai dit, tout est allé très vite, mais... je ne pense pas. Mais ça tient debout.

Jack : Il n'était pas seul. Il a été aidé.

Renee : Je vais dire à Park d'alerter les hommes.

Jack : Tu es sûr que ça va ?

Tony : Je vais bien.

Jack : Bien.

____________________

02H32

Kim : Je te réveille ?

-Pas après ce qui s'est passé aujourd'hui. Et ton père ? Mon coeur. Qu'est-il arrivé ?

Kim : Il va mourir, Stephen.

Stephen : Quoi ?

Kim : Quelque chose l'a contaminé. Un agent pathogène. C'est en rapport avec les attaques d'aujourd'hui.

Stephen :  Kim, chérie, je suis désolé. Ils ne peuvent rien faire pour lui ?

Kim : Je rentre à la maison.

Stephen : Tu veux pas rester ? Tu ne veux pas être avec lui  jusqu'à la fin ?

Kim : Ma présence, avec ce qu'il traverse actuellement, ne fera qu'empirer les choses.

Stephen : Tu lui as au moins... parlé de sa petite fille ?

Kim : Je ne pouvais pas lui dire que je n'étais pas la seule qu'il laisserait derrière lui. Lui parler de Teri aurait empiré les choses. Je vais essayer de prendre le 6 h 10. Si je l'ai, je serais rentrée à 9 h.

Stephen : Tu peux partir plus tard, si tu changes d'avis.

Kim : Non. Je vous aime.

Stephen : Nous aussi.

___________________

02H34

-PC mobile, ici l'unité 9. RAS dans le 221.

Renee : Reçu, 9. Passez au 224.

-Bien reçu.

Jack : Pourquoi cette zone n'a pas été vérifiée ?

Renee : Unité 3, un problème avec la zone 219 ?

-On rencontre de la résistance de la part des habitants Ils n'aiment pas que l'on fouille leur domicile à 2 h 30 du matin.

Renee : C'est pour leur sécurité. Le complice de Galvez se trouve peut-être dans cette zone. Si ces civils vous gênent, arrêtez-les, mais vérifiez la zone. Compris ?

-Bien reçu.

Jack : Excusez-moi. C'est un antiépileptique. J'aurais dû le prendre plus tôt.

Tony : Qu'est-ce que tu fais là ? Pourquoi tu ne retournes pas au FBI te faire soigner ?

Jack : Il n'y a pas de traitement. Il n'y a pas de remède.

Tony : Attends. Pardon. Je ne savais pas. Pourquoi t'es sur le terrain ?

Jack : L'agent Walker vient de perdre son équipier. Je voulais l'aider. Je lui dois tellement.

-Agent Stoller à PC mobile. Code jaune.

Renee :  Je vous écoute, agent Stoller. Vous signalez un code jaune ?

-Affirmatif. J'ai le suspect en visuel avec la bonbonne. Je répète, visuel confirmé du suspect et de la bonbonne.

Jack : Agent Park, je peux ? Agent Stoller, ici Jack Bauer. Galvez est-il accompagné ? Agent Stoller ?

- Négatif. Il est seul. Je répète, il est seul.

Jack : Bien reçu.

Renee : Où se trouve-t-il ?

-Il entre dans un immeuble abandonné à l'angle de la 12e et Rincon. Je le suis.

Renee : Gardez un visuel, attendez les renforts. Ne faites rien sans eux.

-Bien reçu.

Park : À toutes les unités, rendez-vous à l'angle de la 12e et Rincon. Suspect repéré dans un immeuble avec la bonbonne.  Code jaune.

Renee : Agent Park ? Encerclez l'immeuble et couvrez les issues. Je veux des tireurs d'élite aux quatre coins. Jack ?

Jack : Je ne peux pas. Tout va bien, ça ira. Je reste ici, je supervise l'opération. Soyez prudente. Je suis sûr que Galvez a un complice. Couvrez vos arrières.

Renee : Allez, c'est parti.

___________________

02H42

Hodges : "Hellfire." Vous avez servi avec la 27e au Pakistan.

-Deux fois, monsieur.

Hodges : Avez-vous rencontré des unités de Starkwood ?

-Il y avait une unité de protection attachée à mon commandant.

Hodges : Ils ont combattu avec vous ?

-Oui. Côte à côte.

Hodges : Soldat, comment jugeriez-vous leur professionnalisme, leur performance au combat ?

-Ils étaient bons. Bien entraînés.

Hodges : Merci, fiston. Ça me fait plaisir.

-Allons-y. On a ordre d'amener le prisonnier à l'entrée arrière du FBI. La Maison Blanche veut garder ça secret.

-Sergent !

-Ici le sergent Cadden. Le prisonnier fait une crise cardiaque. On l'amène à l'hôpital d'Arlington. Préparez une équipe d'urgence médicale.

02H45

Renee : Rassemblez les équipes.

- OK.

Renee : Agent Stoller, vous me recevez ?

-Je vous reçois.

Renee : Quelle est votre position ?

- Escaliers est, entre le 1er et le 2e étage. Le suspect est monté au dernier étage.

Renee : Savez-vous s'il est accompagné ?

-Négatif. Pas pour le moment.

Renee : Bougez pas. On arrive. L'agent Stoller situe le suspect au 2e étage. Mais rien ne prouve qu'il est seul. On suit le protocole, en vérifiant pièce par pièce. Il y aura 2 équipes, est et ouest. Vérifiez vos armes et vos oreillettes. On y va dans 60s.

Park : Vous avez entendu, venez avec moi.

Renee :  Commandement mobile, ici Walker.

-Allez-y.

Renee : On entre. Préparez les équipes de décontamination en cas de besoin.

Tony : Tu tiens le coup ?

Jack : Ça va mieux. Excuse-moi.

-M. Bauer, ici l'agent Mizelli. Désolé de vous déranger, mais j'ai une question suite au débrief.

Jack : Vous tombez mal.

Mizelli : J'ai de nouvelles informations, et nous avons une incohérence.

Jack : Quelle incohérence ?

Mizelli : Le contact de Tony Almeida pour l'attaque contre la Maison blanche est bien censé être Vincent Cardiff ?

Jack : C'est exact.

Mizelli : Est-il possible que vous vous soyez trompé ?

Jack : Je ne pense pas.

Mizelli : Êtes-vous sûr ? Vous émettiez pourtant des doutes sur votre précision.

Jack : Un instant. C'est quoi, ici ? Je vais devoir vous rappeler.

-L'emplacement des émetteurs des agents.

Jack : En temps réel ? Mettez-les sur une carte.

- Ça va prendre une minute.

Jack :  Faites-le.

Tony : Qu'est-ce qu'il y a ?

Jack :  Je sais pas encore. L'émetteur de Stoller. Il n'est pas dans l'immeuble. Agent Walker, faites sortir vos hommes. C'est un piège !

Renee : Quoi ?

Jack : Stoller n'est pas avec vous. Sortez vite.

Renee : Code bleu. Je répète, Code bleu.

Jack : Un véhicule, vite !

-À toutes les unités, ici Park. Agents touchés à l'angle de la 12e et Rincon. On a besoin d'aide.

Jack : Négatif, ne suivez pas cet ordre. Maintenez vos positions.

Park : Pourquoi ?

Jack : Ils veulent affaiblir le cordon. Sans le périmètre, vous allez perdre la bonbonne. Vos hommes restent à leurs postes. Les médecins arrivent. Faites-les décoller !

02H52

Tony : Jack, j'y vais.

Jack ; Park ? Combien de disparus ?

Park : On compte encore. On était 30 avant l'explosion.

Jack :  L'agent Walker ?

Park : Je sais pas.

Jack : Renee, ici Jack. Vous me recevez ? Vous me recevez ?

Tony : T'as la bonbonne ?

Galvez :  Oui.

Tony : Montre. Vite, on doit dégager.

Jack : Renee ? Renee ?  Ça va ?

Renee : Oui, mais lui ne respire pas.

Jack : Il nous faut un médecin ! Ils s'en occupent. Vous devez sortir. Maintenant.

Renee : Comment vous avez su ?

Jack :  L'émetteur de Stoller n'était pas ici. Ils essayaient de nous disperser.

Renee : Le cordon a été rompu ?

Jack : J'ai donné l'ordre de ne pas bouger. Le périmètre est intact.

Renee : Ils devaient savoir. Ils ont eu le temps d'installer des explosifs. C'était le dernier secteur à vérifier.

Jack : Ils connaissaient notre grille ?

Renee :  C'est obligé.

Jack : Mon Dieu.

Renee : Qu'est-ce qu'il y a ?

 

Jack :  Je vous rejoins à votre véhicule.

- Je vous aide ?

Tony :  Non, c'est bon. Ils ont besoin de vous, dedans.

Jack : Vous vouliez parler du suspect de Tony, Vincent Cardiff.

Mizelli : Merci d'avoir rappelé. Vous avez dit qu'il était mort durant l'interrogatoire ?

Jack :  C'est ce que Tony m'a dit.

Mizelli : Ça ne peut pas être lui.

Jack : Pourquoi ?

Mizelli : Vincent Cardiff a été arrêté il y a une heure par les douanes  à la frontière du Canada.

Jack :  Vous êtes sûr ?

Mizelli : J'ai le rapport sous les yeux. Il est en vie.

Jack : Il portait des traces de l'interrogatoire ? De violences physiques, ou autres ?

Mizelli : Ce n'est pas noté. Je me demandais donc si vous auriez pu mal comprendre.

Tony : voilà !

Ambulancier :  Je m'en occupe.

Tony : Merci.

Jack : Tony ! Il faut qu'on parle.

Tony : Bien sûr. Qu'est-ce qu'il y a ?

Jack : Je t'ai dit aujourd'hui que si tu me mentais, je te tuerais.

Tony : De quoi tu parles ?

Jack : Vincent Cardiff est mort durant ton interrogatoire ?

Tony : Et alors ?

Jack : Il se porte très bien, en détention. Et il ne porte aucune marque de violences. Explique-moi.

Tony : Je suis désolé, Jack. Cardiff savait qu'en me donnant l'info, on voudrait le tuer. Je lui ai offert un marché. Le FBI le croirait mort pour qu'il puisse disparaître. C'était qu'un petit mensonge.

Jack : Tu sais aussi bien que moi qu'il n'y a pas de petit mensonge. Quel est ton rôle ?

Tony : Tu divagues. L'info était bonne. T'aurais jamais pu sauver la présidente sans ça.

 

Jack : Quel est ton rôle ?

Tony : T'as pas l'esprit clair.

Jack : Et ta blessure ? Galvez a un complice, ou c'était toi ?

Tony : Écoute-toi parler. C'est du délire. De la paranoïa. Pose ton arme, OK ?

Jack : Pas un geste !

Tony : La toxine affecte ton jugement. Tu le vois bien, non ? C'est ça que tu cherches ? Je voulais pas te faire de mal. Je t'ai dit de pas t'en mêler. Mais t'écoute jamais. Il me faut de l'aide. Cet homme a une attaque.

-Reculez, s'il vous plaît. Prends mon sac et appelle le Dr Macer.

-Je ne vois rien. La blessure doit être postérieure. Tournez-vous sur le côté.

Galvez : Lâche ça, et conduis. Vite !

03H00

 

Kikavu ?

Au total, 21 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Xena1 
09.03.2019 vers 17h

Daisy2860 
10.02.2018 vers 17h

stephane25 
31.01.2018 vers 18h

Phoebus 
13.01.2018 vers 00h

Tao50 
06.02.2017 vers 13h

RonanBart 
05.10.2016 vers 01h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

L'équipe HypnoConnect en charge des réseaux sociaux d'Hypnoweb recrute un animateur pour Twitter !
HypnoConnect recrute ! | Plus d'infos

HypnoMag, le magazine d'Hypnoweb, cherche des rédacteurs pour compléter son équipe !
HypnoMag recrute ! | Plus d'infos

Activité récente
Actualités
Alternative Awards 2020 : pensez à voter !

Alternative Awards 2020 : pensez à voter !
Les Alternative Awards 2020 ont débuté depuis le début de la semaine. Les catégories se succèdent,...

Filthy Rich avec Gerald McRaney débute ce soir sur Fox

Filthy Rich avec Gerald McRaney débute ce soir sur Fox
Nous vous avons présenté la série Filthy Rich, avec Gerald McRaney au début du mois de septembre,...

Un nouvel Emmy Award pour Cherry Jones !

Un nouvel Emmy Award pour Cherry Jones !
Cherry Jones a remporté un nouvel Emmy Award lors de la 72ème édition qui vient de se tenir aux...

Kim Raver dans le trailer de la saison 17 de Grey's Anatomy

Kim Raver dans le trailer de la saison 17 de Grey's Anatomy
ABC poursuit la promotion de la saison 17 de Grey's Anatomy avec un poster, une accroche -...

McKenna Grace rejoint The Handmaid's Tale

McKenna Grace rejoint The Handmaid's Tale
McKenna Grace poursuit sa carrière d'actrice. Après avoir joué la fille du Président Kirkman aux...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

pretty31, 19.10.2020 à 14:52

Une nouvelle partie de Ciné-Emojis vous attend sur HypnoClap ! Venez deviner le film ou le personnage représenté

mnoandco, Avant-hier à 10:58

Dernier jour pour voter au concours wallpapers d'A Discovery of Witches, 1er round Vite, vite, un p'tit clic

grims, Hier à 07:12

Coucou venez poster une photo du personnage que vous détestez le plus sur le quartier outlander !

mnoandco, Hier à 12:46

Seconde phase de vote pour le concours A Discovery of Witches : venez départager les deux finalistes de ce duel amical. Merci

swceliikz, Hier à 21:07

Coucou Nouveau design sur le quartier Shadowhunters par Sabby

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site